FAQFAQ  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le rêve d'un petit garçon. |Prof.Yoshi, Shou & Anna|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pirath Wairhert

« Fondatrice Frappée » Avec une pointe de framboise

avatar

Nombre de messages : 313

MessageSujet: Le rêve d'un petit garçon. |Prof.Yoshi, Shou & Anna|   Mer 30 Sep - 22:15

Le rêve d'un petit garçon.
|Prof.Yoshi, Shou & Anna|


    C’est vraiment merveilleux de se dire que je vais enfin pouvoir au matin ! Avoir entre mes mains mon premier Pokémon ! Ma mère était enfin d’accord pour me laisser quitter la maison et partir à l’aventure ! J’avais mis mon réveil à sonner très tôt au matin est c’est pourquoi a huit heures et demi exactement j’étais dans le salon près à quitter ma maison, alors que ma mère semblait se raccrocher à moi de peur de me laisser partir. Quel drôle d’idée de me retenir ainsi ! Je n’allais pas mourir non plus ! L’amour maternel est parfois trop débordant chez elle. Je la rassurais pour la centième fois depuis une semaine lui répétant que de toute façon ce n’est pas parce que j’avais mon premier Pokémon que j’allais quitter la maison. Pikachu me regarda penchant sa tête sur le côté alors que ma mère ne voulait pas me lâcher, mes cris et hurlement ne semblait pas vouloir faire lâcher. Le petit Pokémon Jaune tira doucement sur le pantalon de ma mère lui faisant alors comprendre qu’elle devait me lâcher. Profitant de cet instant d’intension de ma mère je m’enfouis bien vite de chez moi courant à toute vitesse pour atteindre le labo du Professeur Yoshi que je connaissais très bien. Un hurlement se fit entendre alors que ma mère venait de sortir de la maison en m’appelant. Maman… Je suis désolé de te faire autant mal au cœur mais je ne pourrais pas rester éternellement avec toi, je suis adule à présent, je veux vivre ma vie moi aussi. Papa aurait voulu que je deviens un bon dresseur tout comme mes deux plus vieux frère ! Je n’ai pas le choix. Je frappais doucement à la porte avant de rentrer en faisant le moins de bruit possible. Ma mère suivit de Pikachu semblait partir en direction de la route. Me faisant soupire de soulagement. J’avais déjà évitais la plus grosse embrouille. Je me retournais alors regardant autour de moi cherchant du regard le professeur.

    « Professeur Yoshi ? Vous êtes là ? »

    Mais au lieu de voir apparaitre le célèbre professeur Pokémon. Higan sortir de son trou venant en courant vers moi. Je me mis à sourire en voyant le Voltali. Il faut dire que je le connais depuis ma plus tendre enfance et il avait toujours était un très bon compagnon de jeu du Absol de mon père ainsi que le Pikachu de ma mère. Je gratouillais légèrement le haut de la tête de Higan avant de me redresser.

    « Dit, moi tu sais où est le Professeur toi ? Surement pas très loin il te laisse rarement seul. »

    J’adorais vraiment ce Pokémon électrique, il faut dire qu’Evoli et ses Evolutions étant réellement un Pokémon intéressant à étudier. J’avais souvent demandais au Professeur de m’expliquer quelques petites choses sur tous les Pokémons qui me passaient par la tête.


Dernière édition par Pirath Wairhert le Sam 3 Oct - 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heode.pokemonlegend.org
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Le rêve d'un petit garçon. |Prof.Yoshi, Shou & Anna|   Sam 3 Oct - 15:13

    J'ai toujours eu le sentiment de ne servir à rien. Que ma vie ne serait jamais intéressante, que je passerais juste mon existence à pourrir seul dans une petite baraque de Castlebourg, peut être accompagné d'une femme stupide et moche à qui mon père m'aurait vendu. Les gens n'ont jamais eu de cesse de me comparer à ma soeur, elle, si belle, si intelligente, elle qui avait fait de grandes études, elle qui allait devenir quelque chose. Et moi, le stupide gamin qui faisait le con en cours, qui énervait les professeurs et multipliait les mauvaises notes, moi le petit asocial, feignant et incapable, j'étais destiné à ne rien devenir. On m'a toujours éduqué ainsi, comme programmé à suivre cette voie rectiligne, si monotone, et qui ne me mènerais nulle part. J'avais fini par perdre tout espoir, abandonner tous mes rêves, me résigner à cette destinée que l'on avait prévu pour moi. Après tout, je n'aurais jamais du naître, n'ayant jamais été désiré. Il était donc normal que mes parents ne fassent aucun effort pour moi.
    Savent-ils seulement que je suis parti? Ont-ils remarqué mon absence? Peut être ne s'en rendront-ils compte que ce soir, lorsqu'ils finiront par remarquer, après s'être demandé pendant tout le repas ce qui peut bien ne pas être comme d'habitude, que ma chaise est vide. Qu'il n'y a personne à cette place où je me tiens tous les soirs, silencieux, les écoutant parler comme si je n'étais pas concerné par leur conversation.
    Ou peut être qu'en réalité je ne suis qu'un ingrat qui n'a jamais su être reconnaissant de tout ce que m'a apporté ma famille. Peut être ma mère est-elle en train de fouiller le village à ma recherche, interpellant tous les passants pour leur faire ma description, tandis que ma soeur pleure déjà en s'imaginant les atrocités qui auraient pu expliquer ma subite disparition. Je ne le sais pas. Et sans doute ne le saurais-je jamais. Je n'ai pas l'intention de les revoir un jour. Je ne retournerais jamais à Castlebourg, si ce n'est pour l'arène. Et je prendrais bien soin de ne pas être reconnu.
    J'arrive à l'entrée du village de Bourg-en-Fleuve. C'est ici que se trouve le professeur dont m'a parlé le jeune garçon dans la rue. Cet homme me donnera un pokémon. Un pokémon qui m'appartiendra, à moi. Un pokémon qui m'obeira et combattra pour moi. Un pokémon qui donnera toute sa puissance pour m'amener à la victoire. Un pokémon au coté duquel je vaincrais la ligue et son champion. Un pokémon qui prouvera à tous que j'ai moi aussi ma valeur. Car ce pokémon, ce sera moi qui l'aurait entraîné, fortifié. C'est moi qui capturerais les autres pokémons de mon équipe après les avoir affaiblis grâce à celui que m'offrira le professeur. Tout ceci n'appartiendra qu'à moi. Et je ne devrais rien à personne d'autre que ce professeur, inconnu au coeur d'or. Je ne devrais rien à ma famille, rien à tous ces gens de Castlebourg qui ont voulu piétiner mes rêves. Moi, grâce à mon pokémon, je vais devenir quelqu'un. Je serais un grand dresseur renommé et je parcourerais le monde à la recherche d'aventures et de mystères tandis qu'eux tous resterons prostrés derrière les hautes murailles de Castlebourg, ne découvrant jamais rien d'autre de leur vie des ruelles poussiéreuses de terre rouge de cette ville sombre et inhospitalière. Moi, je vivrais. Je n'aurais jamais le diplôme de ma soeur, je n'aurais jamais la fierté de mes parents, mais j'aurais des rêves, une destinée. Les gens m'envierons. Et lorsque ses clients conterons à ma soeur les aventures de ce jeune dresseur qu'ils admirent tant, ce dresseur dont il aimerait tellement vivre la vie, elle comprendra peut qu'être qu'elle avait tort de toujours me rabaisser ainsi, moi l'intrus, moi dont elle n'a jamais su apprécier la présence. Et peut être regrettera-t-elle. Peut être me suppliera-t-elle de lui confier un de mes pokémons afin qu'elle puisse elle aussi avoir une vie d'aventure. Et je refuserais. Et quel délice ce sera alors.

    Une grande bâtisse aux murs gris clair se tenait devant moi. L'écriteau indiquait en lettres manuscrites "Résidence et Laboratoire du Professeur es Pokemon Yoshi". Un faible sourire éclaira mon visage aux traits mornes, encore sale de la poussière accumulé durant ce long voyage en solitaire jusqu'à Bourg-en-Fleuve. Un voyage éprouvant pour moi qui ne suis jamais allé plus loin que la lande rocheuse entourant ma cité. Un voyage au travers des plaines et forets, fuyant certains pokémons sauvages trop agressifs, passant la nuit dans une rue de Crémone avant d'arriver enfin au pont traversant la rivière à quelques centaines de mètres de l'entrée du village. Heureusement que, au final, Bourg-en-Fleuve et Castlebourg ne sont pas si éloignés.
    Et quel émerveillement lorsque je suis arrivé de ce coté de la rivière. Partout, des fleurs de toutes les couleurs, des petits pokémons à l'allure pacifique broutant les hautes herbes, des gens vêtus de couleurs qui allaient par deux ou par trois, souriants, parlant entre eux, laissant parfois résonner un rire. Et ce village, ses maisons blanches entourées de leur petit jardin où parfois sommeillait un homme au coté de son pokémon, ou alors un petit vieux bêchait son jardin, plantant, soignant et récoltant multitude de baies colorées. Quel contraste pour moi qui n'ai jamais rien connu d'autre que les visages gris et les voix dures des gens de Castlebourg, ville de terre rougeâtre où même les terrains vierges sont exempts de végétation, si ce n'est ces fougères jaunâtres et herbes sèches et drues qui poussent dans la lande, jusqu'à la foret d'un coté, jusqu'à la région rocailleuse de Iroque de l'autre. Cette ville sombre accolée à une haute montagne creusée de falaises et de fossés. Et ce château, immense, sombre et terrifiant qui surplombe la ville, comme pour faire fuir les visiteurs qui voudraient s'aventurer dans notre citée gardée. De toute façon, si visiteur il y a, les habitants savent le faire fuir au plus vite avec leur hospitalité, leur service et leur sympathie légendaires.

    Je me tiens devant la porte du laboratoire du professeur Yoshi, et je n'ose y pénétrer. Cet homme va-t-il réellement me donner un pokémon? Le jeune inconnu ne m'a-t-il pas menti? Et si j'avais fait tout ce voyage pour qu'à l'arrivée mes rêves, mes espoirs les plus fous ne soient à nouveau détruits? Et si cette expérience n'avait servit qu'à me faire comprendre que je ne pourrais jamais me détourner de la voie qui m'a été tracée? Et si le destin voulait me prouver que je ne peux rien faire contre ce qu'il a décidé?
    Tant pis. Je suis ici, désormais. Je me battrais jusqu'au bout. Si le professeur refuse de me confier un pokémon, je trouverais un autre moyen. Quitte à me faire malfrat en volant un pokémon. Je deviendrais dresseur, quoi qu'il m'en coûte. J'aurais mon pokémon, car j'en ai décidé ainsi. Et c'est à moi de décider de mon existance. Je ne veux pas croire au destin. Sauf s'il est celui que moi j'ai choisi.
    Prenant une profonde inspiration, je poussais la porte avec vivacité, oubliant de toquer au préalable. Un mauvais point d'entrée, mais tant pis. Mon coeur bat trop fort pour que je puisse réfléchir avec efficacité aux meilleurs gestes à faire, aux meilleures paroles à présenter au professeur.
    Cependant, celui qui se tient devant moi, un Voltali à ses cotés, ne semble n'être encore qu'un enfant, un gamin au visage d'Ange, ou plutôt un diable derrière un masque d'ange. La main posée sur la poignée de la porte ouverte, je pose sur le gamin un regard sceptique, interrogateur. Peut-être s'agit-il tout simplement d'un apprenti du professeur? Ou même de son fils. Où est le professeur? Où est mon pokémon? Je veux le voltali!

    - Bonjour..

    Malgré la voix morne et antipathique qui l'a prononcé, ce mot est sensé être une ouverture polie à une discussion sans animosité.
    Pénétrant plus loin dans la pièce, je referme la porte derrière moi, posant sur l'enfant un regard interrogateur, attendant sans doute qu'il ne m'expose son identité. Sans doute serait-ce à moi de me présenter en premier, étant moi l'intrus, m'étant moi même invité. Mais avant cela, je désirais savoir à qui j'avais affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirath Wairhert

« Fondatrice Frappée » Avec une pointe de framboise

avatar

Nombre de messages : 313

MessageSujet: Re: Le rêve d'un petit garçon. |Prof.Yoshi, Shou & Anna|   Sam 3 Oct - 15:55

    Je continuais de gratouiller le haut de la tête de Higan qui avait l’air content de me voir, malheureusement pour lui Pikachu n’était pas venue jouer avec lui aujourd’hui. Si seulement le professeur voudrait bien me donner Higan, cela serait vraiment gentil de sa part, mais je ne pense pas qu’il soit de cet avis. Après tout c’est son prénom Pokémon, je peux ne pas vraiment lui demander cela. Je me redressai doucement alors que j’entendis la porte derrière moi s’ouvrir laissant alors un jeune homme apparaitre. Il avait un teint assez sombre et plutôt gris, l’air peu aimable. Pour tout avouer il me faisait froid dans le dos. Higan pencha la tête sur le côté en entendant la voix du jeune homme qui me fit reculer de deux pas. Oui, je sais où est passé mon courage et mon cran mais là je dois avouer que je n’avais pas l’habitude de croiser dans mon petit village ce genre de personne.

    - Bonjour.

    « Euh … Bonjour. »

    Je pinçais ma lèvre inférieure entre mes dents avant que je ne me décide d’avancer un peu dans le laboratoire du Professeur, j’avais l’habitude de venir m’y cacher pour fuir ma mère un peu trop étouffante. A croire qu’elle voudrait que je reste toute ma vie avec elle… Je finis par soupirer ne voyant pas le Professeur il était surement plus loin du côté de sa maison, je n’y étais jamais allé mais cela devait être aussi désordonné que son labo ou peut-être moins après tout il y passe rarement de temps.

    « Higan… Peux-tu aller chercher le professeur s’il te plait ? »

    Le petit Voltali me regarda avant de laisser sortir un genre d’aboiement et de partir en trottinant vers l’autre côté du laboratoire. Je me remis à marcher me dirigeant vers l’une des fenêtres pour voir ce que pouvais bien trafiquer ma folle de mère. Elle semblait toujours à ma recherche un léger rire s’échappa doucement d’entre mes lèvres alors que je posais de nouveau mon regard sur le jeune homme qui me semblait immense comparé à moi. Mais bon dans la famille mes deux frères avaient été petits avant de grandir rapidement, j’espère que pour moi ce seras la même chose.

    « Je m’appelle Pirath et toi ? Tu veux devenir dresseur ? »

    Je dois avouer que j’étais assez curieux pour une fois. Enfin si on met à part le nombre de question que je peux poser sans arrêt à tout le monde. Un sourire se dessina doucement sur mes lèvres alors qu’un bruit au fond de la tête me fit tourner la tête voyant arriver Higan et le professeur. Je me mis à sourire alors que je me mis à courir vers Yoshi avec des yeux doux. Murmurant alors plusieurs fois s’il vous plait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heode.pokemonlegend.org
Professeur Yoshi
Savant scientifique et distributeur à pokémons
Savant scientifique et distributeur à pokémons
avatar

Nombre de messages : 636

MessageSujet: Re: Le rêve d'un petit garçon. |Prof.Yoshi, Shou & Anna|   Sam 3 Oct - 16:05

    Pas moyen que je remette la main sur mon fichu bouquin où est-ce que j’ai bien pu le perdre ? Ce n’est pas possible je n’ai pas pu perdre un si gros livre ? Perdu en dessus de mon bureau laissant seul mon postérieur sortir de sous celui-ci je n’entendis pas la porte s’ouvrir. Higan quand à lui se mit à courir vers celle-ci ayant surement reconnu une odeur qu’il connait bien. Je me redressais brusquement en entendant la voix du jeune Pirath. C’est vrai c’était aujourd’hui que je lui avais promis de lui offrir son premier Pokémon. Malheureusement pour moi en me redressant ma tête se cogna brusquement contre mon bureau me faisant crier de douleur. Quel horreur cela fait vraiment mal. Je hais tout cela. Mais en rouvrant les yeux je retrouvais enfin mon livre alors qu’un grand sourire se dessina sur mes lèvres, heureux de l’avoir de nouveau entre les mains. Je l’ouvris alors me plongeant de nouveau dans mes recherches sans plus faire attention à rien. Je ne pus m’empêcher de laisser quelques bruits tel que ‘oh oh’ ou encore ‘eh eh’ en trouvant la page qui m’intéressais le plus. Je me remontais de sous mon bureau posant alors mes fesses sur ma chaise pour regarder avec admiration mon livre.
    Les minutes passèrent et Higan arriva en courant vers moi pour attraper le bas de mon pantalon pour tirer dessus. Je le regardais fronçant les sourcils me rappelant alors que mon petit Pirath m’attendait de l’autre côté. Pauvre petit, heureusement qu’il me connaît sinon il serait surement partit depuis longtemps. Je me rendis alors de l’autre côté de la salle voyant en rigolant le petit blond venir vers moi en courant. Je ne pus m’empêcher de lui ébouriffer les cheveux, il était surement encore plus motivé que ses deux plus vieux frères.


    « Oui, calme-toi Pirath. Je t’ai promis ton premier Pokémon je vais tenir ma promesse ! »

    Je relavais les yeux en direction de la porte remarquant alors un autre jeune homme. Un grand brun aux teints quelques peu gris. Il ne semblait pas venir de notre petit village ni de celui à côté. Il devait surement provenir d’Iroque ou Castlebourg. Je poussais doucement Pirath qui semblait plus vouloir me lâcher pour avancer vers le brun.

    « Enchanté je suis le Professeur Yoshi, que puis-je pour toi ? Serais-tu un ami de Pirath ? »

    Il est vrai que Pirath n’avait pas d’ami à par le Pikachu de sa mère et ses deux grand frère il a souvent l’habitude d’être seul et trainer dans els herbes autour de chez lui pour observer les Pokémons sauvages. Mais peut-être qu’il avait un ami sans que je ne sois au courant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le rêve d'un petit garçon. |Prof.Yoshi, Shou & Anna|   Sam 3 Oct - 16:19

Cela faisait longtemps maintenant que je vivais ma vie toute seule. A mes 15 ans, j'avais fugais de chez moi pour faire tout ce que je rêvais de faire, même si mes parents n'étaient pas de cet avis.
Depuis j'avais décidé de vivre avec mon grand père et un Chaglam non loin de Bourg-en-Fleuve, sans que biensûr mes parents en sache quoi que ce soit. J'avais trouvé ce Chaglam blessé sur mon chemin, j'en avais décidé que je l'apporterais à mon grand père pour qui le soigne et depuis ce jour il vit avec nous.

Le chant des oiseaux me réveilla, peu après cela mon grand père vînt dans ma chambre pour ouvrir les volets, la fenêtre et pour finir il fit un bouquant infernale pour que je lève.


_Anna debout, rappelle toi qu'aujourd'hui tu dois aller voir le Professeur Yoshi pour ton premier pokémon!

Professeur Yoshi, Pokémon....j'avais complètement oublié! D'une minute à l'autre, je me levai vite fait bien fait, descendis les escaliers de deux en deux, en espérant que je ne tombe pas.
Le petit déjeuné prit, je partis m'habiller. Une course contre la montre, voîlà ce que je vivais maintenant. J'aurais dut m'en souvenir, sa m'aurais évité de courir comme une folle.
Il me restait en tout 20 minutes....Piouf, juste le temps de reprendre mon souffle et de prendre mon petit sac à dos, car arès la rencontre avec le Professeur Yoshi et après avoir eu mon pokémon, mon aventure commençera.
Prète je fis un bisous sur la joue à mon grand père puis un bisous à mon petit Chaglam puis hop, j'avais pris la poudre d'escampète.
J'avais 16 ans exactement, et je savais pas mal de chose sur les pokémons. Je voulais devenir une dresseuse.
Je marchais puis marchais, jusqu'à à arriver devant le laboratoire du Professeur. Et maiantenant c'était devant sa porte que je me tenais.
J'avais un peu peur, partir seule à l'aventure...c'est génial mais bon...Bref, je poussais la porte puis rentrai.
A ce que je voyais je n'étais pas seule, un petit garçon puis un jeune homme, je lui donné 16 ou 17 ans...et moi.
Je m'approchais puis fis un sourire.


_Bonjour! Vous aussi vous venez pour avoir votre pokémon?

Puis je vis le professeur arriver, je le regardais, puis finir par dire:

_Eu bonjour Professeur....je suis Anna, je viens aussi pour un pokémon mais vus qu'on est peut être un peu trop, si c'est sa je peux revenir plus atrd, cela ne me pose aucun problème...même si je suis un peu excité a l'idée d'avoir mon propre pokémon.
Revenir en haut Aller en bas
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Le rêve d'un petit garçon. |Prof.Yoshi, Shou & Anna|   Sam 3 Oct - 17:21

    Le jeune garçon semblait effrayé par ma présence. Pourquoi donc? Est-ce mon visage gris et fermé? Est-ce une crainte de tous les humains en général? Est-ce mon air fatigué, harassé du voyage? Je ne souriais pas. Je n'en avais pas envie. Je me posais contre le mur, du coté de l'entrée, évitant de regarder le gamin en face, comme pour apprivoiser un pokémon sauvage.
    Je ne tournais à nouveau mon regard vers l'inconnu que lorsqu'il s'adressa au Voltali. Je fus fortement surpris de voir que le pokémon semblait avoir comprit la demande du jeune humain et y répondais. Ces pokémons comprendraient-ils le langage des humains? J'avais déjà entendu parler de pokémons rares pouvant communiquer avec les humains, mais j'ignorais que les Voltalis en faisaient partie. Ou peut être celui ci avait-il été soigneusement éduqué, ou même rendu plus intelligent par je ne sais quelle manipulation, par le professeur Yoshi? Et d'ailleurs, ce pokémon appartenait-il au professeur ou au gamin?
    Le gamin en question finit par se diriger dans ma direction, s'arrêtant face à une fenêtre et regardant l'extérieur avec un petit rire d'amusement avant de m'adresser la parole, son appréhension visiblement dissipée.

    - Je m’appelle Pirath et toi ? Tu veux devenir dresseur ?

    Je laissais apparaitre un sourire étrange. Ni vraiment forcé, ni vraiment sincère. Un certain sentiment d'aise et de bien être m'envahissait, sans que je ne puisse en expliquer ni la provenance ni la cause. Peut être que je venais de prendre conscience que je suis enfin loin de chez moi, que j'ai enfin quitté Castlebourg pour de bon, et que la seule et unique fois où j'y retournerais, ce sera pour défier et écraser notre champion local, le champion des pokémons ténèbres, comme si notre ville n'était pas assez sombre comme cela. Ou peut être était-ce tout simplement le fait qu'un jeune inconnu, un garçon qui n'a absolument rien à voir avec ma ville natale, ne m'adresse la parole comme à un être humain normal?
    Mon sourire fini par se stabiliser avant que je n'ouvre la bouche pour répondre à sa question.

    - Très joli prénom. Je m'appelle Shou. Et je te jure que je deviendrais un jour un des meilleurs dresseurs de la région.

    Disant cela, je lui adressait un regard amusé, souriant. Lui aussi avait surement cette prétention. Comme une multitude d'enfants en ce monde. Mais je donnerais tout pour y arriver. Je n'ai que ça. J'ai tout à gagner, rien à perdre. Si j'échoue dans mon rêve, je serais condamné à poursuivre cette vie morne dans cette triste ville qu'est Castlebourg. Et cela, je m'y refuse. De tout mon cœur et de toute mon âme. Je me le jure. Jamais je ne retournerais vivre à Castlebourg.

    Un bruit au fond de la salle, impossible à localiser dans tout le bordel ambiant, attira mon attention. Je tournais la tête dans la direction du bruit tandis qu'apparaissait un homme plutôt grand, portant une longue chevelure noire assortie à ses yeux sombres cachés derrière des lunettes rectangulaires lui donnant un air strict malgré la sympathie que pouvait inspirer son visage. Je me redressais, me sentant à nouveau mal à l'aise tandis que je prenais conscience avoir enfin affaire au professeur Yoshi, but de ce voyage de quelques jours.
    Le gamin se précipita vers le professeur comme vers une vieille connaissance et l'adulte l'accueilla en lui ébouriffant les cheveux. Ces deux là se connaissent donc effectivement. Il n'y a que moi qui suis là en intrus.
    Tandis que j'observais les deux personne, je sentis une sensation fortement désagréable me serrer le cœur. L'enfant souriait tendis que l'homme lui ébouriffait les cheveux avec une affection évidente. Que j'aimerais, moi aussi, que l'on me caresse ainsi, comme un petit pokémon. Que j'aimerais que quelqu'un me sourie. Que quelqu'un courre vers moi lorsqu'il m'aperçoit. Que quelqu'un soit heureux de me voir, heureux de mon existence. Mon pokémon suffira-t-il à combler ce manque? Oh oui, je le comblerais de calins, quitte à l'étouffer d'amour. Il sera mon seul compagnon et je serais son seul compagnon. Il n'aura que moi, je serais son maitre, et de ce fait, il sera bien obligé de m'aimer. Un amour artificiel, un amour sans sincérité, mais un amour tout de même.

    Le professeur fini par lever les yeux vers moi, m'examinant rapidement avant de se diriger vers moi et m'adresser la parole, repoussant gentiment le gamin collé à lui comme une fillette accrochée au jupon de sa mère:

    - Enchanté je suis le Professeur Yoshi, que puis-je pour toi ? Serais-tu un ami de Pirath ?

    Je me mordis les lèvres, hésitant à répondre, mal à l'aise. Avais-je vraiment quelque chose à faire ici? N'étais-je pas partit trop excité par une illusion crée par le mensonge ou la mauvaise blague de ce parfait inconnu? Ce professeur donnerait-il réellement un pokémon à un parfait inconnu? Qui ferait ça?
    Plus le temps passait, et plus j'avais le sentiment de m'être fait rouler. J'étais maintenant persuadé d'être venu pour rien. Que pourrais-je faire alors?
    Me présenter, d'abord. Ne surtout pas paraitre impoli.

    - Bonjour, Professeur. Je.... Non, excusez moi, je ne connais personne, ici....

    Je baissais la tête, cherchant mes mots. Je me sentais pitoyable. Et j'avais conscience du ridicule de ma demande. Que penserait-il de moi si je lui posais directement la question? Que penseraient-ils de moi, tous deux? Non, je n'y arrivais plus. C'est pourquoi je réfléchis rapidement à une quelconque excuse. Je cherche un hébergement pour la nuit? Je cherche des informations sur un quelconque pokémon rare? Je me suis juste perdu? Tandis que je réfléchissais encore, la porte du laboratoire s'ouvrit, me faisant sursauter. Une fille à la chevelure noire, toute souriante, entra dans la pièce, nous demandant d'emblée si nous étions là pour un pokémon.... Sans lui répondre, je levais vers le professeur un regard brillant d'espoir. J'étais prêt à mettre toute ma fierté de coté pour me jeter à ses pieds et le supplier. Je veux un pokémon... Mon propre pokémon, qui n'obéisse qu'à moi... Je me redressais, fit un pas vers le professeur et planta mon regard dans le sien.

    - Professeur... Moi aussi.... S'il vous plait...

    Et j'attendis sa réponse. Il ne fut pas long, mais ce fut la plus longue attente de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirath Wairhert

« Fondatrice Frappée » Avec une pointe de framboise

avatar

Nombre de messages : 313

MessageSujet: Re: Le rêve d'un petit garçon. |Prof.Yoshi, Shou & Anna|   Dim 4 Oct - 11:45

    Le professeur ébouriffa mes cheveux alors qu’un léger rire amusait s’échappa de ma gorge. Il avait toujours fait cela et cela me rappelais souvent mon père lorsqu’il était encore en vie. Il me manque tellement, Le prof’ avait été un peu son remplaçant pour moi, comme un second père. Bien qu’a la maison j’avais de quoi faire avant que mes deux frères partent à l’aventure avant moi. Le Professeur semblait alors intéressais par le jeune homme du nom de Shou. D’ailleurs je n’avais pas eu le temps de lui répondre lorsqu’il se présenta à moi. Mais bon tant pis je pense qu’il comprendra que je n’avais pas eu l’occasion encore de le faire. Je restais sagement derrière le Professeur jusqu’à ce qu’une jeune fille rentre dans le laboratoire. Je dois avouer que ma réaction ne se fit pas attendre ! Mon corps se raidit alors que mon visage habituellement rosé pris une teinte dès plus blanche. Je n’ai rien spécialement contre elle mais les filles m’ont toujours terrifié depuis ma plus tendre enfance. J’avais été traumatisé plus jeune. Je me mis à reculais allant alors près du bureau du Professeur pour m’asseoir sur sa chaise. Si je reste loin cela devrait aller à présent. J’ouvris le livre du professeur en soupirant alors que je regardais les images à l’intérieur.

    _Eu bonjour Professeur....je suis Anna, je viens aussi pour un Pokémon mais vus qu'on est peut être un peu trop, si c'est sa je peux revenir plus tard, cela ne me pose aucun problème...même si je suis un peu excité à l'idée d'avoir mon propre Pokémon.

    - Professeur... Moi aussi.... S'il vous plait...


    Je relevais brusquement les yeux vers le deux jeunes personnes. Ils allaient me prendre mon Pokémon ! C’était mon jour à moi de partir avec mon Pokémon, pourquoi faut-il que tout le monde débarque le même jour que moi ici. Je n’avais pas envie d’attendre encore plus. Un soupire s’échappa d’entre mes lèvres alors que je regardais de nouveau le livre en boudant comme un petit enfant qui n’aurait pas eu le jouet qu’il voulait au sapin de Noel. Il fallait toujours que quelque chose m’empêche d’avoir mon propre Pokémon ce n’est pas juste. Higan se mit à trottiner vers la jeune fille pour lui dire Bonjour, tout content de voir une nouvelle tête. Je regardais le voltali alors que je le traitais de traitre dans ma tête.

    « Professeur Yoshi. Vous savez j’habite juste à côté donc… S’il n’y a pas assez de Pokémon pour tout le monde, je pense que cela serait plus logique que ce soit moi qui attende encore. »

    Je dois avouer que j’étais moi-même étonnais par mes paroles, cela n’étais pas vraiment dans mon habitude de parler aussi sagement. J’adressais un léger sourire à toutes les personnes présentes dans la pièce. Après tout je vis dans un petit village très agréable, j’ai tous els jours à mes côté le Pikachu de ma mère et Higan avec qui je peux jouer pourquoi en vouloir plus. Cela serait égoïste surtout si je venais à abandonner ma mère qui n’aurait plus personne. Surtout dans notre grande maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heode.pokemonlegend.org
Professeur Yoshi
Savant scientifique et distributeur à pokémons
Savant scientifique et distributeur à pokémons
avatar

Nombre de messages : 636

MessageSujet: Re: Le rêve d'un petit garçon. |Prof.Yoshi, Shou & Anna|   Dim 4 Oct - 15:51

    Je regardais tout les jeunes gens, une jeune fille brune était rentrée dans le laboratoire. Je dois avouer que je fus surpris de voir le petit Pirath reculer de la sorte, lui qui est d’habitude si bavard. Mais il est vrai qu’il avait du mal avec les filles, et pas qu’un peu. Je soupirais en voyant le petit blond s’en aller au fond de mon laboratoire prenant place sur la chaise de mon bureau, un léger sourire apparut sur mes lèvres. Sur les trois fils c’était bien Pirath qui ressemblaient le plus à son père, mon vieil ami me manque un peu.

    _Eu bonjour Professeur....je suis Anna, je viens aussi pour un Pokémon mais vus qu'on est peut être un peu trop, si c'est sa je peux revenir plus tard, cela ne me pose aucun problème...même si je suis un peu excité à l'idée d'avoir mon propre Pokémon.

    - Professeur... Moi aussi.... S'il vous plait...


    Oh oh ! A croire que c’était la journée allons tous demandez au Professeur Yoshi un Pokémon j’espère juste en avoir assez pour tout le monde. Il faut que je regarde avant de leur dire quoique ce soit. Je me mis à avancer vers mon sac ouvrant celui-ci pour regarder à l’intérieur. Mon regard se posa alors sur les Pokéballs qui se trouvaient à l’intérieur.

    « Professeur Yoshi. Vous savez j’habite juste à côté donc… S’il n’y a pas assez de Pokémon pour tout le monde, je pense que cela serait plus logique que ce soit moi qui attende encore. »

    « Ne tant fais pas Pirath j’en ai assez pour vous trois ! »

    Je pris mon sac pour alors m’avancer vers mon bureau où se trouvez le petit blond. Je lui confis alors trois Pokéballs tout en lui souriant. Je sais bien que sa mère allez m’en vouloir de faire ca, quoique toutes les mères dans enfants à qui je donne un Pokémon doivent m’en vouloir de les séparer de leur enfant chéri. Je m’approchai du grand brun pour lui mettre entre ses mains trois Pokéballs ainsi qu’un la jeune fille. Une chance que j’avais trouvé ces neuf là peu avant !

    « Voilà, vous avez chacun trois Pokémon entre vos mains. Vous pouvez en choisir qu’un seul des trois proposé ! A vous de faire votre choix. Choisissiez bien car c’est celui-là qui va vous accompagner tout au long de votre voyage. »

    Je regardais les enfants en souriant ne disant rien de plus. Je voulais bien savoir qui avait qui. Cela sera amusant de voir leur tête…


(Lancer les Dés Starter, Shiney & Genre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Le rêve d'un petit garçon. |Prof.Yoshi, Shou & Anna|   Dim 4 Oct - 17:32

    Pirath s'était enfui à l'arrivée de la jeune fille, tandis que je m'était précipité vers le professeur.
    Mon cœur était plein d'espoir. Mon esprit à nouveau envahis de reves tous plus fous les un que les autres. Mais peut être désormais à ma portée. Le professeur Yoshi allait m'offrir un pokémon. Je voulais en être sûr, désormais, je ressortirais d'ici avec mon propre pokémon! Quel qu'il soit, je m'en fout, mais il sera à moi, il n'obéira qu'à moi... Et il sera pour toujours à mes cotés. Jamais il ne me quittera, jamais il ne m'abandonnera. Ce ne sera pas par choix, mais je ne saurais demander mieux.
    Un jour, je serais le meilleur dresseur... Je les vaincrais tous, accompagné du pokémon du professeur Yoshi. Je vaincrais la ligue pokémon, moi, seul avec mes pokémons. Je ne retournerais pas voir ma famille. Je partirais à la conquête des pokémons légendaires. J'irais capturer l'Ombre du Chateau ou le Cri de la Montagne. Je serais le premier à parvenir jusqu'à eux. Je leur prouverais ma valeur et ils se montrerons à moi. Alors, je les capturerais, ces pokémons que personne n'a encore possédé, et je viendrais les offrir au professeur Yoshi. J'espère alors que cela suffira comme remerciement.

    - Professeur Yoshi. Vous savez j’habite juste à côté donc… S’il n’y a pas assez de Pokémon pour tout le monde, je pense que cela serait plus logique que ce soit moi qui attende encore.

    Cependant, contrairement à Pirath (je n'ai pas l'habitude d'appeler les inconnus par leur prénom, mais celui ci me plait trop), je n'avais pas songé au fait que le professeur puisse ne plus avoir assez de pokémons. J'étais tellement excité, si impatient, le cœur trop plein d'un espoir qui m'envahissait tout entier, s'infiltrant en chacune de mes cellules, que jamais je n'aurais pu imaginer de moi même une ombre à ce trop beau tableau. Tout ce devait d'être parfait pour le plus beau jour de ma vie. Cependant, les paroles du jeune garçon me blessèrent. Je me tournais vers lui, et mes paroles furent presque un murmure, cependant assez fortes pour être audibles:

    - Tu étais là le premier...

    S'il devait n'y avoir qu'un seul pokémon, je saurais oublier mes rêves, pour aujourd'hui du moins, et m'en aller sans faire d'histoires. Ou alors, peut être le professeur accepterait-il de me prêter son Voltali et une pokeball? Juste le temps d'aller capturer un pokémon sauvage sur la route partant de Bourg-en-Fleuve. Je partirais avec le pokémon jaune, rencontrerais un sauvage, et pourrait l'affaiblir puis le capturer. Le professeur accepterait-il de me confier son compagnon? S'il manque de confiance, il pourrait m'accompagner afin de s'assurer que je ne m'enfuis pas avec le Voltali, mais après tout, il doit bien avoir d'autres choses à faire.... Bien d'autres choses à faire que d'aider un stupide gamin incapable de se débrouiller seul pour avoir son propre pokémon... Comment font-ils, tous les autres? Ils ne peuvent tout de même pas tous venir dépouiller le professeur...
    S'il devait n'y avoir qu'un seul pokémon, je partirais, j'oublierais mes rêves. Mais s'il devait n''y en avoir que deux...
    Mon regard se posa sur la jeune fille. S'il devait n'y avoir que deux pokémons, je ne saurais être généreux. La loi du premier venu tournerais à mon avantage, et je serais prêt à me battre avec force et agressivité si la demoiselle venait à désirer passer avant moi.

    - Ne tant fais pas Pirath j’en ai assez pour vous trois !

    Sortant de ma profonde réflexion, je levais à nouveau les yeux vers le professeur. Cet homme là serait-il un ange envoyé ici pour permettre à tous ces gamins en mal de vie de réaliser leur rêve? Je vais finir par croire à cette hypothèse absurde. Quoi qu'il en soit, je regardais l'homme comme s'il s'agissait de mon Dieu. Un mélange d'émerveillement, de passion, de profonde reconnaissance. Ce professeur va nous offrir des pokémons, à nous qu'il ne connait pas (je parle bien sûr de la demoiselle et moi). Cet homme là n'est-il pas un exemple de générosité absolue? Quel contraste, encore une fois, avec les gens de ma ville, qui vous mordraient si vous veniez à ramasser un gravier de leur jardin sans herbes.... Quel est le but de cet homme? Il ne peut pas être totalement désintéressé. Il doit bien y avoir une raison derrière cette générosité... Qu'obtiendra-t-il en échange? Qu'attend-il de nous, exactement?
    Qu'importe, je suis prêt à tous. Je suis prêt à me jeter à ses pieds, me soumettre à lui, faire tout ce qu'il voudra en échange de n'importe quel pokémon. Je me fiche de ma fierté. Cette fierté est juste bonne à affronter les moqueries de mes camarades de Castlebourg. Ici, face à ces gens pleins de vie et de couleurs, je me sens si fade, si terne, avec mon teint gris et mon visage éteint. Je me sens si inférieur à eux, les gens de Bourg-en-Fleuve.

    Mon cœur battait, fort, bien trop fort, tandis que le professeur s'approchait de moi, six pokeballs en main. Je tremblais, et mon regard ne pouvais se détacher de ses yeux tandis que j'avançais une main hésitante vers les trois pokeballs qu'il me tendais. M'en emparant, je le serrais fort entre mes doigts fins, comme de peur qu'elles ne s'échappent, qu'elle ne disparaisse en buée. Je les serrais fort, tremblant, le cœur battant, comme si toute ma vie dépendait de ces trois petits objets rouges et blancs.

    - Voilà, vous avez chacun trois Pokémon entre vos mains. Vous pouvez en choisir qu’un seul des trois proposé ! A vous de faire votre choix. Choisissiez bien car c’est celui-là qui va vous accompagner tout au long de votre voyage.

    Ces mots me semblèrent parole divine. Mon regard restait fixé sur le professeur tandis que j'hésitais encore.
    Trois pokémons. En choisir un. Qui m'accompagnera tout au long de mon voyage....
    Je baissais les yeux vers les trois balls. J'avais tant attendu ce moment, depuis des années, cette heure hante chacun de mes rêves du jour ou de la nuit, chacun de mes espoirs n'est constitué que de cet instant. Tous mes désirs se rassemblent ici. Entre mes mains. Maintenant.
    Et pourtant, je suis incapable du moindre geste. Je n'arrive pas à appuyer sur le bouton central des balls, permettant ainsi de libérer les pokémons afin de savoir, enfin, qui sera mon compagnon.... Je n'y parviens pas. Mon cœur bat trop fort, et je sens une douleur m'envahir, tandis que mon esprit s'embrume. Je reste incapable du moindre geste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le rêve d'un petit garçon. |Prof.Yoshi, Shou & Anna|   Dim 4 Oct - 20:29

Sayez j'avais poussé cette porte, j'avais passé le seuil de laboratoire, mes yeux remplit de joix, mon coeur qui battait si fort.
Je baissai la tête, posa ma main sur mon coeur puis soupira 1 seconde. Je m'approchais des deux gaçons, je n'était pas la seule, ce jour tout les gamins comme nous l'attendent, l'apréande. Moi je me suis fixait un but, montrer que je peux faire autre chose, montrer à mes parents que la vie n'est pas si parfaite, montrer que je peux faire quelque chose de ma vie. Le petit garçon partit s'asseoir sur la chaise du bureau du professeur, il devait sûrement connaitre le professeur pour s'asseoir sur sa chaise, je sais que je lui avait fait peur mais pourquoi?! Puis mon regard se tourna vers l'autre garçon puis je finis par dire toute souriante:



_Bonjour! Vous aussi vous venez pour avoir votre pokémon?

Un bruit m'interrompa, cela venait du fond, en fait je n'avais pas remarquer que le Professeur était là. J'avais un peu honte, j'avais le sentiment d'être repoussé. Je fis 2 ou 3 pas derrière moi, je ne voulais en aucun cas déranger, puis mon regard se posa sur le Professeur Yoshi et je lui dis:

_Eu... bonjour Professeur....je suis Anna, je viens aussi pour un Pokémon mais vus qu'on est peut être un peu trop, si c'est sa je peux revenir plus tard, cela ne me pose aucun problème...même si je suis un peu excité à l'idée d'avoir mon propre Pokémon.

Toujours caché par la honte, le petit garçon prit la parole.

- Professeur... Moi aussi.... S'il vous plait...

Pourquoi avait-il peur des filles, cela se voyait qu'il avait peur de moi, cette question me trotte dans la tête mais cela ne me regarde pas. C'était son jour à lui aussi, et si je le dérangeait, j'étais prête à repartir quoiqu'il arrive. Même si je dois avouer que depuis le temps que j'attends ce jour, mais je peux me priver.
Un petit voltali se mit à trotiner vers moi, je me mis à genoux et lui caressa la tête. Un sourir ce dessina sur mon visage, j'étais contente que quelqu'un me dise bonjour dans cette pièce. Je me relevai, regarda les trois garçons dans la pièce et moi toute seule derrière. Le petit garçon dit une chose qui me toucha:


_Professeur Yoshi. Vous savez j’habite juste à côté donc… S’il n’y a pas assez de Pokémon pour tout le monde, je pense que cela serait plus logique que ce soit moi qui attende encore.

Cela me toucha beaucoup, c'était lui qui était là le premier, c'était à lui de rester et d'avoir sa journée. Le jeune garçon se tourna vers lui et lui dit:

- Tu étais là le premier...

Alors lui aussi les paroles que le petit gaçon avait dit l'avait touché?! Je sortis de l'ombre puis dit tout en souriant au petit garçon toujours assit dans la chaise:

_Tu n'as pas le droit de dire sa! Tu était le premier, donc si quelqu'un doit partir c'est moi, je ne veux pas que tu gache ta journée, je veux qu'aujourd'hui tu puisse recevoir ton pokémon, et c'est toi le premier qui l'aura!

Je m'étais peut être emporté mais j'étais honnête et en aucun cas je ne voulais qui gâche sa journée, donc si quelqu'un devait partir se sera moi et je n'en ferais pas un caprice.

Le professeur nous dit ensuite qu'il en avait suffisemment pour nous. Je fus soulager, mais j'aurais était prête à laisser ma place si il le fallait. Il donna tout d'abbord 3 pokéballs au petit garçon, puis ce fut au jeune garçon pui enfin à moi.
Mes mains tremblait, un sourire ce dessina sur mon visage, j'étais contente que les deux garçons ai leur 3 pokéballs. Mais maintenant c'était l'heure de la vérité, il fallait que j'appuis sur les boutons au milieu des pokéballs pour savoir qui se cachait comme pokémon à l'intérieur. Alors après je pourrais en choisir un. Mon coeur battait à 200 à l'heure, mes mains tremblaient, le jour était arrivé, c'était maintenant ou jamais.
J'appuis délicatement sur les 3 boutons des pokéballs. Trois pokémons en sortis, je fermai les yeux puis les réouvrit, maintenant à moi de décider de mon compagnon.
Je regardais les 3 pokémons, puis finis par crier de joie:

_Taaaaa ils sont trop choupi!!!

Mais un seul pouvait être mon compagno, mais lequel? Je partis dans une longue réflexion puis mon était fait, je prendrai le pichu sans hésiter! Je me tournais vers le Professeur Yoshi avec un sourire:

_Professeur c'est décidé, je prends le pichu sans aucune hésitation!

Après avoir dit cela, je fermais les yeux puis pria pour que eux aussi ai le pokémon qui veulent.


Dernière édition par Anna Hunway le Lun 5 Oct - 19:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Professeur Yoshi
Savant scientifique et distributeur à pokémons
Savant scientifique et distributeur à pokémons
avatar

Nombre de messages : 636

MessageSujet: Re: Le rêve d'un petit garçon. |Prof.Yoshi, Shou & Anna|   Dim 4 Oct - 20:29

Le membre 'Anna Hunway' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Starter' :


--------------------------------

#2 'Shiney' :


--------------------------------

#3 'Genre' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirath Wairhert

« Fondatrice Frappée » Avec une pointe de framboise

avatar

Nombre de messages : 313

MessageSujet: Re: Le rêve d'un petit garçon. |Prof.Yoshi, Shou & Anna|   Mer 7 Oct - 19:22

    Mon regard se posa sur le professeur alors qu’il semblait chercher dans ses affaires. Je dois avouer que je regrettais mes paroles c’est sur et que j’aurais mieux fait de me taire avant de dire une chose pareille. Bon j’avoue que je suis un peu égoïste si j’aurais pas dit cela et que j’aurais fait comme on dit les autres par rapport au faite que je suis arrivé ici le premier, c’est vrai mais eux on fait un long voyage. Alors je pense vraiment qu’ils devraient passer avant. Le professeur se redressa alors alors qu’un sourire apparut doucement sur mes lèvres.

    « Ne tant fais pas Pirath j’en ai assez pour vous trois ! »

    Un grand et magnifique sourire s’afficha sur mes lèvres alors que j’entendis le professeur me répondre. Il s’approcha de moi pour me donner alors trois magnifique Pokéballs. Si vous saviez combien mon cœur battait vite en ce moment, je crois bien que j’aurais pu mourir sur place à cause de la vitesse trop importante de celui-ci. Je regardais les trois balles dans mes mains avant de relever les yeux vers les deux autres personnes. Qu’est-ce qu’il y a avait dans leur Pokéballs à eux ? Je dois avouer que j’étais à la fois impatient mais très inquiet de savoir ce que me réservé celle-ci. Je regardais la jeune fille brune qui semblait plus pouvoir se retenir et ouvrit ses Pokéballs. Je regardais en souriant les trois Pokémons sortir de celle-ci. Trois Pokémon assez différents mais plutôt mignon.

    _Taaaaa ils sont trop choupi!!!

    Et apparemment la jeune fille partagé mon avis ! Je ne pus m’empêcher de rire quelque peu en la voyant, elle n’avait pas l’air si méchante que cela finalement mais je dois avouer que j’avais peur d’approcher. Je ne pense pas guérir rapidement de ma phobie des filles. Elles m’ont fait bien trop ma étant plus jeune. Mais bon.

    _Professeur c'est décidé, je prends le pichu sans aucune hésitation!

    Mon regard se posa sur mes Pokéballs avant de regarder Shou qui lui ne semblait pas encore prés à ouvrir ses Pokéballs. Bon c’était à mon tour de faire mon choix à présent ? Bon… J’appuyais doucement au centre des Balls chacune leur tour avant de déglutir difficilement et faire sortir les Pokémon tout en fermant les yeux de peur d’affronter la réalité en face de moi. Je dois avouer que je ne savais pas vraiment lequel choisir, il n’était pas vraiment d’un type que j’aimais mais bon, après tout il en avait bien un qui allait me plaire plus que les deux autres. Mon regard les fixant tour à tour en remarquant bien vite que la jeune Tortipouss semblait avoir un fort caractère et ne se laissais pas faire facilement. J’étais assez amusait de voir qu’elle n’avait pas voir aux yeux alors qu’elle voulait attaquer Higan. Un rire enfantin et amusait s’échappa d’entre mes lèvres tandis que je m’approchais de celle-ci, oubliant les deux autres qui semblaient pas non plus s’intéressais à moi. Le Pokémon plante ce retourna vers moi pour me foncer littéralement dessus. Un sale caractère j’aime cela.

    « Professeur Yoshi, je veux la jeune Tortipouss ! Elle me plait bien ! »

    Je regardais le Professeur Yoshi avec un grand sourire avant d’approcher ma main pour toucher le Pokémon devant moi. Elle essaya de me mordre certes mais je réussis tout de même à la toucher. Surement le fait d’être restait enfermé un moment qui ne lui avait pas plu. Elle ne supportait pas se sentir privé de liberté elle aussi apparemment. On se ressemble j’aime cela !

    « Hey ! Calme toi … Je me demande bien comment t’appeler toi… Hatsu… Cela te va bien. Il parait que cela veut dire Premier Né… Et étant mon premier Pokémon, cela ta va bien. »

    J’avais totalement oublié la présence des autres autour de moi étant simplement obnubilé pour la jeune Tortipouss qui semblait toujours pas vouloir de me main sur elle. Ma main en question était déjà marqué par des morsures mai cela n’avait pas d’importance j’allais finir par l’apprivoiser.


Dernière édition par Pirath Wairhert le Mer 7 Oct - 19:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heode.pokemonlegend.org
Professeur Yoshi
Savant scientifique et distributeur à pokémons
Savant scientifique et distributeur à pokémons
avatar

Nombre de messages : 636

MessageSujet: Re: Le rêve d'un petit garçon. |Prof.Yoshi, Shou & Anna|   Mer 7 Oct - 19:22

Le membre 'Pirath Wairhert' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Genre' :


--------------------------------

#2 'Shiney' :


--------------------------------

#3 'Starter' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur Yoshi
Savant scientifique et distributeur à pokémons
Savant scientifique et distributeur à pokémons
avatar

Nombre de messages : 636

MessageSujet: Re: Le rêve d'un petit garçon. |Prof.Yoshi, Shou & Anna|   Mer 7 Oct - 21:55

    Je regardais les trois jeunes autour de moi en souriant discrètement. J’espérais qu’ils allaient trouver leur bonheur. Ce fut la jeune fille qui en première regarda quel Pokémons comportaient les Pokéballs que je lui avais confié. Elle avait l’air dès plus heureuse en les voyant c’était déjà une bonne chose.

    _Taaaaa ils sont trop choupi!!!

    _Professeur c'est décidé, je prends le pichu sans aucune hésitation!


    « Veux-tu le nommer ? »

    Je la regardais en souriant avant de regarder Pirath qui a son tour fit apparaitre ses Pokémons. Il me semblait bien qu’il n’aimait pas vraiment les deux types que je lui avais proposé mais après tout cela lui ferras du bien ! S’il ne peut pas choisir c’est qu’il n’a pas assez d’envie de partir à l’aventure. Mais apparemment il fut bien vite attiré par la jeune Tortipouss.

    « Professeur Yoshi, je veux la jeune Tortipouss ! Elle me plait bien ! »

    Je répondis au sourire du jeune homme l’écoutant de nouveau parler sans que je ne réponds rien alors qu’il baptisa son Pokémon il était tellement partit dans son monde que je m’en serais voulut de le sortir de ce monde qui avait l’air de tant lui plaire. Et puis depuis le temps qu’il veut son propre Pokémon autant que je les laisse se connaitre. Je me tournais alors vers Shou qui semblait hésiter. Je lui adressais un sourire rassurant alors que je lui fis un clin d’œil.

    « A ton tour ! »

    Il avait peut-être simplement besoin de quelqu’un pour l’encourager, je ne pense pas être une bonne personne pour soutenir les autres je sais combien ce moment est important mais bon j’espère qu’il sera heureux et trouveras son bonheur dans les Pokémons que je lui propose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le rêve d'un petit garçon. |Prof.Yoshi, Shou & Anna|   Jeu 8 Oct - 20:53

Dans quelques minutes sans doute je partirai à l'aventure avec ce pichu tout mignion, mais en y repensant cela me fait peur, pourtant depuis que je suis petite je rêve de partir découvrir le monde, mais je n'espérais pas sa seule. Etre seule encore une fois voîlà ce qui me faisait le plus peur, pourtant je ne devais pas. J'avais tout pour être heureuse, je devais forcément avoir confiance en moi, pourtant je ne crois pas que ce soit le cas. Quant à Pirath lui, il hésita un long moment avant d'ouvrir les pokéballs qui tenait dans ses fines mains. Quelques secondes plus tards nous découvrions les 3 pokémons caché de Pirath, je souris, j'étais contente pour lui, il avait de bon pokémons et j'étais sûr qu'il réussirait dans le domaine de dresseur. Et moi-même j'étais heureuse de prendre mon petit pichu. J'étais accroupie par-terre, je caressais le petit pichu. J'entendis la vois du professeur, je relevai la tête, il s'addressait bien à moi.

_Veux tu le nommer?

Ah bien sûr que je veux nommer mon pichu....par contre je n'ai pas encore penser à son nom....je me mis un moment à réfléchir sans trouver quoique ce soit.

_Professeur bien sûr que je veux....mais le problème c'est que là maintenant j'ai pas d'idée en tête....

Un peu honteuse de ma réponse mais bon je ne pouvais rien dire d'autre. Je me retournais vers Pirath, la jeune tortipouss lui avait tapé dans l'oeil. Je m'avançais vers lui, et lui dit tout en souriant:

_Félicitation pour ta jeune Tortipouss! Je sens qu'elle t'aime déjà Razz

En voyant celle-ci lui mordre la main et lui essayant de la caressait, je ris, je ris de joie. Mais il manquait une personne encore, Shou n'arrivait pas à ouvrir les pokéballs qui tenait en main, pourquoi avait-il peur?! Comme sans doute bien d'autre. Je me tournais vers lui, peut être avait-il besoin d'espoir, de courage, que quelqu'un lui dise qu'il peut y arriver et ben moi j'y crois, je crois qu'il peut y arriver. Je m'approchais de lui et je posais ma main sur son épaule tout en lui disant en souriant:

_Tu peux y arriver, courage, si tu crois en toi alors tu y arrivera! Et je suis sûr que tu peux le faire! Trouve du courage et de l'espoir en toi et tu saura ce qui se cache à l'intérieur des pokéballs, j'ai confiance en toi!

Je voulais qu'il est confiance en lui, pour pouvoir découvrir ce qui se cache dedans les pokéballs.


[Désolé de dire les prénoms des persos mais j'avais trop envie =3 ]
Revenir en haut Aller en bas
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Le rêve d'un petit garçon. |Prof.Yoshi, Shou & Anna|   Ven 9 Oct - 19:51

Je serrais toujours mes pokeballs dans mes mains, les serrant fort sans pour autant les serrer, paradoxe. Je voulais ressentir leur contact au plus profond, mais en même temps, j'avais peur de les abimer, de les briser si je les serrais trop fort. Ou tout simplement de leur porter atteinte en leur imposant une sensation désagréable. Je les enveloppais de toute ma main comme de précieux bijoux.
Cependant, par patience ou à cause du stress, je gardais mes pokéballs en main sans les ouvrir, me posant en spectateur par rapport à la propre découverte des deux autres dresseurs.
La jeune fille se lança la première, libérant des pokéballs trois flots de lumière rouge qui se matérialisa au centre de la pièce en trois formes, floues d'abord, puis qui laissèrent apparaitre clairement trois pokémons. Je posais sur eux un regard avide, bien qu'ils ne me plaisent pas vraiment. Le premier ressemblait à une machine. Je connaissais les Magnetis, ils m'ont déjà intrigués. Ne possédant ni membres ni bouche, la seule chose qui pouvait le faire ressembler à un être vivant est le grand œil rond dont il disposait. Ce pokémon me semblait étrange, comme froid et sans vie. Comme une simple machine. Un seul instrument de combat.
Le second était un petit pokémon bipède jaune aux oreilles ornées de noir, dans ce genre mignon qui doit plaire aux enfants et aux filles. Il ressemblait à ce pokémon célebre suite à une émission télévisée, Pikachu. Peut être s'agissait-il ici de sa pré-évolution.
Le troisième était encore plus étrange. Petite forme rose, sa bouche était ouverte en une sorte de grimace permanente, et le petit pokémon tremblait souvent. Il m'effrayait presque, malgré sa couleur bonbon.
La fille lâcha une exclamation en voyant les pokémons, les décrivant comme "trop choupis", ce qui n'était pas vraiment de mon avis. Quoi qu'il en soit, sa réaction et le vocabulaire qu'elle utilisait était celui de ces femelles futiles qui m'insupportent tant depuis ma tendre enfance. De toute façon, il m'avait suffit d'un regard pour mépriser cette jeune fille... Autant le jeune garçon et le professeur avaient su me plaire dès le premier coup d'œil, autant j'avais rapidement comprit que cette jeune fille ne possédait pas une mentalité me plaisant; Mais de toute façon, je n'avais nullement besoin de l'apprécier. L'un de nous deux sortira rapidement de cet endroit, et nous n'aurons sans doute plus à nous croiser. Alors pourquoi m'attarder sur son cas?

Je tournais les yeux vers le jeune garçon qui semblait décidé à se lancer. Il libéra à son tour trois flots de lumière rouge qui prirent forme sous nos yeux. Se matérialisèrent devant moi trois pokémons dont deux déjà connus.
Le premier était un Grainipiot, petit pokémon plante ne présentant pas grand intérêt à mes yeux. Le second était un Machoc, pokémon anthropomorphique souvent amical et intéressant. Ce pokémon là aurait pu me plaire. Ou peut être que non. Quel intérêt à avoir un pokémon s'il ressemble à un être humain? Car je ne cherche en eux qu'une fuite par rapport aux autres humains...
Le troisième pokémon, seul qui m'était inconnu, semblait avoir retenu l'attention du jeune homme, malgré un mauvais caractère fortement visible. Mais je dois dire que ce genre de comportement faussement agressif aurait su m'amadouer moi aussi. Ce pokémon portait visiblement le nom de Tortipouss. Pirath, déjà passionné par le pokémon, apparemment femelle, décida de lui donner le nom de Hatsu, un nom généralement donné aux enfants. Cela en disait long sur la mentalité du jeune garçon par rapport à son pokémon. Je regrettais presque de ne pas avoir eu l'idée en premier, tant ce nom me plaisait. Mais n'est-il pas logique que ce jeune enfant au si beau prénom aie la priorité des jolis surnoms pour ses pokémons?

Alors que j'étais encore perdu dans la contemplation de tous ces pokémons qui s'agitaient devant moi, le professeur se tourna vers moi, m'encourageant à découvrir moi aussi les trois pokémons qui me sont proposés. Après avoir prit une profonde inspiration, je déserrais légèrement mon emprise sur les pokeballs, le temps de bien les placer dans mes mains, une dans la droite et deux dans la gauche. Mais, alors que j'hésitais encore, la jeune fille dont j'avais fini par oublier la présence se rapprocha de moi, jusqu'à poser sa main sur mon épaule. A ce contact, je fis un brusque mouvement en arrière, manquant de laisser tomber l'une des pokeballs de ma main gauche. J'adressais à la jeune fille un regard plein de haine et de mépris après qu'elle ai prononcé son petit discours de stupide compassion. Elle parlait comme s'il s'agissait de ma part d'une peur face à ces pokeballs, comme si elle pensait que ses paroles stupides pouvaient m'encourager. Elle n'avait rien comprit de mes sentiments. Et après son discours, je la méprisais bien plus encore, désormais conscient de l'étendue de son défaut. Je n'aimais pas cette fille. Cela n'allait pas jusqu'à la haine, elle ne méritait pas tant de sentiments, mais je la méprisais et ne voulais plus qu'elle m'approche. J'espérais que mon regard le lui aurait bien fait comprendre, bien que la demoiselle ne semblait pas particulièrement apte à deviner les sentiments et besoin des autres. Je ne veux pas qu'elle aie confiance en moi. Je ne veux pas de ses encouragements.

Je ne me suis pas fatigué à adresser la moindre phrase, pas même le moindre mot à la fille. J'ai préféré l'ignorer. J'avais bien plus important à faire. Je lui ai tourné le dos et, enfin, lentement, mes doigts ont pressé le bouton central des trois pokeballs.
Mon cœur battait, fort, trop fort, tandis que mes yeux grands ouverts, ne se permettant plus même de cligner, restaient fixés sur les trois lumières rouges qui commençaient à prendre forme sous mes yeux. Un scintillement attira mon attention, sans que je ne puisse identifier ni son sens, ni son origine. La lumière émise par un pokémon?



Mon dieu, aucun d'entre eux ne me plait. Comment puis-je? Comment puis-je me permettre d'éprouver ce sentiment? Depuis le temps que je cours après ce rêve, depuis le temps que j'espère ce moment, et mon souhait se réalise enfin. Et moi, je suis déçu? Mais ne suis-je pas profondément méprisable?
Je posais mon regard sur chaque pokémon l'un après l'autre les observant en profondeur, analysant chacun, lequel me plairait le plus, ou plutôt lequel me déplairait le moins.
Le premier était juste affreux. Une apparence enfantine des plus niaises. Un smiley souriant dans une enveloppe verte, rien de plus. Je ne voulais pas même savoir en quoi il évoluerait, je savais que celui ci ne me plairait pas.
Les deux autres, communs à ceux que j'avais pu voir auparavant, étaient un Magneti et un Machoc.
Mon regard restait bloqué sur le Machoc. Je l'observais d'un regard perçant, comme si je voulais voir au travers de lui, l'intérieur de son corps et de son âme. J'ai déjà vu plusieurs Machocs à Castlebourg, et tous sans exception arboraient une couleur bleutée. Alors pourquoi celui ci avait-il cette couleur brunâtre, une couleur poussiéreuse?
Je me suis approché du pokémon qui restait sagement immobile, observant les alentours avec attention, comme s'il se demandait pourquoi il est ici. Je me suis accroupi afin d'être à la hauteur du petit bipède.
Ce pokémon a la même couleur que moi. Ce pokémon à la couleur de Castlebourg. Que cela signifie-t-il? Aberration.
J'ai posé vers le professeur un regard interrogateur tandis que je me redressais. Sans attendre de réponse, j'ai à nouveau posé les yeux sur le petit pokémon qui me fixait, toujours immobile et silencieux. Le regard que je lui ai adressé alors était lourd de sens. Le pokémon a perdu son sourire, montrant qu'il avait comprit ce que j'essayais de lui faire comprendre. Je prenais ce pokémon comme une poursuite du destin. Un signe. Ou peut être une attaque directe, une atteinte à mon esprit meurtrit. Pourquoi ce Machoc n'avait-il pas la même couleur que les autres?
Détournant le regard, je me suis approché du Magneti, tendant vers lui une main hésitante que je retirais au dernier moment, de peur de me prendre une étincelle. Je poussais un soupir, comme résigné, avant d'ouvrir la bouche, m'apprêtant à indiquer mon choix au professeur, mon regard toujours fixé sur le Magneti que j'avais finalement choisis comme compagnon. Par dépit. Plutôt une machine qu'un être anthropomorphique présentant la couleur de ma ville natale.
Cependant, un coup donné avec force dans mes cotes m'empêcha de faire tomber ma sentence. Je baissais les yeux vers le pokémon brun-gris qui planta son regard dans le mien, lâchant un cri étrange, les poings posés sur ses cotes. CE fut un long affrontement, mon regard contre le sien. Pas l'un ne cédait, et je le fixais durant de longues minutes dans un silence absolu, tandis que le Magneti parti saluer son congénère que Anna n'avait pas rentré dans sa pokéball.

Je fus vaincu. Levant vers le professeur un regard ayant perdu sa force, j'admis ma défaite:

- Merci beaucoup professeur... Je prendrais Machoc. Il m'a choisit...

Ayant dit cela, je posais sur le pokémon un regard étrange. Lui arborait un large sourire de victoire. Je ne comprenais pas. Qu'est-ce qui nous liait, lui et moi? Pourquoi Machoc m'avait-il choisit? Ou peut être n'est-ce pas moi qu'il ai choisit, mais juste le dresseur qui pourrait lui offrir découvertes et aventures... Dans ce cas, il est comme moi, avide de nouveautés et d'une vie passionnante? Dans ce cas, je ne saurais le laisser ici, enfermé dans sa pokéball. Quoi qu'il en soit, je ne peux plus faire marche arrière. Machoc semble m'avoir choisit.
Tandis qu'il s'approchait de moi, je prononçais ce mot, un seul:

- Hokori.

Poussière. Un nom pas très glorieux, mais un nom qui nous rattache, si tant est que ce pokémon et moi avons réellement un lien quelconque. Je ne suis que la poussière de Castlebourg, une poussière dont on se débarrasse d'un souffle, entité indésirable et pourtant persistante. Si infime, parfois invisible, et si méprisante de part son appellation et la vision des gens à son égard. Mais pourtant, qui peut se faire puissante, vous prendre à la gorge ou vous bruler les yeux. Poussière, cela te convient-il? Hokori.... Désormais, c'est toi et moi. Tu m'as vaincu, mais tu devras m'apprivoiser.

Je secouais la tête, abasourdis par ma propre stupidité. Il ne faudrait pas inverser les rôles, non plus... Ce pokémon m'appartiendra désormais. Il devra m'obéir et combattre pour moi. Je profiterais de la célèbre force physique des Machocs. Cet être à la couleur inhabituelle ne sera que mon engin de combat. Il me servira à capturer d'autres pokémons qui me plairont plus. Peut être même pourrais-je m'en débarrasser, l'échanger contre un pokémon intéressant ou le revendre à bon prix en mettant en avant la spécificité de sa couleur. Ne crois pas avoir gagné, Machoc. Tu ne seras qu'un intermédiaire avant mon vrai compagnon.

Hokori...


Dernière édition par Maeda Shou le Ven 9 Oct - 20:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur Yoshi
Savant scientifique et distributeur à pokémons
Savant scientifique et distributeur à pokémons
avatar

Nombre de messages : 636

MessageSujet: Re: Le rêve d'un petit garçon. |Prof.Yoshi, Shou & Anna|   Ven 9 Oct - 19:51

Le membre 'Maeda Shou' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Genre' :


--------------------------------

#2 'Shiney' :


--------------------------------

#3 'Starter' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le rêve d'un petit garçon. |Prof.Yoshi, Shou & Anna|   Ven 9 Oct - 20:24

Après mes encouragements vers le garçon celui ci me regarda, son regard était rempli de haine envers moi, mais qu'ai je fais encore, j'agis toujours pour les autres et lui, lui il est égoïste, il n'a pensé qu'à lui, son coeur est noir. Moi je me tue pour le bonheur des autres et voîlà comment on me remercie. Je deteste ce monde, depuis petite mes parents me rejette tout sa parce que je ne suis pas parfaite.
Sa fait mal, au plus profond de moi, je voudrais qu'enfin quelqu'un me sourit, me remercie pour ce que je fait me redonne de l'espoir, est ce que sa c'est trop demandé!
Les larmes montèrent et cette fois ci je n'allais pas me laisser faire, me laisser marcher dessus, par un égoïste tel que lui. Pourtant je ne fis rien, et ne dit rien, pourquoi, parce que ma voix se bloqua.


Mon regard se détourna du sien, je ne pouvais pas dire que je le detestais mais je ne le portais pas dans mon coeur. Je relevai la tête, puis recula, après tout si il voulait rester tel qu'il était tant pis pour lui mais maintenant la gentille Anna va changer, oui, croyez moi je vais changer. Je ne vais plus pleurnicher comme une petit nunuche....non jamais je ne ressemblerais à ces filles qui ne se préoccupe que de leur apparence. Je ne suis pas parfaite certes personne n'est parfait ou parfaite. Moi mes parents ont toujours voulu que je me cache, que je soit une toute petite fille bien sage, toute parfaite, toute mimi! Pfff....tu parle, être parfait sa veux dire quoi, ce n'est pas une vie sa! Je le regardais lui, lui qui est si froid et distant, lui qui m'a repoussé, lui qui a l'air si renfermé.... La gentille petite Anna va devenir beaucoup moins sympa. Et sa je peux l'assurer, je vais tenir ma promesse, non pas pour mes parents mais mon grand père, lui et le seul qui ma soutenu jusqu'à maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Pirath Wairhert

« Fondatrice Frappée » Avec une pointe de framboise

avatar

Nombre de messages : 313

MessageSujet: Re: Le rêve d'un petit garçon. |Prof.Yoshi, Shou & Anna|   Dim 11 Oct - 19:20

    J’essayais toujours de toucher la jeune Hatsu qui semblait toujours rebelle par rapport à moi, je me redressais alors tandis que je prenais le Pokémon plante dans mes bras. C’est qu’elle pesait lourd la mémère avec ses dix kilos. Le jeune homme apparemment venait de faire son choix et mon regard se posa sur le professeur Yoshi en souriant. Je m’avançais un peu vers lui pour lui faire un bisous sur la joue pour le remercier encore une fois avant de lui sourire de nouveau.

    « Je vous suis très reconnaissant ! Je vais montrer à ma mère Hatsu et essayer de partir à l’aventure le plus vite possible pour retrouver mes deux grands frères… »

    Je me retournai fixant les deux jeunes en face de moi pour les saluer d’un léger mouvement de la tête.

    « Bonne continuation à vous deux j’espère que vous arriverez à atteindre votre but… »

    Je leur souriais bien qu’il était évident qu’il ne s’entendait pas tous les deux. Hatsu me mordit la main gauche me faisant gémir de douleur. Non ! Je ne la poserais pas et je ne la rentrerais pas dans sa Pokéball je veux qu’elle s’habitue à moi avant de devoir me séparer d’elle. Je sortis du labo après avoir fait un bisous sur le nez de Higan qui venait en trottinant vers moi avant de saluer une dernière fois la professeur et sortir du laboratoire en courant vers chez moi. Oui, j’étais plus que pressé de découvrir le monde avec ma nouvelle compagne Hatsu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heode.pokemonlegend.org
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Le rêve d'un petit garçon. |Prof.Yoshi, Shou & Anna|   Lun 12 Oct - 12:32

    Hokori me fixait toujours, un sourire étrange affiché sur son visage d'humain raté. Je ne voulais pas de ce pokemon. Il m'effraye. Je ne veux pas d'un pokémon ressemblant à un humain. Alors, pourquoi avoir choisit celui ci?
    Magneti. Je ne veux pas d'une machine. Cet être est-il réellement vivant? Il m'effraye plus encore que le Machoc.
    Quand à l'affreux petit machin vert, il est exclu d'avance.

    Ne suis-je pas le pire des égoïstes? Le professeur exauce mon rêve de m'offrir un pokémon. Grace à lui, je pourrais partir à l'aventure, partir à la conquête des arènes. Combattre des milliers de pokemons, des centaines de dresseurs, jusqu'à arriver à la ligue, où je deviendrais champion à l'aide des pokémons que j'aurais capturés et élevés. Grâce au professeur, je ne serais plus jamais obligé de retourner vivre à Castlebourg. Peut être ne reverrais-je plus jamais ma famille. Tout cela est possible grâce au professeur Yoshi et à Hokori. Alors comment puis-je me permettre d'être déçu, mécontent? Comme puis-je oser cela? Je ne suis que méprisable. A force de tant rêver, de tant idéaliser ce moment, j'ai fini par m'en faire une utopie.
    Qu'aurais-je? Un Salamèche ou un Héricendre? Je saurais tout aussi bien me contenter d'un Kaiminus ou d'un Carapuce. Non, ne soyons pas si gourmands, il s'agit de pokémons rares. Un Roucool, peut être. Ou alors un Nidoran qui évoluerait en un superbe Nidoking ou Nidoqueen. Et pourquoi pas un Fantominus? Ou un Galekid, ou un Lixy.... Il y en aurait tant qui me plairaient, je ne saurais tous les citer. Pourquoi a-t-il fallu que le professeur me propose justement les trois qui me déplaisent le plus? Mais des neufs pokémons que j'ai vu ici, lesquels m'auraient plu?
    Pichu ou Tortipouss. Ceux qu'ont adoptés les deux autres gamins. Ne suis-je qu'un éternel insatisfait? Si j'avais eu Pichu, aurais-je voulu Machoc?
    Non, ce n'est pas cela. Je sais pourquoi ce pokémon me déplait. C'est son apparence humaine qui me répugne, rien de plus. Et ce regard qu'il pose sur moi. Il semble se sentir supérieur à moi. Je le hais. Il me méprise et je le hais. Je me débarrasserais de lui sitôt que j'aurais capturé mon propre pokémon. Je le rendrais au professeur. Je lui dirais que je m'en veux de lui voler ainsi son pokémon, et qu'en emprunter un afin d'obtenir le mien me suffisait.
    Ne me regardes pas ainsi, Hokori... Je me débarrasserais de toi...

    Pirath souriait. J'eus, l'espace d'un instant, l'impression que ce sourire illuminait la pièce. Mais je me dis aussitôt que je suis stupide. Affectueux et si enfantin, le petit garçon déposa un baiser sur la joue du professeur qui lui souriais, visiblement attendrit. Il semblait si heureux.
    Mon regard le suivit jusqu'à ce qu'il ne quitte la pièce. Je ne réalisais que lorsque le claquement sourd de la porte ne me sortit de ma torpeur.

    - Pirath!

    L'enfant était parti. Je voulais lui courir après, le rattraper. Je ne voulais pas le laisser partir ainsi. Pourquoi? Tout simplement car j'ai envie de me battre contre lui! Que Hokori me montre de quoi il est capable. Peut être parviendra-t-il au moins à s'attirer ma sympathie par sa force en combat. Car, si en plus d'être moche et de ressembler à un humain, il s'avérait être faible...
    Cependant, je ne pouvais pas partir comme ça. Je levais vers le professeur un regard presque désespéré, ne sachant que faire. J'avais encore tant de questions à lui poser. Je voulais qu'il me dise tout à propos de Hokori. Par rapport à sa couleur, notamment. Mais en même temps, je voulais rejoindre Pirath. De tout mon cœur.
    Je ne savais que faire. Le reverrais-je? Si oui, quand? Je voudrais qu'il soit mon premier combat... Lui et personne d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur Yoshi
Savant scientifique et distributeur à pokémons
Savant scientifique et distributeur à pokémons
avatar

Nombre de messages : 636

MessageSujet: Re: Le rêve d'un petit garçon. |Prof.Yoshi, Shou & Anna|   Mar 13 Oct - 22:54

    Je regardais sans rien dire tout ce qui pouvait se passer autour de moi. Shou qui découvrait ses Pokémons, j’avais bien vu qu’aucun d’eux ne lui plaisait vraiment, est-ce une part de sadisme en moi d’avoir fait exprès ? Je l’ignore peut-être bien. Pirath avait réussit à faire son choix malgré le fait que je savais qu’il préféré les types Ténèbres, feu, eau et Electricité. Pourtant il a réussit à faire son choix est accepter le fait de choisir entre trois Pokémons de types qu’il aimait le moins. Je voulais que chaque personne agisse de la même façon même si pour Anna apparemment pour elle tout avait été facile. Les choses se passaient mal entre Shou et Anna mais ce n’était pas à moi d’intervenir. On ne peut pas s’entendre avec tout le monde j’en suis conscient mais si je devais blâmer quelqu’un je pense que se serait plus Shou. Mais bon il semble avoir un mauvais caractère… J’avais l’habitude la famille Wairhert que je connais bien on aussi un sacré caractère malgré leur grand cœur, c’est surement la même chose pour Shou. Il fit son choix, bien que j’avais l’impression que c’était le Machoc Shiney qu’il l’avait choisit, c’était rare on peut l’avouer. Mais assez amusant à voir. Shou devrait se sentir tout de même honorer ce n’est pas tous les jours qu’un Pokémon veut être avec vous.

    Le petit blond revint dans notre monde et tout en tenant Hatsu dans ses bras me déposa un baiser sur la joue avant de disparaitre bien vite me remerciant de nouveau. Le jeune Shou quand a lui l’appela alors qu’il sortit mais apparemment Pirath était déjà bien loin et surement déjà chez lui à montrer sa nouvelle amie à sa mère. Je me concentré plus sur els deux jeunes qui restaient dans mon laboratoire alors que je souriais doucement. Hanna semblait toujours bouder et Shou restait silencieux…


    « Avez-vous des questions ou quelques chose à ajouter ? »

    Je fis rentrer les Pokémons non choisit par les jeunes pour les remettre dans mon sac avant de regarder de nouveau les deux jeunes. Higan se mit à trottiner vers moi pour se coller contre mes jambes et s’allonger sur mes pieds. Pas vraiment pratiquer pour bouger mais bon je ne pouvais pas l’empêcher d’agir de la sorte après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le rêve d'un petit garçon. |Prof.Yoshi, Shou & Anna|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le rêve d'un petit garçon. |Prof.Yoshi, Shou & Anna|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit découpage... [Libre]
» Le petit garçon qui faisait "cui-cui".....
» Retrouvé ---> Un petit garçon de 5 ans malade a été enlevé !!!!
» Petit garçon en détresse ! [ Feat Fusegu ]
» [Dortoir des garçons]... J'ai fais un cauchemar... (Kylian)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heode :: Centre Pokémon :: Accueil :: Archives Perso-
Sauter vers: