FAQFAQ  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Après la mue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hanako Ryugu

avatar

Nombre de messages : 5

MessageSujet: Après la mue   Ven 10 Sep - 12:26

Combien de légendes n’avaient pas raconté semblable épisode, de ces femmes mythiques nées de l’écume, de ces nymphes jaillies des eaux pour défier les mortelles ? Combien de désespoirs ne s’étaient pas déchirés sur les rochers des rapides, combien de marginaux n’avaient-ils pas lavé leur crasse au milieu des magicarpes ? À cheval entre deux rives, deux chemins, une femme défiait les flots qui la trempait jusqu’à mi-corps. Entre ses mains, elle serrait une paire de ciseaux qui pouvaient aussi bien lui couper les cheveux ou les veines.

Elle grelottait.

Elle grelottait en s’immergeant des pieds à la tête, tranchant à grosses grappes le poids de son âge relevé jadis en chignon, déboutonnant le joug de ses vêtements vieux jeu, rejetant en aval ce qui faisait d’elle une « Madame ». Une maman dans la plus rétrograde des traditions héodiennes. Nue ou presque, dans les reliquats de sa jeunesse, elle admirait son corps à la lumière ascendante de l’astre diurne. Elle admit qu’il n’avait rien perdu de ses vingt ans.

Et elle rit.

Elle rit comme pleure un nouveau-né au sortir de l’utérus, émergeant de l’aqueux jusqu’à la berge de jouvence. Là, sur une petite plage de galets, cachée de la route par quelques buissons bien placés, elle sécha au soleil pour revêtir sa nouvelle peau.

Car elle s’appellerait désormais Hanako Ryugu.

***
Le soleil avait dépassé son zénith depuis une bonne heure quand une jeune fille frappa à la porte du professeur Yoshi. De pied en cap, elle pouvait se décrire ainsi : de petites ballerines jaillissaient deux troncs fermes, plus costauds que charnus, qu’interrompaient à mi-cuisse une jupette bleue d’écolière. Le chemisier confirmait le diagnostic, autant par son col bleu que par sa cravate jaune. À l’horizon se dessinait alors un menton en pointe, des lèvres pincées, un nez droit et discret. Elle fermait les yeux, respirait un bon coup. Sur sa tête, une couronne inégale et décoiffée lui tombait là aux épaules, ici aux sourcils.

Hanako Ryugu ouvrit ses grands yeux bleus et, d’une main encore tremblante, poussa la porte pour pénétrer à petit pas dans le laboratoire. Encore peu sûre de son allure, de son aisance à porter une jupe aussi courte, elle s’arrêta au seuil puis fixa le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Après la mue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Perte des points en dextérité après Up
» Le rôle du Canada dans l’Haïti de l’après-Aristide :
» Deux semaines après le séisme, elle est retrouvé vivante sous les décombres
» Après le feu et le sang......la reconstruction.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heode :: Centre Pokémon :: Ancien Forum :: Ancienne Corbeille-
Sauter vers: