FAQFAQ  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   Mer 2 Déc - 19:58




    Mes yeux sont longtemps restés fixés sur la petite maisonnette de bois, symbole de chaleur et de douceur. Cette petite maisonnette où se trouvait encore mon Pirath... Ce monde dont je m'étais sentit - à tord? - banni. Je poussais un soupir, résigné, avant de me décider à tourner le dos pour de bon. Je me suis éloigné d'un pas lent, grelottant dans l'air froid de l'Est. Je venais de prendre conscience de la réalité des choses. Dans cette partie de Heode, l'hiver est rude. Que ferais-je lorsqu'il neigera? Habitué à la chaleur de cette ville sèche et aride qu'est Castlebourg, protégée des vents du Nord et de l'Est par la montagne haute, raide et abrupte à cet endroit là, je ne saurais survivre dans un environnement enneigé, équipé d'une simple petite veste d'automne tiède. La chaleur seule d'un pokémon me suffirait-elle? Et que faire maintenant?
    Je tournais les yeux vers le rassemblement de maisonnettes claires constituant le petit village paisible de Bourg-en-Fleuve. C'est gens là sont réputés pour leur hospitalité. Pourrais-je trouver quelqu'un qui accepterais de m'héberger pour une nuit? Non, je ne le veux pas. Je ne sais pas si c'est par fierté ou par timidité, mais faire cela me semble impossible. J'apprendrais à survivre au froid. J'aurais bien le temps de m'habituer, avant la neige... Et sans doute aussi pourrais-je trouver à Hersane un magasin où je pourrais acheter un sac de couchage, Et pourquoi pas une tente? J'ai bien assez d'argent.. Non, cela serait juste trop lourd et trop encombrant, et je veux rester libre de mes mouvements. C'est bien pour cela que je n'ai emmené qu'un petit sac contenant le minimum vital de survie. Je suis un aventurier, désormais. Je saurais y survivre. Seul dans le froid... Je pense que la solitude me pèsera bien plus encore que les difficultés physiques. Mais je n'avais qu'à rester avec eux après tout... Je ne peux m'en prendre qu'à moi même. J'aurais pu rester, leur imposer ma présence, qu'importe qu'ils m'aient clairement fait comprendre que je n'étais pas invité à partager leur repas. Ou peut être aurais-je aussi pu me rendre appréciable plutôt que de les supplier de me laisser partir... Stupide panique. Que faire, alors? Rien, je ne peux plus rien. Adieu, Pirath...
    Le froid. La nuit. Le silence. Le vent nocturne me provoque des frissons, l'obscurité semble m'éblouir. Chacun de mes sens est en alerte, et je sursaute au moindre bruit, le moindre bruissement du vent dans les branchages d'un arbre pas encore dénudé à l'approche de l'hiver, tandis que mes yeux scrutent la nuit avec une certaine obsession, comme affamés d'y trouver quelque chose... Rien d'autre que la nuit. Des maisons endormie, des arbres qui dansent lentement dans le vent, et l'immensité de la plaine entourant Bourg-En-Fleuve. Un bruit régulier, mais déjà si habituel que je n'y fais plus attention. La caresse du fleuve sur les rochers constituant son lit. Mais pas le moindre son provenant d'une quelconque vie pokémon ou humaine. Pas d'autre vie que les arbres, l'herbe et le fleuve.
    Je me suis éloigné du village, le plus possible selon ce que me permettait ma fatigue, comme pour m'ôter tout regret, toute tentation d'y retourner, d'aller frapper à une porte, que ce soit celle de Pirath, du Professeur, ou d'un inconnu. Je suis allé m'assoir au pied d'un arbre, haute silhouette ombreuse dont les branchages se détachaient sur le ciel étoilé tels une fine orfèvrerie, comme posés là haut par un quelconque artiste. Je sortis ma veste de mon sac et l'enfilais, la fermant jusqu'au cou. Je m'y emmitouflais avec délice, enfonçant mes mains dans mes poches. Puis je m'allongeais sur le dos, mon sac en guise d'oreiller, et observais cette œuvre d'art qui s'offrait à mes yeux, la beauté des branchages de l'arbre et du ciel étoilé, la beauté de leur union. Il parait que le ciel est partout le même, mais pourtant celui ci me semblait bien plus beau que celui que j'avais pu observer dans la plaine de Castlebourg, allongé sur un rocher inconfortable, à surveiller régulièrement les alentours de peur d'être surprit par un Abo ou quelconque autre pokémon peu aimable. Ici, je me sentais à l'aise et en sécurité. Je me doutais bien que cette région comprenait aussi ses dangers, mais je n'en avais que faire. Je voulais bien mourir ici, considérant alors cela comme un honneur. Je suis prêt à offrir mon corps à cette terre afin de devenir moi même une fleur, vivant sa vie éphémère dans l'immensité de cette prairie herbeuse, comme un monde trop parfait. Malgré le froid, la beauté de cet univers me procurait une certaine aise. Je fini par m'endormir, roulé en boule, serrant mon sac contre moi.



    […]


    Un doux rayon de soleil, chaleur fort appréciée après le froid de cette nuit. J'ouvris lentement les yeux pour découvrir une vaste prairie recouverte d'herbe d'un vert tendre et de fleurs aux couleurs pastel. J'hésitais entre deux hypothèses. Soit je rêvais encore, d'un de ces rêves que je ne devrais pas même me permettre tant ils sont utopiques, soit j'étais enfin mort et me trouvais donc au Paradis. Me relevant, je sentis une certaine douleur dans ma nuque, sans doute provoquée par le froid inhabituelle ou une mauvaise position durant la nuit. Clignant des yeux à plusieurs reprises, comme pour m'assurer que ce paysage de rêve n'allait pas disparaître en un passage de paupière, j'observais les alentours avec émerveillement. Une certaine extase, même. La vue seule de ce paysage suffisait à m'ôter toute pensée pessimiste. Je voulais m'enivrer de l'air de cette prairie, du soleil qui brillait faiblement, peinant à chasser le froid encore mordant de ce début d'hiver. Je voulais me lancer à corps perdu dans ce monde, y courir à fond. Je n'abandonnerais pas, rien que pour la beauté de ce monde.
    Je me redressais, étirant chacun de mes membres engourdi par le froid avant de reprendre mon sac. Plongeant ma main dans la poche de ma veste, j'hésitais un instant, mais consentit finalement à sortir la pokéball qui y trainait. Tendant la main vers l'avant, j'appuyais sur le bouton central de la balle rouge et blanche, libérant un flot de lumière rouge. Hokori se retrouva debout devant moi, clignant des yeux à plusieurs reprises, comme abasourdi, ou éblouie par la luminosité matinale après tant de temps passé dans sa sombre pokéball. Je lui ai souris. Il s'est contenté de me fixer, de son même air supérieur. Je n'en ai pas tenu compte et ai commencé à marcher, dans la direction opposée à celle du village, comme pour lui laisser le choix de me suivre ou non. Bien que s'il refusait, il retournerait vite dans sa pokéball. Sans doute le petit humanoïde l'avait-il comprit car il consentit à me suivre, marchant à environs un mètre en diagonale derrière moi, à ma droite. Je ne m'occupais plus de lui, me contentant de savourer la matinée.
    Le visage de Pirath apparu dans mes pensées, mais je su l'en chasser rapidement. Il était hier, et aujourd'hui sera sans lui. Inutile de penser encore à lui, inutile de s'attarder encore sur ce gamin, aussi captivant soit-il. Aujourd'hui, je me sentais léger et de bonne humeur.

    Aujourd'hui, je suis dresseur pokémon. Et Hokori sera mon combattant, qu'il le veuille ou non. Aujourd'hui, je pars à l'aventure. L'Arène Pokémon de Hersane est ma prochaine destination. Et nous vaincrons. Malgré la faiblesse de Hokori face aux pokémons vol... Aie! Il va falloir en capturer un autre.
    Ainsi commence mon aventure, ainsi débute ma quête Pokémon. Aujourd'hui, je vais entrainer Hokori et capturer un autre compagnon qui saura être plus efficace face aux oiseaux de Hadiel. Aujourd'hui, je ne laisserais pas la moindre pensée négative m'envahir. Moi et Hokori nous tiendrons à notre seul rôle de dresseurs, comme un simple jeu, comme un simple film.
    Je me tournais vers Hokori qui trainait la patte derrière moi, lui adressant un regard plein d'entrain.

      « Hokori! Aujourd'hui, entrainement! On va chopper quelques pokémons sauvages et on va améliorer ta technique de combat! Faudra être au top pour vaincre Hadiel! »


    Le petit pokémon brun se contenta de me fixer d'un air perplexe. Même sans me connaître, il semblait avoir conscience que ce comportement, ce regard et ces paroles ne sont pas les miens. Je sais bien que je ne suis pas dans un état normal, que cette ivresse, ce bonheur et cette joie de vivre qui me prennent me sont tout simplement inconnus. Mais après tout, pourquoi pas? Ça me passera bien vite, alors autant en profiter pour s'entrainer décemment, sans pleurnicheries inutiles.
    Alors que je le fixais toujours, attendant sa réponse, mon compagnon fini par lâcher un cri d'enthousiasme, levant le poing. Je lâchais alors un léger rire, un son rare, avant de continuer ma marche, accélérant le pas. Je savais qu'un pokémon, courageux ou hargneux, viendrait nous sauter dessus.


Dernière édition par Maeda Shou le Mer 9 Déc - 17:54, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   Mer 2 Déc - 19:59

    Et, effectivement, il y en eu bien un pour répondre au rendez-vous orchestré par le destin. Mon destin. Ce fut un bruissement d'herbes qui attira mon attention. Orientant mon regard vers la direction indiquée par mes oreilles, je repérais le petit pokémon bleu tapis dans l'herbe, entouré de fleurs. Un Lixy. Il nous observait, hésitant sans doute à passer à l'attaque.

      « Hokori! »


    Essayant de freiner ma précipitation, je me suis dirigé vers le petit pokémon qui se redressa à notre approche, lâchant un long cri aigu, une sorte d'aboiement étrange. Je le trouvais moche, et même ridicule avec ses grandes oreilles et sa petite houppette. Je décidais donc en premier lieu d'utiliser cette bestiole bleue pour le seul gain d'expérience. Mais lorsque Hokori bondit devant le pokémon sauvage, plein d'entrain à l'idée d'un nouveau combat, le Lixy sembla s'entourer d'une aura statique. Je repérais de légères étincelles émanant de sa fourrure, et me rappelais alors le type de ce pokémon. Un pokémon électrique, quoi de mieux pour vaincre Hadiel? Lixy et Luxio sont vraiment moche, mais Luxray dégage une certaine classe. Ok, ce pokémon là sera donc mon compagnon pour combattre la championne Vol.


      Un Lixy sauvage apparaît.

      Lixy n°5
      Att27 - Def24 - Vit13
      Charge (35) - Gros Yeux (-1def)


    Cependant, avant d'entamer le combat, malgré l'enthousiasme évident des deux pokémons, je me souvins de ce petit appareil que m'avait offert le professeur. Et bien que pas encore parfaitement convaincu de son utilité, je consentis à le sortir de ma poche et le pointer vers le Lixy. La voix mécanique se fit entendre à nouveau:

      « Lixy, pokémon Flash de type électrique. Il possède des muscles qui produisent de l'électricité, ensuite stockée dans sa queue. En cas de danger, il produit des flashes lumineux en faisant circuler du courant dans sa fourrure. Si l'ennemi persiste, Lixy tentera de l'électrocuter. Il est d'un tempérament assez posé, ce qui le rend appréciable auprès des jeunes dresseurs. »


    Je rangeais le petit appareil sans plus m'intéresser aux informations données, ne leur trouvant pas grand intérêt. A quoi peut donc bien servir cet engin? Qu'importe, ce n'est pas la question du moment. Voici venu mon premier combat face à un pokémon sauvage! Et, qui sait, peut être ma première capture...

      « Hokori, à l'attaque! »


    Ravi que je me décide enfin à engager le combat, Hokori lâcha un cri avant de plonger son poing en avant, frappant de face le petit Lixy qui n'avait pas même eu le temps de comprendre que le combat venait de commencer. Il fut projeté en arrière avec force, lâchant un cri de douleur et de surprise avant de se remettre sur ses pattes, ratatiné sur lui même, grognant après Hokori. Les étincelles émanant de sa fourrure pouvaient laisser prévoir une attaque de type électrique, mais le petit pokémon jaune se contenta de bondir en avant pour frapper Hokori de son petit crane. Hokori manqua d'être déséquilibré mais se retint d'une main afin de ne pas tomber, se redressant rapidement face à son adversaire.



      Hokori utilise Poing-Karate
      Lixy perd 65PV


      Lixy utilise Charge
      Hokori perd 30PV

      Lixy: 135PV
      Hokori: 170PV


    Le Lixy se replaça face à son adversaire, droit et fier, le poil hérissé et chargé d'une électricité qu'il semblait cependant ne pas maitriser. Alors que je ne disais rien, Hokori tourna les yeux vers moi. Cela me surprit grandement mais surtout m'insuffla soudain une certaine confiance en moi, un espoir, une joie. Hokori attendait mes ordres. Il n'attaquera pas sans mon injonction préalable. Hokori a comprit que je suis son maitre. Déjà? Le combat n'aura pas duré bien longtemps...

      « Coup de poing, encore une fois! »


    A nouveau, Hokori bondit en avant, le poing serré, et frappa violemment le petit pokémon jaune qui fit un bond sur le coté sous le coup de l'impact. Le sauvage se ratatina dans l'herbe, grognant, fixant Hokori d'un air mauvais. J'eus l'impression l'espace d'un instant, que ses yeux prirent une teinte étrange, comme s'ils dégageaient une énergie mystérieuse. Mais Hokori ne broncha pas. J'attendis alors que le petit pokémon ne se décide à lancer son attaque.



      Hokori utilise Poing-Karate
      Lixy perd 65PV


      Lixy utilise Gros-Yeux
      La Défense de Hokori diminue!

      Lixy: 70PV
      Att27 - Def24 - Vit13
      Hokori: 170PV
      Att34 – Def28 – Vit14


    Hokori me regardait à nouveau. Mais le sauvage n'avait toujours pas attaqué. Les règles stipulent pourtant que chacun doit attaquer tour à tour? Je mis tout ce temps à comprendre que ce regard étrange fut l'attaque du petit pokémon bleu. Une attaque à distance, une attaque au pouvoir étrange. Une attaque dont je ne connaissais ni la portée, ni la puissance, ni même le but. Mais Hokori ne semblant pas s'en inquiéter plus que cela, je ne m'en inquiéterais pas non plus. Ce Lixy espérait-il me faire peur, avec son regard étrange? Qu'il n'y compte pas! Il a affaire à Hokori et Maeda! Et ces deux là ne se laisserons jamais impressionner par quoi que ce soit!

      « Continue, Hokori! Coup de Poing! »


    Toujours le même geste trop répétitif. Un coup de poing, le Lixy frappé de plein fouet. Notre adversaire semblait cette fois avoir plus de difficulté à se relever après le coup. Cependant, il parvint tout de même à attaquer une dernière fois, envoyant à nouveau sa petite tête contre le corps robuste de Hokori. Cependant, je le voyais trembler sur ses pattes, et devinais que le combat était bientôt terminé. Ce combat aussi fut bien trop rapide. Où sont donc les longs combats endiablés que j'ai pu voir à la télé? Sans doute ces batailles là sont-elles réservées à un autre niveau... Nous aussi, un jour, nous aurons droit à ce genre de match serré qui saura tenir en haleine chacun des combattants, et ce jusqu'au bout. Mais pour le moment, je réserve au petit Lixy un autre sort que la défaite...



      Hokori utilise Poing-Karate
      Lixy perd 65PV


      Lixy utilise Charge
      Hokori perd 34PV

      Lixy: 5PV
      Att27 - Def24 - Vit13
      Hokori: 136PV
      Att34 – Def28 – Vit14


Dernière édition par Maeda Shou le Jeu 3 Déc - 21:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur Yoshi
Savant scientifique et distributeur à pokémons
Savant scientifique et distributeur à pokémons
avatar

Nombre de messages : 636

MessageSujet: Re: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   Mer 2 Déc - 19:59

Le membre 'Maeda Shou' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Genre' :


--------------------------------

#2 'Shiney' :


--------------------------------

#3 'Nombre' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   Jeu 3 Déc - 20:45

    Descendant mon sac de mes épaules, j'en sortis une petite balle rouge et blanche encore jamais utilisée, que j'avais achetée à la boutique de Castlebourg avant de partir. J'en avais acheté plusieurs et en avais gâché un bon nombre en essayant de capturer des pokémons qui tous m'ont échappé. Celui ci ne m'échappera pas. Il sera ma première victoire sur le monde sauvage. Lixy, tu seras à moi!
    La pokéball serrée dans ma main, je balançais mon bras vers l'avant avant de lâcher la balle. J'atteignis ma cible, et l'objet s'ouvrit, libérant une lumière rouge qui enveloppa le petit Lixy, qui observa le phénomène avec de grand yeux avant de tenter une fuite. Mais il ne pu rien faire. La balle l'avala, il y fut enfermé. La pokéball retombée au sol s'agitait, signe que le pokémon cherchait à se libérer. Et je serrais les poings en attente du verdict. Et lorsque, enfin, la ball s'immobilisa, je ne voulais y croire. Je restais ainsi immobile de longues secondes, comme peinant à réaliser ce qui venait de se passer.
    Hokori lâcha un cri avant de se tourner vers moi, m'observant d'un regard curieux, comme guettant une quelconque réaction de ma part. Je fini par me redresser avec lenteur, desserrant mes poings, le regard toujours fixé sur la petite balle rouge et blanche, immobile dans l'herbe claire de la prairie, comme ignorant tout du combat qui venait de se dérouler ici même et dont elle fut le point final. Je fini par me rapprocher de la balle d'un pas lent, gardant sur le visage une expression parfaitement neutre avant de me baisser, saisissant l'objet avec douceur, comme s'il s'agissait du plus précieux et du plus fragile des joyaux. Je le fixais longuement, quelques minutes au moins, tandis que Hokori ne me quittait pas du regard Je finis par relever les yeux vers lui et, enfin, un sourire s'afficha sur mon visage, un large sourire de triomphe. Un sourire auquel Hokori tenta de répondre, affichant une grimace étrange qui ne fit qu'accroitre encore mon sourire, jusqu'à ce que je ne lâche un léger rire, constitué seulement de deux sons, mais un rire tout de même.
    J'ai réussi. J'ai capturé un pokémon.

      « Bien joué, Hokori... »


    Car, je suis bien obligé de l'admettre, cette capture ne se serait pas faire sans l'aide de Hokori. Je me dis alors que j'avais peut être déjà gagné en maturité. Rien qu'un peu, mais c'est déjà un début.
    J'appuyais sur le bouton central de la pokéball, libérant la fameuse lumière rouge. Le Lixy apparu face à moi, l'air encore tout abasourdi. Il posa sur moi un regard curieux. Il parait que les pokémons savent d'instinct ce que signifie la capture, et se sentent obligés d'obéir à leur maitre, quel qu'il soit. Hokori et moi le fixions tandis que je réfléchissais à un nom pour le petit pokémon électrique. Je songeais d'abord à "étincelle" traduit dans une langue quelconque, mais rien que je ne connaissais me plaisait. Je décidais finalement, n'ayant pas envie de trop réfléchir, de le baptiser Inuzuma, mix entre "Inu", le chien et "Inazuma", l'éclair, le tout dans la même langue que celle à l'origine du prénom de Hokori. Je me contenterais de ce nom là, malgré sa longueur.

      « Inuzuma. »


    L'interpellé me fixa, penchant légèrement la tête sur le coté, comme pour essayer de saisir le sens de mes paroles. Avait-il comprit que je venais de lui dévoiler son nouveau nom? Peut être bien, il semble que les pokémons n'aient aucune peine à comprendre le langage humain. Je me demande bien grâce à quel miracle, d'ailleurs. Il semblerait que Dieu aie vraiment créé les pokémons pour notre unique usage, et aurait donc tout prévu pour nous faciliter la tâche.



Dernière édition par Maeda Shou le Jeu 3 Déc - 21:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur Yoshi
Savant scientifique et distributeur à pokémons
Savant scientifique et distributeur à pokémons
avatar

Nombre de messages : 636

MessageSujet: Re: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   Jeu 3 Déc - 20:45

Le membre 'Maeda Shou' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'1 à 4' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   Jeu 3 Déc - 21:24

    Je tournais à nouveau mon regard vers l'immensité herbeuse nous entourant, évitant cependant de trop m'attarder sur les petites maisons de Bourg-en-Fleuve. Je décidais alors de m'éloigner le plus possible de ce village, à la recherche d'un autre pokémon, à combattre ou à capturer. Cette première capture m'avait empli de confiance et d'entrain, et j'avais hâte d'entamer un nouveau combat. Je décidais dans un premier temps de laisser libre mes deux compagnons, mais voyant que le Lixy, visiblement fort éreintée par le combat, peinait à me suivre, je fini par le rappeler dans sa pokéball, me disant que je pourrais l'entrainer plus tard, lorsqu'il sera rétabli, donnant pour le moment priorité à Hokori qui semblait encore bien en forme.
    Je marchais de longues minutes, Hokori trottinant à mes cotés, bondissant parfois pour me rattraper alors que je ne le ménageais pas, continuant d'avancer à grandes enjambées, mes yeux scrutant les alentours, observant avec attention chaque bosquet, chaque brin d'herbe. Mais mon prochain adversaire ne nécessita pas tant d'attention.
    Un petit pokémon gris se précipita vers moi en poussant un long grognement avant de se planter face à moi, les poils de son dos hérissés comme une multitude de petites épines. Il me toisa un moment avant de fixer Hokori, grognant de plus belle, les muscles bandés. J'acceptais évidemment le défi du petit pokémon.


      Un Medhyena sauvage apparaît!
      C'est un mâle de niveau 5
      Att16 - Def14 - Vit12
      Charge (35) - Grondement (+1att)


      « Tu es bien courageux, mon petit... Mais je ne saurais qu'accéder à ton désir... Hokori, en avant! »


    Mon compagnon ne se lassait visiblement pas des combats: il bondit en avant, se plantant devant le sauvage, bien ancré dans le sol sur ses deux jambes.
    Je toisais le Medhyena d'un air mauvais. Je connais bien ce pokémon, il est assez courant d'en croiser dans les rue de Castlebourg ou alentours. Je n'aurais pas songé en croiser un ici, dans cette prairie si différente de la plaine rocailleuse entourant ma cité natale. Physiquement, les Medhyena et Grahyena sont plutôt à mon goût. Mais j'ai assez de Hokori et ne voudrait pas d'un autre pokémon qui pourrait me rappeler Castlebourg et tous les souvenirs qui s'y rattachent. Ce Medhyena sera donc notre première vraie victime. Il va morfler.

      « En avant... Coup de poing! »


    Toujours cette même attaque, Hokori balança son poing vers l'avant. Sans doute aurai-je dû songer à demander au professeur quelles attaques peut utiliser Hokori... Mais le départ trop rapide de Pirath ne m'avais pas laissé le temps de poser la moindre question. Sans doute aurait-il été bien plus intelligent de préférer se renseigner sur son pokémon plutôt que d'aller courir après un inconnu. Mais comme à mon habitude, le cœur l'avait emporté sur la raison...
    Hokori frappa le Medhyena de toute sa force. Ce dernier poussa un léger grognement avant de se planter face à Hokori, le fixant d'un regard plein de hargne. Un long grondement sourd monta alors de sa gorge, et le pokémon se redressa, comme fier de sa puissance. Mais ce fut tout.


      Hokori utilise Poing-Karate
      Medhyena perd 121PV


      Medhyena utilise Grondement
      L'attaque de Medhyena augmente!

      Hokori: 136PV
      Att34 – Def31 – Vit14
      Medhyena: 79PV
      Att19 - Def14 – Vit12


    Encore une de ces attaques dont je ne comprend ni le sens, ni la cible. Qu'importe, je finirais bien par apprendre, dussè-je me renseigner auprès d'un autre dresseur. Ce grognement semblant donc constituer l'attaque du pokémon sauvage, j'intimais à nouveau à Hokori l'ordre d'attaquer, ce qu'il fit sans attendre. Il frappa durement le petit pokémon gris qui lâcha un couinement de douleur avant de s'écrouler au sol. Hokori lâcha un léger cri dont je ne compris pas le sens, tandis que j'attendais que le sauvage se relève. Ce qu'il ne fit pas. J'adressais alors à Hokori un regard surpris. Déjà fini? Je savais que ces pokémons ne sont pas particulièrement puissants, mais à ce point? Où est-ce Hokori qui est vraiment puissant? Qu'importe, nous avons gagné...

      « Bravo, Hokori! On en cherche un autre! »


    Oui, comme d'un nouveau jouet, je ne me lassais pas de ces combats, et parti à la recherche d'une nouvelle victime, abandonnant sur place le corps inerte du Medhyena sauvage.


Dernière édition par Maeda Shou le Jeu 3 Déc - 21:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur Yoshi
Savant scientifique et distributeur à pokémons
Savant scientifique et distributeur à pokémons
avatar

Nombre de messages : 636

MessageSujet: Re: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   Jeu 3 Déc - 21:24

Le membre 'Maeda Shou' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Genre' :


--------------------------------

#2 'Shiney' :


--------------------------------

#3 'Nombre' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   Jeu 3 Déc - 21:53



      Un Piafabec sauvage apparaît.
      C'est une femelle de niveau 5
      Att26 - Def24 - Vit15
      Picpic (35) - Rugissement (-1att) - Gros Yeux (-1def)


    Fier de ma puissance et arrogant de chacune de mes victoires, je continuais ma marche, attendant patiemment qu'un autre pokémon ne vienne me défier. Cependant, les minutes passaient, et j'apercevais déjà au loin les reliefs des bâtiments de Hersane qu'aucun pokémon n'avait surgit devant nous. J'observais alors les alentours avec plus d'attention, jusqu'à repérer un mouvement dans l'herbe, à quelques mètres de nous. Mon visage s'illumina alors d'un large sourire tandis que je me dirigeais vers le pokémon repéré. Il s'agissait d'un Piafabec, petit pokémon oiseau souvent rencontré dans les alentours de Castlebourg, et parfois au cœur même de la ville, fouillant les poubelles et se disputant les ordures avec les Medhyenas errants. Ce pokémon, malgré sa faiblesse, est réputé pour son sale caractère et sa hargne naturelle. Il sera bien sûr ma prochaine victime.
    Je me précipitais vers lui, suivi de près par Hokori, qui semblait presque aussi motivé que moi. Le Piafabec, qui était alors occupé à gratter le sol à la recherche sans doute d'un aliment quelconque, leva alors la tête vers nous et poussa un cri strident traduisant toute le désagrément que nous lui imposions. Qu'importe si on le dérange. Il se battra, et c'est tout!
    Si sûr de la puissance de Hokori, l'idée d'une défaite ne me passa pas même par l'esprit. Surtout face à une vulgaire volatile sauvage...

      « Vas-y, Hokori! Coup de Poing!


    Hokori poussa un cri avant de se précipiter vers l'oiseau, prêt à le frapper. Mais le Piafabec fut plus rapide, et s'envola à l'approche du Machoc, plongeant vers lui pour le frapper d'un coup de bec. Hokori poussa un cri de surprise et de douleur mêlés et se retrouva assis sur son derrière, abasourdi. Il se releva cependant sans trop de peine et balança son poing vers l'oiseau et le toucha en plein vol, le projetant au loin. L'oiseau poussa un cri de rage avant de voleter à nouveau vers nous, préparant sa prochaine attaque.


      Piafabec utilise Picpic
      C'est super efficace!
      Hokori perd 54PV


      Hokori utilise Poing-Karate
      Piafabec perd 71PV

      Hokori: 82PV
      Piafabec: 129PV


    Le Piafabec se posa au sol, gonflant ses ailes pour paraitre plus impressionnant, et fixa Hokori d'un regard étrange. Je reconnu alors l'attaque utilisée tout à l'heure pas Lixy. Ne saisissant toujours pas le sens de cette attaque, je commençais à la craindre. Je sentais un mauvais pressentiment, comme la sensation d'un danger. Et si j'avais eu tord de sous-estimer l'oiseau...? Bien sûr que non! Je le vaincrais, comme tous les autres!

      « Coup de poing! Tue le! »


    A nouveau, Hokori s'élanca vers l'oiseau et écrasa son poing sur la tête du volatile, qui couina de douleur. Il sautilla plusieurs fois avant de parvenir à s'envoler, encore bancale. Cependant, la comédie du Piafabec ne m'inspira aucune pitié.


      Piafabec utilise Gros-Yeux
      La défense de Hokori diminue!


      Hokori utilise Poing-Karate
      Piafabec perd 71PV

      Hokori: 82PV
      Att34 - De29 - Vit14
      Piafabec: 58PV
      Att26 - Def24 – Vit15


      « Encore une fois, Hokori! Achève le! »


    Hokori lâcha un cri, comme pour acquiescer mes propos. Lui aussi croyait en sa force. Il bondit vers l'oiseau qui, encore une fois, fut plus rapide. Le Piafabec accéléra et tourna plusieurs fois autour de Hokori qui le suivit du regard avant de se précipiter vers lui, lui assenant un violent coup de bec sur le sommet du crane, ce qui arracha à mon compagnon un second cri de douleur alors qu'il ripostait d'un violent coup de poing donné dans le flanc de l'animal. Le Piafabec fut projeté sur plusieurs mètres et s'écroula au sol. Mon visage afficha à nouveau un large sourire alors que je comprenais que le volatile ne se relèverait plus. Hokori poussa un cri de joie avant de se retourner vers moi, son visage arborant son espèce de grimace souriante.


      Piafabec utilise Picpic
      C'est super efficace!
      Hokori perd 63PV


      Hokori utilise Poing-Karate
      Piafabec est ko!

      Hokori: 19PV


      « Haha... Allez, encore un! »


    Cependant, à ma grande surprise, le cri que m'adressa mon compagnon semblait réprobateur. Il s'assit sur le sol, ses deux jambes étendues devant lui, et m'adressa un regard appuyé. Je quittais alors mon sourire et m'approchais de lui. Que se passe-t-il donc, Hokori? Tu ne veux plus combattre, cela ne t'amuse plus?
    Observant plus attentivement mon compagnon qui haletais, le corps couvert de sueur, je compris alors. Comme je l'avais pensé, ce Piafabec était fort, et le combat fut éprouvant pour Hokori. Il venait de mener trois combats à la suite sans prendre le moindre repos. Sans doute ses Pvs sont ils maintenant bien bas.

      « D'accord... On se repose...


    Hokori approuva mon idée. Je m'allongeais lascivement à coté de mon compagnon, attendant sagement qu'il récupère, bien que me doutant que cela pouvait prendre énormément de temps. Mais je ne suis pas pressé, j'ai ma vie devant moi. Cette journée fut déjà assez rentable, avec la capture d'un pokémon et la victoire sur deux autres. Me souvenant soudainement de Inuzumi, je sortis la balle de ma poche et libérait le petit pokémon bleu. La lumière se matérialisant, il apparu alors devant nous, posant à nouveau sur nous deux ce même regard curieux et interrogateur. Comprenant rapidement que l'heure était au repos, il vint s'allonger à mes cotés, fermant les yeux pour un sommeil réparateur. Je souris tout en l'admirant. L'admirer, oui. Ce pokémon a beau être vraiment moche, il n'en est pas moins mon pokémon, et cela suffit à le rendre particulièrement beau.
    Je levais ensuite les yeux au ciel, admirant la beauté du ciel de Bourg-en-Fleuve, appréciant la caresse du soleil sur mon visage.

    (Voilà, si quelqu'un veut répondre, il est le bien venu ♥ Pas besoin de faire long, je risque aussi de ne pas faire bien long au prochain message ^^)


Dernière édition par Maeda Shou le Jeu 3 Déc - 22:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur Yoshi
Savant scientifique et distributeur à pokémons
Savant scientifique et distributeur à pokémons
avatar

Nombre de messages : 636

MessageSujet: Re: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   Jeu 3 Déc - 21:53

Le membre 'Maeda Shou' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Genre' :


--------------------------------

#2 'Shiney' :


--------------------------------

#3 'Nombre' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   Sam 5 Déc - 14:10


    [Si la longueur t'importe peu, me voilà XD]

    J'avançai calmement sur les abords de la route 410. Je m'étais décidé à lacher la pokéball du Salamèche de ma main, celui-ci maintenant logé dans la ceinture à cet effet... En effet, je me voyais mal me trimballer le Pokémon à la main ou enfermez dans le sac, me voyant chercher désesperement la créature dans le "fourre tout"...
    L'air devenait frais, et je frissonai lorsque une brise passa sur mon visage. Je pris solidement appuis sur mes deux pieds, et repris ma route. Je guettai le moindre bruit, moindre tressaillement. Soudain, j'entendis des cris de Pokémons, un combat; me dis-je.
    Je repris mon chemin, faisant comme ci cet événement ne me déconcentrais pas. Pourtant, au bout d'une trentaine de secondes, je me revins finalement sur mes pas.
    J'étais partagé entre l'impression de perdre mon temps mais aussi la découverte de ce qui ce tramait, en profiter pour voir de nouveaux pokémons. Hors c'était mon but et j'accélèrai le pas.
    Le brouhaha mit peu de temps à diminuer. Sur l'instant, je me dépêchai encore plus; toutefois le tintamarre cessa. Je plissai le frond, contrarié.
    Pourtant, je ne me démontai pas pour autant. Je continuai de progresser. Je fus presque certaine d'entendre du bruit dans les fourrées, mais celui-ci ne se reproduit pas, comme si on cherchait à me narguer.
    Finalement, je débouchai sur un endroit plus accueillant. L'herbe était encore humide suite à la rosée du matin. Cela semblait contradictoire, mais le soleil brillait avec une certaine intensité. Malgré cela, l'endroit restait sauvage.
    Je regardais à ma droite, puis à ma gauche.
    Je tressaillit légèrement lorsque j'aperçus, couché dans l'herbe, un jeune homme tenant compagnie à un Pokémon qui lui, semblait dormir blottit contre son maître.
    Ce pokémon, c'était un de ceux que j'avais vu chez le Professeur Yoshi. Du moins, on aurait dit; l'unique différence à mes yeux était sa couleur. Avec celle-ci, il évoquait plus le type roche, je suis certaine que je m'y serais trompé si je ne l'avais pas aperçu quelques temps plutôt. Le Pokémon semblait avoir fait un effort intensif, malgré son sommeil son souffle était légèrement rauque et sa "peau" semblait presque aussi humide que l'herbe.
    Mon attention se reporta sur le jeune homme. Il était fin, élancé, malgré le fait qu'il n'était pas particulièrement grand. Il était à peine plus âgé que moi, peut être un an, deux ans, voire trois maximum. Le jeune homme semblait lui aussi se reposer sur l'herbre; mais il n'avait pas un air fatigué. Au contraire ses traits étaient plutôt calme, mais assez ferme en même temps.
    Dormait-il? Je ne pouvait pas le savoir, mais j'avais bien l'impression que non malgré le fait que ses paupières sembaient mis closent.
    Toutefois, je me voyais mal allez le saluer, le tirer de sa "méditation". Mais je ne savais pas non plus si je devais l'ignorer et continuer mon chemin. Je pense que oui, je repris donc la route, quand le jeune homme ouvrit les yeux et posa sur moi un regard peu amène.


Revenir en haut Aller en bas
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   Sam 5 Déc - 16:16

    Ébloui par la splendeur du soleil. Je le fixais sans sourciller, malgré le danger que cela pouvait apporter à mes yeux clairs. Comme pour le défier. Le défier de mon âme, lui faire comprendre que j'aspire moi aussi à briller un jour autant que lui. Étincelant dans le monde des pokémons. Ce jour n'est que le début de mon aventure, ces pokémons vaincus ne sont que les premiers d'une longue lignée, et Inuzumi ne sera pas non plus le dernier à se rallier à moi, volontaire ou non. Je baissais les yeux vers ce dernier, contemplant le petit pokémon bleu avec une certaine émotion. Un léger sourire éclaira mon visage, comme un début de concurrence à l'intention de la lumière du soleil. Je sentais le regard de Hokori posé sur moi, lourd et insistant, mais je décidais de l'ignorer. Le Machoc serait-il jaloux? Cela me surprendrais.
    Mes doigts sont venus se glisser avec douceur dans la fourrure bleue du petit pokémon endormit. Je m'attendais à subir une décharge électrique, mais rien n'y fit. Sans doute le Lixy était-il trop faible pour pouvoir produire encore la moindre énergie. Tant mieux, je pouvais au moins en profiter pour le toucher. Mes doigts se promenèrent doucement sur son cou, descendant jusqu'à la base des épaules puis remontant jusqu'à venir se hasarder sur son visage, traquant le contour de ses yeux ou de ses oreilles, tandis que le petit pokémon ne bronchait pas, sagement endormi, son flanc se soulevant avec régularité selon la respiration paisible propre au sommeil. Je le contemplais presque avec amour, l'admirant malgré la laideur de son apparence.
    Cependant, je fini par détacher mon regard du petit Lixy et relevait les yeux vers Hokori, sans que mes doigts ne cessent leur ronde dans la fourrure du pokémon bleu. Le pokémon gris-brun me fixait de ses yeux rouges, sont visage ayant perdu toute ombre d'un semblant de sourire. Je me dis alors, avec cependant une pointe d'amusement, que je suis entouré de pokémons vraiment laids. Autant Lixy pourrait être considéré comme étant "mignon" par une fille, autant Hokori n'avait vraiment rien pour lui, et je ne voyais pas vraiment qui pourrais lui trouver un charme quelconque. Il a le corps d'un enfant, mais affublé d'une teinte brun-gris de cadavre noyé. Son corps comme ses membres sont petits et cylindriques, le tout surmonté d'une tête trop grosse et trop ronde, portant trois sculptures étranges sur le haut du crane en guise de chevelure, et ornés de deux yeux rouges dans lesquels on répugnerais à se noyer. Mais le Lixy, avec sa tête démesurée, sa petite houppette, ses oreilles de Mickey et son expression monstrueusement niaise serait loin de lui faire de la concurrence. Je poussais un soupir, mi-amusé, mi-dégouté. Le prochain sera beau, je me le promet. J'espère que ces deux là présentent au moins l'avantage de leur puissance. S'il s'avérait qu'en plus d'être moches, il étaient faibles... Hokori a déjà fait ses preuves en tant que combattant, et je crois en sa puissance, mais qu'en est-il de Inuzuma?

    J'entendis un bruit au moment même où Hokori repérait l'intrus, posant son regard sur un point précis derrière moi tout en poussant un léger cri, d'une signification que je ne saurais interpréter. Je me tournais alors, curieux de voir quel pokémon était venu nous rendre visite, mais craignant aussi que Hokori n'ai pas encore assez de force pour le vaincre. Mais, en guise de pokémon, ce fut une jeune fille que j'aperçus. Elle s'était approchée de nous avec discrétion mais surement intentionnellement. La prairie était bien assez grande pour que le hasard ne fasse se croiser le chemin de deux humains, d'autant plus que nous étions assez éloignés de la route. Mais, pourtant, l'intruse s'éloignait, sans nous adresser le moindre mot ni le moindre regard. Peut être avait-elle entendu du bruit par ici et pensé à un pokémon, puis serait repartie, déçue de constater qu'il n'y avait ici rien à capturer. Mais elle ne désirait visiblement pas combattre. Ou peut être avait-elle constaté l'état de faiblesse de mes pokémons et donc comprit qu'elle n'obtiendrais pas de ma part de réponse positive à un défi. Pourtant, que j'aurais voulu la combattre, lui montrer la puissance de Hokori. Mais seulement, mon compagnon m'a explicitement indiqué ne plus vouloir combattre pour le moment. Tant pis. Suivant la fillette du regard sur quelques mètres, comme pour m'assurer qu'elle s'éloignais bien, je fini par détourner le regard, ne m'intéressant pas plus que cela à sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   Sam 5 Déc - 21:03



    Je continuai quelques pas sur ma lancé. Je ne me sentais pas intimider, gênée ou tout autres sentiments pouvant se rapporter au fait que j'ignorais royalement le jeune homme. Lui, semblait parfaitement à l'aise, pas le moins du monde déranger par le fait que j'étais également une dresseuse, et que j'aurais bien pus le défier; ni par le fait qu'il était dans une posture totalement décontracté, couché au beau milieu de la nature. Un instant, il me traversa l'esprit qu'il ne me prenait pas aussi sérieux, que je n'étais pas une adversaire de taille; mais après tout, la question se posait-elle? Je n'étais pas sotte et je n'allais pas adopter un comportement puéril en le provoquant en duel; d'autant plus que son équipe n'était pas en mesure de combattre. Je me demandai, si, d'autres dresseurs auraient été capable de faire ça... Mais on trouve de tout dans le monde, et à mon avis cela aurait été possible.
    Rechignant l'idée qui m'avait parcourut brièvement, je ralentis le pas puis me stoppai dans ma course.
    Le jeune homme venait tout juste de me quitter des yeux lorsque je me tentais finalement à une parole. De toute manière, à présent que le jeune homme m'avait aperçu, je n'avais plus rien à perdre. Continuer mon chemin releverait sans doute de l'impolitesse. Pourtant le jeune homme n'avait pas même bronché, normal je suis celle qui "vient d'arriver", il est déjà installer et il n'a aucunement besoin de compagnie, bien entouré par ses Pokémons.

    -Oh, bonjour.

    Dis-je tout naturellement, comme si je venais de me rendre compte à l'instant de la présence du jeune homme. Ces mots furent les premiers qu'ils me vinrent à l'esprit, le tout me semblait plutôt correct. "Le tout" "Correct"? Oui, le tout. Sans doute cela aurait-il été plus étrange encore, si je n'avais pas exprimer une lègère surprise. Des fois, je me remettais en doute, voir même souvent. Je trouvais toujours quelque chose en moi qui clochait, dans mes gestes, mon language, mon attitude. Je dois avouer que je n'en laissais rien paraitre, je ne voulais pas paraitre quelqu'un d'incertain, qui doute d'elle même. Mais cela ne voudrait pas dire que je suis..."faible"? Mon frond voulut se plisser, mais je ne voulais pas laisser apparaitre mon "conflit intérieur". Dieu que j'avais l'impression de devoir calculer mes propres gestes à l'avance, comme une comédienne...
    Mon naturel méfiant n'aidait en rien, je me sentais toujours obligé de réprimer mes peurs, craintes et angoisse, et pourtant je savais cela si naturel...
    Je repris donc parole, d'un air tout à fait normal:

    "-Je ne vous dérange pas j'espère... Pfff... Je me prenais à vouvouyer quelqu'un de mon âge. Ce n'est pas de cette manière que je deviendrais plus... hum comment déjà? Ah oui, "paraître" plus sociable. On me disait souvent que quelque chose dans mon attitude fesait que je n'avais pas forcément l'air de vouloir approcher les gens, et ce n'était pas faux. Toutefois ce n'était pas une angoisse, un dégoût qui m'éloignait des autres.
    Hmm...Dis-je tout bas, je peux voir tes Pokémons d'un peu plus près?

    Rien dans cette remarque n'était hypocrypte, c'était juste ce que je désirais.


Revenir en haut Aller en bas
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   Sam 5 Déc - 22:08

    L'inconnue me salua comme si elle venait de remarquer ma présence. Ne me prenant pas la peine de me fatiguer à prononcer un mot, je me contentais de lui répondre d'un regard. Un regard réprobateur et quelque peu méprisant, indiquant bien que je voulais pas de sa compagnie, ni de sa politesse forcée. Je savais très bien que la jeune fille avait remarqué ma présence bien avant de me passer à coté sans m'adresser un regard, sachant pertinemment qu'elle s'était approchée de moi en connaissance de cause. Je me trouvais parfaitement à découvert. De ce fait, je considérais son salut tardif comme une certaine forme d'hypocrisie. Cette inconnue qui vient m'imposer sa présence indésirable alors que je me sentais bien, fait rare, avec mes deux pokémons ne peut pas espérer s'attirer ma sympathie.
    La seconde phrase de l'intruse était-elle une affirmation? Le ton ne me semblait pas interrogatif, comme si elle n'y attendait pas de réponse. Comme s'il allait de soi qu'elle ne pouvait pas me déranger. Mais elle eu au moins le bon ton de me vouvoyer. J'ai toujours considéré cette pratique comme stupide et surement emplie d'hypocrisie, comme tant de choses en ce monde, mais j'avais pourtant trouvé correct à l'instant qu'elle me vouvoie. Dans le seul sens où cette pratique est ancrée dans notre monde, elle devait donc tacher de s'y tenir. Et me vouvoyer, moi l'inconnu, malgré que la jeune fille me semblait plus âgée que moi. Je n'avais pas daigné attarder mon regard sur elle mais la situait entre dix-huit et vingt ans. J'avais conscience de la juger trop hâtivement, mais en réalité, je n'avais pas même envie de faire un effort. Je ne voulais qu'une chose: rester seul avec mes pokémons, et qu'aucun humain ne vienne me déranger. Mais n'osant exprimer tout cela à haute voix, retenu par une certaine décence, ou peut être juste ma stupidité, futile faiblesse, je me contentais de tout lui exprimer par un regard, espérant de tout mon cœur qu'elle comprendrait et s'en irait aussi tôt. Mais elle ne comprit pas ni ne s'éloigna tandis que je la maudissait intérieurement.
    Inuzuma dormait toujours contre moi, comme insouciant de tout ce qu'il pouvait bien se passer autour de lui, mais Hokori s'était relevé, se rapprochant de moi, et donc de la dresseuse, et posant sur elle un regard curieux, les poings posés sur ses hanches, comme pour lui demander de nous expliquer les raisons de son dérangement. Ce qu'elle finit par faire.
    Ainsi, la demoiselle voulait "voir mes pokémons d'un peu plus près". J'allais d'abord refuser, d'abord par pure méfiance, puis pour le seul désir de la voir partir au plus vite. Mais ma fierté l'emporta finalement. Ou peut être était-ce tout simplement l'espoir secret qu'elle puisse m'expliquer le pourquoi de la couleur inhabituelle de Hokori. Je consentis donc à accepter sa demande.

      « Ouai. »


    Oui, c'est tout, mais ça suffit, n'est-ce pas? Elle a eu la réponse qu'elle désirait, je n'ai pas à faire le moindre effort pour paraitre "sociable" ou "avenant", ou même "sympathique". Cette gamine ne m'apportera rien et je ne veux pas de sa compagnie. Je n'ai donc pas besoin de tacher de me faire apprécier, sachant que de toute façon je n'y arriverais pas. Qu'elle admire donc mes précieux compagnons sans plus se soucier de moi. Je me contenterais d'observer avec intention chacun de ses gestes, veillant à ce qu'elle ne les touche pas. Qu'elle les observe, ok, mais qu'elle ne pose pas ses sales mains sur eux. Je m'y refuse.
    J'avais fais des efforts pour Pirath. Mais je retrouvais subitement tout mon coté égoïste et asocial. Mes pokémons m'emporteront-ils dans ce sens? A force de ne fréquenter qu'eux, en viendrais-je à désirer de moins en moins la compagnie des humains? Qu'importe après tout, tant que ce n'est pas l'inverse. Je n'ai plus besoin d'humains pour survivre en ce monde. Hokori, Inuzuma et les prochains me suffirons amplement.



(J'espere quand meme que Salameche te plait Je t'aurais prévenue, hein...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   Sam 5 Déc - 22:43

    [Oui, ça va x) En fait Maeda se persuade de ne pas aimer ses Pokémons, mais j'ai l'impression qu'au fond c'est l'inverse o_o]

    L'agrssivité semblait tout à fait naturelle à mon interlocuteur. Je sentais bien qu'il ne voulait pas de ma présence, qu'il n'attendait que mon départ, vivant ma présence comme une souffrance... Je me demandais si c'était l'arrogance d'un sale gamin, ou alors l'amour de la solitude pour une raison X ou Y. Toutefois, je pris mon temps. Je ne cherchai pas à provoquer le jeune homme, mais j'imposai ma présence de façon évidente. Il ne voulait pas de moi ici, mais moi je ne voyais pas pourquoi je éxécuter ses envies. Je n'avais pas envie que les choses dégénèrent, et je mis mon audace et ma fierté de côté. J'aurai rêvé de lui lancer une remarque sanglante, me délectant de ma lourde présence. Mais je n'étais pas ici en tant que monstre, et j'adoptai l'attitude qui semblait convenir. Peut être -ou surement...- allais-je me prendre une insulte, une remarque impolie, tant pis. Je ne souhaitais rien de cela, mais j'affirmais ma présence en se rapprochant du jeune homme.
    J'avais beau le trouver odieux, cela ne changea pas mes attentions. En m'approchant de lui, je réprimandai un sourire d'ironie.
    Je m'accroupis à la hauteur du jeune, sans pour autant lui porter attention. D'ici, j'aurais facilement pu recevoir un coup de sa part, mais je doutais qu'il ne le fasse. Agressif, je l'ai remarqué, mais brute j'espère pas.
    Je regardai le pokémon qui m'avait paru familier, le Machoc. Sa peau était de teinte brûnatre, en effet, je m'y serais bien trompé. Je fis un petit sourire au Machoc, qui avait plus l'attention vers le second Pokémon, que le dresseur ne lachait pas. Lorsqu'il me regarda, il ne réagit pas et se contenta de regarder son maître d'un air interrogateur.
    Charmant, le Pokémon semblait lui aussi se demander ce que je pouvais "foutre là".

    "-Je n'avais jamais vu un Machoc de cette couleur, dis-je d'un ton aimable et interessé, sans pour autant abuser sur l'un ou l'autre. Pour tout te dire, je n'en avais jamais vu avant peu de temps."

    "Cause toujours", eus-je l'impression que le jeune homme pensait.

    "-Ca te dérange si j'enregistre tes Pokémons dans mon Pokédex? En échange tu n'auras qu'à enregistrer le mien si tu ne l'as pas déjà."

    Le ton de ma voix se rapprochait plus de l'affirmation que de la question. Je décidai à sortir mon Salamèche avant le Pokédex. Je saisis la Pokéball autour de ma taille, et libérai le Pokémon d'un mouvement sec.
    Il en sortit le même Salamèche, toujours aussi en forme qu'avant son passage dans la Pokéball. Etonnant ce qu'on savait faire aujourd'hui... Malgré moi j'envellopai le Salamèche d'un regard doux et protecteur. Au fond il m'amusait follement, ce petit dinosaure. Le flammèche au bout de sa queue était puissante, il respirait la santé. Toutefois après un combat celui-ci devrait encore se sentir mieux... Enfin peut être.
    Je regardais chacun des Pokémons présents, Salamèche, Machoc, Lixy... Je n'attendais qu'a savoir ce que chacun allait devenir, et quels "monstres" feraient-ils plus tard.

    "-Au fait, mon nom est Kyoko."

    Je savais que cela importait peu au jeune homme boudeur, mais finalement j'étais de bonne humeur aujourd'hui...

Revenir en haut Aller en bas
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   Sam 5 Déc - 23:27

[Disons qu'il est contradictoire =) en fin de compte, je serais parfaitement incapable de savoir s'il accepterait l'échange ou non...]


    L'intruse semblait ostensiblement m'imposer sa présence avec une certaine délectation malsaine. Elle avait parfaitement comprit que je ne voulais pas de sa compagnie, et c'est pourquoi elle prendrait son temps. Je la haïssais pour le simple fait qu'elle venait de détruire ce si doux moment que je passais en la seule compagnon de mes deux pokémons. Je n'avais vraiment pas envie d'un humain pour briser cette quiétude. Mais j'allais devoir prendre mon mal en patience, et accepter sa présence imposée par pure civilité. Cependant, si elle venait à trop tarder, je saurais lui faire comprendre qu'il est temps pour elle de dégager. Pour le moment, je peux bien la tolérer quelques minutes. J'ai le temps, après tout. Mon aventure ne fait que commencer.
    Tandis que l'inconnue aux cheveux bleus (quelle idée saugrenue, d'ailleurs) semblait observer Hokori avec une certaine attention, le pokémon brunâtre lui adressa un grand sourire, plantant son regard dans le sien. Je le traitais mentalement de traitre, vexé que mon pokémon puisse sourire à quelqu'un d'autre. Je me sentais blessé, comme réellement trahi. Je voulais que mes pokémons, donc Hokori aussi, ne regardent que moi, malgré le peu d'affection et surtout d'estime que pouvait me porter le Machoc. Je refusais qu'il paraisse confiant en la présence d'une inconnue, surtout celle ci, et encore moins qu'il ne lui adresse la moindre marque de sympathie. Mais que pouvais-je y faire? Je ne pouvais que fusiller Hokori du regard, mais il ne me prêtait plus la moindre attention, son regard restant fixé sur la jeune fille, comme curieux de savoir ce qu'elle pouvait bien lui vouloir.
    La gamine, elle aussi, semblait s'interroger sur la couleur du Machoc. Mais elle dit aussi n'avoir vu l'un de ces pokémons pour la première fois que récemment. J'aurais pu me dire qu'elle tirait des conclusions hâtives quand à la couleur des pokémons, mais il est vrai que lorsque l'on a vu un seul spécimen, l'on sait à quoi ressemblerons tous les autres. Les humains semblent être les seuls êtres vivants à avoir la capacité génétique de présenter tant de différences au sein d'une même espèce. Globalement, les pokémons d'une espèce donnée ont tous la même morphologie, la même taille, plus ou moins le même visage, et en tous cas la même couleur. Tandis que les humains peuvent présenter tant de différences, autant dans la morphologie du corps que dans la couleur des cheveux ou des yeux, ou même de la peau. Bien que je me permette de douter encore de ce dernier point. L'on m'a bien dit qu'il existe des contrées lointaines peuplées uniquement d'humains à la peau brun sombre, tant que je n'en aurais pas vu de mes propres yeux, cela restera un "on dit". Mais je me demandais alors, les pokémons ont-ils aussi une couleur différente dans ces contrées? Hokori viendrait-il d'un pays lointain où tous les Machocs sont bruns? J'aurais tant voulu me prendre le temps de poser la question au Professeur Yoshi. J'aurais tellement voulu ne pas avoir la stupidité de vouloir à tout prix poursuivre un gamin inconnu. Que m'aura apporté Pirath, au final? Absolument rien d'autre qu'une blessure supplémentaire, une autre preuve de mon inutilité, mon indésidérabilité. C'est pourquoi j'avais finalement choisi d'opter pour la solitude, une vie en seule compagnie de mes pokémons. Qu'importe si eux aussi m'expriment leur ressentiment envers ma présence. Je saurais les forcer de rester auprès de moi. J'ose espérer qu'ils me blesseront moins qu'un rejet humain.
    Ma main est retournée caresser la nuque du petit pokémon bleu dormant toujours à mes cotés. Comme pour chercher à évacuer mon stress, sans le lui communiquer pour autant. Un doux contact, une marque de fausse affection, pour tenter de me détendre un peu. Cela ne peut pas me faire de mal, après tout, qu'importe le manque de sincérité de mon geste.

    J'acquiesçais à la demande de la jeune fille. Pourquoi pas, après tout? Cela ne me couteras rien. Et je ne pensais pas paraître pour autant sympathique. J'osais esperer que la jeune fille s'en irait sitôt cela fait.

      « Si tu veux... Mais ça sert à quoi, exactement? »


    Cependant, je devais avouer être curieux de voir quel pokémon pouvait posséder la jeune fille aux cheveux bleus (je me répète, mais je trouve tout de même cela débile). L'inconnue vient-elle aussi du laboratoire du professeur Yoshi? Quel pokémon a-t-elle bien pu recevoir? Je suis persuadé qu'elle a eu bien plus de chance et a reçu un pokémon bien plus intéressant. Peut être a-t-elle reçu un Salameche, un Hericendre ou un Kaiminus. Ou même un Caninos, un Absol, un Nidoran, un Ponyta, un.... Inutile de citer tous les pokémons que j'aurais aimé recevoir. S'il s'avère que cette jeune fille en a reçu un parmi mes favoris, alors que moi ai du me voir affublé de cet affreux humanoïde grisâtre me rappelant chaque fois que je le regarde mon état de poussière, je pourrais très bien en haïr cette inconnue par simple jalousie. Et je regretterais alors amèrement que mes pokémons ne soient pas assez en forme pour faire morde la poussière à son petit trésor.

    Sans répondre à ma question, l'intruse s'était emparée d'une pokéball dont elle fit sortir son pokémon. Ahah, très drôle. Je posais sur le petit pokémon orange un regard honnête et curieux, ressentant alors une forte admiration tandis que la flamme ardente de sa queue se reflétait dans mes yeux. De l'avoir à peine aperçu, je désirais ce pokémon. L'inconnue accepterait-elle de me le vendre? Cela était tout simplement impensable. Mon regard envieux resta longuement fixé sur le petit pokémon. Je ne réagis pas même lorsque l'intruse m'indiqua son nom, comme subjugué par ce petit pokémon de feu. Pourquoi n'avais-je pas eu cette chance? Pourquoi le professeur, ou le destin, s'étaient-ils obstiner à me faire comprendre que je ne pourrais jamais aspirer à un si beau pokémon? Que moi, gamin de Castlebourg, n'avais la permission que d'aspirer à un pokémon si commun dans les rues poussiéreuses de ce monde dont j'essayais de fuir le moindre souvenir? Je grimaçais à cette idée. Ma haine envers Hokori semblait à nouveau enfler en moi. Je ne voulais pas de ce pokémon. Je voulais tout, n'importe lequel, sauf une plante, une machine ou un humanoïde! Alors pourquoi, pourquoi Hokori? Et, de plus, pourquoi un pokémon si hautain et si méprisant?
    J'avais prévu me débarrasser de lui... Arriverais-je à persuader la gamine de me céder son pokémon...?

    Détournant enfin les yeux du Salameche, je poussais un long soupir, comme pour tacher de reprendre mes esprits. Non. Je me suis promis de ne pas me débarrasser de Hokori. J'allais devoir apprendre à tolérer sa présence, son mépris et son sentiment de supériorité. Tout comme lui allait devoir appendre à m'obéir sagement, comme le bon petit pokémon qu'il est. Cependant, malgré son air naturellement hautain, Hokori semblait savoir d'instinct où est sa place en tant que pokémon.
    Je ne sais plus ce que je veux. De toute façon, il est fort peu probable que l'inconnue accepte de se séparer d'un pokémon rare et prisé comme Salameche pour un vulgaire Machoc brun ou un chien bleu des prairies.
    Histoire de détourner l'attention de ma gène subite, espérant que la jeune fille n'avait rien saisi de mon désarroi, je sortis de ma poche le fameux petit appareil rouge et le pointait vers le Salameche. La voix mécanique de l'appareil se fit à nouveau entendre.

      « Salamèche, pokémon Lézard de type Feu. De récentes études prouvent que la flamme qui brûle sur la queue de Salamèche indique son état de santé, mais aussi son caractère. S'il se sent faible, la flamme sera toute petite. Et si par malheur sa flamme s'éteint, il meurt, car c'est le seul moyen pour lui de se refroidir. »


    Peu d'informations utiles contenues dans ce bref discourt livré par la machine. Savoir que cette flamme peut donner des informations sur le caractère du pokémon, c'est bien beau, mais comment savoir comment l'interpréter? Je ne suis pas spécialiste en lecture dans le feu...
    Qu'importe. Je vais laisser le temps à la jeune fille de sortir son pokédex à son tour et d'enregistrer mes pokémons – et qu'elle se dépêche – puis je lui demanderais gentiment de me laisser en paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   Dim 6 Déc - 0:04


    Le jeune homme se mit à observer à son tour le Pokémon que j'avais libéré. Les traits du jeune étaient tirés, il se fesaient plus graves. Je crus percevoir de l'amertume sur son visage, mais je ne pus confirmer cette impression. Etrangement, après avoir observé le jeune homme, ma bonne humeur disparut. Je n'eus plus envie de narguer, d'imposer ma présence, mais... Non, je ne pouvais pas partir comme ça. Je ne voulais pas partir comme ça... L'expression du jeune homme m'avait surprise, je dois avouer qu'a mon tour j'en étais presque troublée.
    J'étais pensive. Le jeune homme l'adressa encore un regard, mais celui-ci s'adressa particulièrement... à mon cheveux. Son air affichait clairement le dégoût, avec une pointe de mépris... C'est mes cheveux, zut. Sur l'instant, j'étais partagé entre le dévisager à mon tour ou éclater de rire. Mais je ne fis aucun des deux. Le regard du jeune homme se faisait pressant "Oust!" semblait-il pensé. Son expression changeait souvent, mais je ne l'avais pas encore vue passer du côté positif. Etrangement, le garçon m'interessait, il semblait assez complexe. J'ai longtemps crus que j'étais quelqu'un ... d'assez spécial au niveau "caractère", mais ce jeune homme était dure à décrypter. Il semblait assez mélancolique.
    "Pourvus que ce ne soit pas une spécialité régionale" dis-je toute en soufflant intérieurement.
    Je me retins de ricaner de moi même, la petite "péquenaude".
    Soudin, je me souvins que le jeune homme ne m'avait pas parler de son nom, alors que j'avais adopté une posture amicale en annonçant le mien. Et bien...
    Pour tout dire, le jeune homme n'avait pas beaucoup parlé tout court. Il me semblait qu'il m'avait poser une question lorsque je cherchais le Pokédex, mais je n'en étais pas sur. Après tout, si c'était important il n'avait qu'a répéter. Encore une fois, je me retins de ricaner, je haïssais me répéter. Je me disais que les gens n'avaient qu'a être attentifs après tout... Mais en voyant la scène des deux côtés, je voyais bien que c'était contradictoire et je me fachai contre moi même. Comment un esprit peut-il autant dériver? Pitié je me fais peur moi même...

    Lorsque je reposai les yeux sur le jeune homme qui avait en quelques sortes rechigner à me dévoiler son nom, il avait quitté des yeux le Salamèche, et me regardait l'air contrarié. Il tenait son Pokédex, et l'on voyait sur l'écran les données sur le Salamèche. Ah, je n'avais rien entendu, perdues dans mes pensées. Au moins, il pourrait peut être penser que j'écoutais... Ou que j'avais carrément décrocher. Vu le regard du jeune homme, je devinais que la seconde option était la bonne. Il avait l'air frustré. Si je me dépêchais pas, cela allait-il virer à de colère pure et simple? Ne recherchant pas l'agressivité du jeune homme, je m'exécutai calmement.

    Je repris l'air amicale envers le Machoc puis enregistra les données sur lui, il adopta aussi tôt une posture plutôt sympathique. Je regardai le jeune homme, l'air frustré à mon tour, d'avoir la présence rassurante d'une créature humanoïde et plutôt sociable.
    Lorsque les données firent enregistrées, je me retournai vers le Lixy, un peu tendue. Le jeune le tenait d'une main calme mais ferme, démontrant à la fois sa possession du Pokémon mais aussi une forme d'autorité. Je continuai de scruter le jeune homme tandis que les données s'inscrivaient dans le Pokédex. Cela fut bref, et lorsque je me retournai je vis mon Salamèche "rendre visite" au patient Machoc. Le Salamèche était d'un naturel assez vif et curieux, et j'adressai un petit sourire au jeune homme-qui-se-moquait-de-mes-cheveux.
    Je n'attendis pas de réaction de sa part, malgré les efforts que je pouvais faire pour être agréable. Oui je me forçais, mais cet effort était volontaire.

    Je regardais la poitrine du petit Lixy qui se soulevait régulièrement au rythme de sa respiration. Il était éreinté mais à la fin de son sommeil il allait bondir dans tous les sens... C'était évident.

    Je me rapprochai de Salamèche, toujours en train "d'explorer" le Machoc. Celui-ci ne semblait pas contrarié, mais il allait finir par en avoir marre, c'était certain.

    "-Dis donc il est patient ton Machoc! dis-je tout en le regardant d'un air émerveillé. Je connais peu d'humains qui en seraient capable aussi..."

    Je savais que si j'éloignais le Salamèche, il aurait une raison pour me faire déguerpir, j'aurais eut mes données, je n'aurais plus rien à faire ici. Hors ce n'était pas faux... J'avais vus ici quelque chose qui me plaisait, et ce quelque chose était ce Pokémon qui supportait le mien. Je les laissai jouer, consciente d'être assez égoïste. Mais j'en profité pour voir le Machoc de plus près...


Revenir en haut Aller en bas
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   Dim 6 Déc - 14:54

    La jeune fille ne répondit pas à ma question. Était-elle vexée parce que je ne lui avais pas donné mon nom? Elle ne me l'a pas demandé, après tout. Elle resta silencieuse un long moment, l'air pensive, alors que j'attendais toujours qu'elle se décide à sortir enfin son pokédex. Mais son regard affichait parfois un éclair d'amusement que je peinais à interpréter. Avait-elle trouver quelque chose à se moquer? Plus j'observais cette fille, et plus je la méprisais. Et plus elle restait auprès de moi, plus sa présence m'insuportait. Pourtant, je ne demande que cela, une présence, une chaleur à mes cotés. Mais finalement, moi qui pensais pouvoir me contenter de n'importe quelle présence tant qu'elle serait amicale, je compris finalement m'être trompé sur mon propre compte. Je ne suis qu'un égoïste méprisant, après tout. Comment ai-je pu penser que le simple fait de partir à l'aventure puisse soudainement me rendre sociable et agréable? Hokori a déjà de la chance d'être toléré à mes cotés. Bien que la seule raison de cette tolérance soit le fait que je n'ai pas le choix. Je déteste ce pokémon tant par son apparence que par sa mentalité. Autant Lixy est tout aussi laid, autant mon Inuzumi me semble d'un tempérament bien plus agréable. Je saurais donc l'aimer. D'ailleurs, je crois bien que je l'aime déjà, bien que cette affection que je puisse éprouver pour lui n'ai aucun autre sens que la fierté de la capture de mon premier pokémon.
    J'allais demander à l'intruse de quitter les lieux au plus vite lorsqu'elle se décida enfin à sortir son pokédex, le pointant vers Hokori, qui la fixait toujours de son même regard espiègle et curieux, puis vers Inuzumi, qui dormait toujours paisiblement, bercé par les caresses évasives de ma main gauche.
    Quittant le visage de la fillette aux cheveux bleus, mon regard retourna se poser sur le Salamèche qui s'approchait de Hokori, l'air amical. Ce dernier l'accueillis d'un léger cri, afficha sur son visage rond une expression amicale et enjouée. Il se laissa tranquillement examiner par le pokémon orange, se contentant de suivre du regard chacun de ses mouvements. Lorsque le Salameche eu enfin fini de l'"examiner", Hokori lui tandis une main ouverte, paume vers l'intérieur, comme pour l'inviter à... Je ne sais pas.
    Je ne répondis rien à l'injonction de l'intruse. Qu'aurai-je pu répondre à cela? Je ne voyais pas dans l'attitude de Hokori une forme de patience particulière, l'inspection du pokémon de feu n'ayant pas duré tant de temps. J'y voyais plutôt une preuve de tolérance, d'amabilité et de sociabilité sans failles. Cependant, je me demandais si je devais me sentir visé par la suite de sa phrase. Voulait-elle insinuer que je manquais de patience à son égard? Ce n'est pas question de patience. C'est juste que le désagrément de sa présence m'est insupportable. Qualifierait-on d'"impatient" quelqu'un qui ne saurais tenir dans une pièce à la chaleur de 65°, ou une sale emplie d'excréments en décomposition? Ce n'est pas une question de patience, c'est juste qu'il est des environnements particulièrement désagréable, et il est donc normal que l'on cherche à s'en défaire au plus vite. Dans mon cas, l'environnement est des plus magnifiques – quoi de plus splendide que la prairie de Bourg-en-Fleuve? – , seul cette présence intruse m'insuporte au plus haut point. C'est pourquoi je ne bougerais pas d'ici, je ne quitterais pas ce confort offert par la nature. Ce sera à elle, l'élément dérangeant, de s'en aller. Et j'escompte bien la voir partir au plus vite. Cependant, je prenais mon mal en patience – peut être est-ce finalement bien là le mot? – et attendais sagement qu'elle se décide à s'en aller. Mais je sentais qu'il suffirait d'une minute, d'un mot de plus pour que j'explose. J'espère pour elle qu'elle sera déjà loin à ce moment là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   Dim 6 Déc - 18:16


    Malgré le fait que je fesais tout mon possible pour adopter une posture amicale, l'exaspération du jeune grandissait à vue d'oeil. L'instant d'avant, il m'avait paru être un peu plus calme, mais apparement cela n'avait été qu'une illusion vite évaporé. Il voulait que je parte, il fallait que je parte... Mais tout dans l'attitude du jeune homme ne me donnait pas envie de le faire. S'il se montrait tout à fait excécrable, il devait aussi voir ce que cela faisait. Passionnant, si je me prenais à faire la justicière vis à vis du caractère des gens, cela pourrait mal tourner. Je me demandais ce qu'il allait se passer s'il continuait son manège, et que je faisais de même. J'aurais dut partir tout de suite, là maintenant. Mais je ne le voulais pas encore une fois. Ce jeune homme semblait juger vite, et apparement je n'étais pas des personnes les plus agréables. De toutes manières, je ne cherchais pas non plus à faire du jeune un ami ou un allié.

    Il se terra dans son mutisme. Il ne tenta pas de faire ressurgir en moi ne serait-ce qu'une impression positive, mais après tout, quand avait-il à faire? Il existait un genre de personnes, ce genre de personnes qui ne faisait jamais aucun effort. Elles n'aspiraient qu'à leur bien être personnel sans faire attention à son prochain. Voilà ce que pouvait m'inspirer le garçon. Je lui lançai un regard vaguement exaspéré, considérant son attitude comme puérille. Toutefois, moi qui me bornais à rester ici avec cette personne qui allait finir par creuser les rides du lion sur mon visage, ce n'en était pas moins stupide?
    Mais je refutais à penser que j'étais en tort dans l'histoire... Me voilà qui me donnais raison dans mon attitude? Je levais les yeux au ciel, voyant qu'il ne se décidait vraiment pas à me parler. Cela allait lui brûler la gorge? Non, bien sur. Finalement, une partie de moi le trouva ridicule derrière son air boudeur affichant clairement son désir de rester dans son mutisme, ne désirant que mon départ. Je n'étais ni plus ni moins un être vivant, un être humain, une "femme", je n'allais pas le mordre. Et pourtant...

    Le silence était lourd et il commençait à me peser. Je levai un sourcil tout en reportant l'attention sur les Pokémons. Je regardai le Salamèche plein de vigueur, se retenant de chahuter avec le Machoc. Le Lixy, lui, était toujours en plein repos. Sur l'instant j'eux bien envie de combattre, un Pokémon sauvage, un autre dresseur... Un Machoc... Ne connaissant pas encore mes capacités dans le domaine, je préfèrais m'abstenir. La pensée d'un défi m'avait dégoûté mais maintenant elle symbolisait plus pour moi une correction... Oui, car apparement j'étais la "gentille"...
    J'ouvris la bouche, et je crus voir un nerf près de l'oeil du jeune homme tréssauter. Il allait craquer dans peu de temps. Et quand il craquerait, que se passerait-il? Je verrais bien... du moins je ne l'espèrais pas.

    "-Et bien... Vois-tu? Tu veux que je m'en aille c'est ça? Evidemment, la question ne se pose pas."

    Je marquais une légère pose. Moi qui m'étais montré plutôt courtoise jusqu'au début, bien que sachant qu'il ne voulait pas de ma politesse forcée, j'allais finalement droit au but, une pointe d'ironie ayant percer à la fin de ma phrase. J'avais finalement décider de tutoyer. La politesse s'emploie plus par habitude que par respect, toutefois elle existait pour ce sens initial. Je ne voyais pas pourquoi j'allais vouvouyer une personne qui se montrait "excécrable" à mon égard.

    "-Soit, de toutes manières je ne pourrais rester indéfiniment... ou même toi, tu ne pourras pas rester."

    Un instant je crus qu'il allait finir par craquer, vu l'insinuation de la phrase. En quelques sortes je ne disais que si je me décidais à ne pas partir, c'est lui qui devrais prendre congé.

    "-Je vais te proposer un marché, et je te laisserais tranquille."

    Je devinais que le jeune homme ne s'attendait pas à ça de ma part. En effet, il était difficile de cerner ce que j'attendais de lui, même s'il se pouvait qu'il ait ses idées. Toutefois, moi même me surpris à la vitesse à laquelle je sortis ça, d'une traite alors que je n'y avais pas réfléchi avant.
    Je lançai un regard interrogateur au jeune homme, comme pour demander la permission de poursuivre, mais j'allais le faire de toutes manières...

Revenir en haut Aller en bas
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   Dim 6 Déc - 18:46

    Je fermais les yeux, savourant un court moment de silence. Je n'avais pas envie de m'énerver. Je n'avais pas envie de frapper une fille. Surtout qu'elle n'avait, au fond, rien fait de mal. Elle m'avait juste imposé sa présence tout en sachant que je ne la désirais pas, mais est-ce un crime passible de violence? Bien sûr que non. Et je n'aime pas la violence, ni physique, ni verbale. J'ai toujours fui les conflits tant que je le pouvais et essayé de calmer ceux des autres tant que cela était possible. J'aime le calme, la tranquillité. Je pourrais rêver d'un monde trop beau où tout le monde s'aimerait. Mais pourtant, je déteste que l'on m'impose quelque chose, d'autant plus quand ce quelque chose est parfaitement inutile. Qui est le vrai égoïste, dans l'histoire? Elle qui m'impose sa présence, ou moi qui reste sagement dans mon coin, immobile et muet? Je ne vois pas pourquoi l'intruse s'acharnerait. Je ne vois pas ce que je pourrais lui apporter et suis absolument indigne d'intérêt. Cependant, elle refuse de partir. Et je commence à me demander si je ne vais pas finalement avoir recours à la violence pour lui faire comprendre ma manière de voir les choses. Je ne comprend vraiment pas pourquoi elle s'obstine à rester ici alors que cette prairie est si vaste.

      « Et bien... Vois-tu? Tu veux que je m'en aille c'est ça? Évidemment, la question ne se pose pas. »

    J'ai au moins la confirmation qu'elle sait très bien à quel point sa présence me dérange. Mais alors pourquoi, pourquoi reste-t-elle là? Que me veut-elle, à la fin? En plus de la haine et du mépris, c'est un sentiment de peur qui va finir par s'insinuer en moi. Peur de cette inconnue, pour la seule raison qu'elle est un humain dont je ne sais rien, et dont les intentions me sont parfaitement obscures. Je levais les yeux vers elle, attendant patiemment qu'elle dise autre chose. Qu'elle m'explique au moins pourquoi elle m'impose ainsi sa proximité. Si elle pouvait me fournir une justification valable, sans doute la tolérerais-je?

      « Soit, de toutes manières je ne pourrais rester indéfiniment... ou même toi, tu ne pourras pas rester. »

    Je me levais, posant sur elle un regard dur, froid et profondément haineux. Mais que me veut cette fille, à la fin?! Elle compte rester combien de temps?
    Je sens ma respiration s'accélérer tandis que je serre les poings, essayant en vain de me contenir. Réveillé par le mouvement de son oreiller, Inuzuma releva la tête vers moi, poussant un petit cri réprobateur avant de me fixer d'un regard curieux et quelque peu effrayé par mon évidente colère. Hokori quant à lui perdit immédiatement son sourire en posant sur moi ses yeux rouges. Mais son expression ressemblait à celle d'un professeur mécontent de la réponse de son élève, et il semblait presque prêt à m'engueuler. L'attitude de ce petit pokémon me révolta plus encore.

      « Je vais te proposer un marché, et je te laisserais tranquille. »

    Là, c'en était trop. Mais pour qui se prend-elle, cette gamine?! Qu'est ce qu'elle s'imagine? Je vais gentiment accepter son marché pour enfin avoir la paix? Mais qu'ai-je à gagner dans cette histoire? C'est elle qui est venue m'emmerder, qu'elle reparte!

      « Mais j'en veux pas, d'ton marché! Tu vas me foutre la paix, oui?!

    J'avais perdu tout mon calme. Il était rare de me voir ainsi, moi qui suis toujours doux, discret, passif et des plus pacifiques. Mais j'avais conscience d'avoir déjà bien changé, en ces deux seuls jours qui avaient constitué le début de mon aventure. Peut être pas forcément en bien, mais, égoïstement, ces changements ne peuvent m'apporter que du bon. J'en ai assez de toujours me laisser faire, me laisser marcher sur les pied, il serait temps que je me redresse, et accepte de dire ce que je pense, quitte à m'énerver, vexer des gens ou me rebeller. Je ne voulais plus de cette existence de totale passivité où tout le monde pouvait faire de moi ce qu'il voulait. Aujourd'hui, je ne voulais qu'une chose: que cette fille déguerpisse au plus vite. Et je saurais l'y contraindre.
    Sachant que Hokori ne m'y aiderait jamais, j'aurais voulu que Inuzuma soit capable d'utiliser une attaque électrique. Je n'aurais pas hésité à lui demander de foudroyer la jeune fille afin de lui faire comprendre que je n'ai plus envie que l'on se moque de moi. Qu'importe si elle en meurt... Qu'importe! Plus rien ne m'importe, je ne veux plus que mon propre bonheur. J'en ai assez de mettre le moindre de mes désirs de coté, je n'ai fait que cela pendant seize ans. Seize années durant lesquelles je n'ai jamais rien demandé, seize années durant lesquelles je me suis toujours plié à ce que l'on me demandait. J'ai toujours su mettre mes rêves de coté, les enfouir profondément au fond de mon cœur, quitte à les oublier, juste pour faire ce que je devais faire, ce qui pouvait arranger les autres. Mais désormais que je suis libre, je décidais de devenir le plus égoïste des êtres. Le moindre de mes désirs, le plus petit souhait devra m'être accordé. Je me battrais pour cela.
    L'intruse doit partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   Dim 6 Déc - 19:46


    Je ne cillai pas devant la colère du jeune homme.

    "-Je ne te force à rien, dis donc. Je veux te proposer quelque chose. Non, ce n'est pas du chantage ce que j'essaye de faire, vois-tu. Ca te couteras autant à moi qu'a toi. Tu es un humain si succeptible..."

    Moi et le jeune, c'était extrement mal parti et dans ce sens je n'obtiendrais rien de lui... Quels dommages je dois avouer. je me sentais à mon tour en colère, car cela tournait encore plus mal que ce que j'aurais voulut. Je levais les yeux aux ciels, la moue réprobatrice.

    "- Calme toi. Je suis en train de te faire chier, je sais, mais je ne me sens pas non plus à l'aise en ta compagnie. En fait, non, ce n'est pas ça. Je t'agaces et c'est réciproque, t'es content? Ah oui, mais qu'est ce que j'attends pour partir!..."


    J'avais envie de lui dire à quel point il me paraissait stupides à certains moments, à quel point sur l'instant il pouvait me mettre hors de moi. Mais malgré le fait que je sentais le sentiment de haine envers cette personne prendre place, je ne pouvais me résoudre à l'agresser, que se sois avec des mots ou avec des gestes.
    Dans l'humeur dans laquelle il était, je sentais le tout très mal parti.

    "-Ne t'emballe pas... Je ne mords pas, hein. Voilà, je suis une dresseuse, tout comme toi tu es un dresseur."

    Je le regardais calmement, cherchant désespérement du regard un signe qui m'apprendrait que le garçon regagnait son calme. Je pris la Pokéball du Salamèche, la fit rouler dans ma main quelques instans, puis je rappellai la créature qui en était sortit. Je levai mon sourcil, et regarda la moue du jeune homme. Puis, je posai la Pokéball à côté de lui, sur la terre.

    "-Vois-tu, comme tout les dresseurs et dresseuses, je possède un Pokémon, pas étonnant cela dit. Toutefois, ce n'est pas forcément lequel j'aurais préféré avoir. Bien sur, un Pokémon est lié par son dresseur avec des liens étroits, et ce que je te propose, c'est d'obtenir ce Salamèche... Mais je t'ai dis que cela coûtera pareil à toi qu'a moi, dis-je tout en approchant ma main de la Pokéball. Ca peut être une occasion pour nous deux, et s'il te plait, réfléchis-y sérieusement."

    Je me demandai si c'était la bonne approche, au fond j'avais peur de déchainer encore plus le jeune homme. Je le voyais déjà en train de me traîter de monstre pour une raison X ou Y. Je me demandai si le garçon avait finit par enfin me considérer comme une dresseuse qui était capable comme une autre de proposer un échange. Même si j'avais la net impression qu'il me considérait toujours comme une intruse, j'espèrais qu'il aurait enfin compris pourquoi j'étais là.

Revenir en haut Aller en bas
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   Dim 6 Déc - 20:27

    Qu'importe qu'elle me trouve stupide, méprisable ou désagréable. Je me fichais royalement de la vision qu'elle pouvait bien avoir de moi. Je m'en fichais, j'avais décidé de ne penser plus qu'à moi. Moi et mes pokémons. Ce sera mon seul univers, et les autres ne seront là que pour y servir. Mes pokémons seront les rois, et je serais à leurs cotés. Elle peut bien me détester, me trouver puéril, qu'importe.
    Mais son discours ne faisait qu'augmenter mon agacement. Ce qu'elle disait n'avait aucun sens. Puisque nous nous agaçons mutuellement, pourquoi s'obstine-t-elle à rester près de moi. Que puis-je bien lui apporter? Est-ce la seule satisfaction d'emmerder quelqu'un que peuvent ressentir certains humains? Ce doit être cela, oui... Je n'ai jamais compris comment l'on pouvais ressentir tant de plaisir au seul fait de pourrir la journée d'un parfait inconnu. Mais il est pourtant des humains qui se complaisent vraiment dans cela et occupent leur temps à gâcher celui des autres. Était-ce vraiment le cas de l'intruse, ou avait-elle une autre intention encore inavouée?
    Je la regardais fixement, essayant de saisir dans son visage le moindre indice, quelque chose, n'importe quoi, qui aurait pu m'aider à comprendre. Mais rien. Je suivais sa main du regard tandis qu'elle rappela le Salamèche sous le regard déçu de Hokori avant de la poser dans l'herbe près de moi. Mon regard restait alors fixé sur cette petite balle rouge et blanche contenant le pokémon tant désiré.
    Lorsqu'elle eu terminé son court monologue contenant un semblant d'explication, je relevais vers elle un regard surprit mais aussi curieux. Ainsi, elle me permettrait d'obtenir un Salameche? Est-ce vraiment vrai? Mais en échange de quoi?
    Finalement, je fini par émettre une hypothèse. L'intruse s'est approchée de moi par intérêt pour un de mes pokémons. Tout comme moi, elle ne fut pas satisfaite du choix proposé par le professeur Yoshi, et avait fini par en choisir un par dépit. Je me demandais un instant comment l'on pouvait regretter l'obtention d'un Salameche, mais après tout, même les pokémons parmi les plus populaires ne sont pas aimés de tous. Peut être la jeune fille aurait elle aimé avoir l'un des trois pokémons que l'on m'avait proposé. Qu'avait-on pu lui proposer, à elle, pour qu'aucun ne lui plaise?
    Je désirais ce pokémon. Les Dracaufeux sont des pokémons qui m'ont toujours subjugués. Je ne les trouve pas particulièrement beaux, mais ils possèdent une telle prestance, un tel charisme, et dégage une telle impression de force et de puissance... De plus, le feu est un élément qui m'a toujours attiré.
    Cependant, je me doutais bien que l'inconnue n'avait pas l'intention de me vendre son pokémon. Ce qu'elle voulait, c'était soit Hokori, soit Inuzumi. Mais cela, je ne pouvais l'accepter. Qu'importe l'attrait que le petit pokémon de feu exerçait sur moi, Hokori et Inuzumi sont mes pokémons, et je ne pourrais me permettre de les céder. D'autant que Hokori est un cadeau du généreux professeur Yoshi, et l'on ne donne pas un cadeau. Et Hokori est aussi mon tout premier pokémon, il est un symbole. Et je me suis lancé le défi d'accepter sa présence à mes cotés tout au long de l'aventure. Je m'y tiendrais alors.
    Dis moi ce que tu veux, inconnue, mais n'espère pas pouvoir obtenir l'un de mes pokémons.
    Je la fixais, silencieux, comme attendant qu'elle ne continue son discours, m'explique avec plus de précision ce qu'elle attendait de moi. Qu'elle me dise au moins ce qu'elle voulait en échange de son Salameche, bien que je semblais connaître la réponse. Mais voyant qu'elle ne continuais pas, attendant sans doute que moi je parle, je consentis finalement à ouvrir la bouche:

      « Et tu veux quoi, exactement? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   Dim 6 Déc - 21:57

    Je ne pus m'empêcher de rire. J'en eus presque une bouffée de chaleur... J'espèrais que le jeune homme ne prenait pas ça pour lui... Mais l'évidence que j'avais laissé paraitre ne semblait pas assez forte... Ou alors le jeune homme le fesat exprès, je repris mon self-contrôle, ne voulant pas agravé la haine du jeune homme.

    "-Ce que je veux? Je veux un échange, bien sur. Je ne peux pas te donner un Pokémon, je me retrouverais à découvert."

    Puis je compris alors que le garçon avait pensé à autre chose, une autre chose plutôt "effroyable" à mon avis.

    "-Je pense que tu dois être peu ouvert à un échange, mais il faut essayer, c'est tout... Moi aussi j'aime mon Pokémon, mais je suis prête à l'échanger, contre... Le Machoc a-t-il déjà un nom?

    La garçon semblait réticent, mais j'avais dit ce que j'avais à dire. Je me sentais bien me faire refouler, malgré l'air agacé mais à la fois pensif.

    "-Voilà, ça ne dépend que de toi, maintenant. Tu sais lequel de ton Pokémons m'interesse. Si tu ne veux pas, dis le simplement. Mais en tout cas cela m'aura fait grand plaisir. Vois-tu, je vois si j'ai besoin d'un Pokémon ou non selon ses capacités. Si un Pokémon est compétent dans un domaine et qu'on l'en prive, c'est quand même dommage. Hors je ne pense pas ressentir le besoin d'avoir des flammes à proximité. Cela va de soi pour tout les Pokémons."

    J'étais loin de dire que le Machoc était mal chez son propriétaire. Ils s'appréciaient, c'était déjà ça. Enfin... je pense que oui, évidemment. Quels personnes ne peut aimer un Pokémon? Je regardai le Machoc, me demandant comment j'allais pouvoir en trouver un si le jeune homme refusait. Oui, car j'aimais ces Pokémons, étrangement. Et j'avais envie d'avoir la compagnie d'un de ses êtres. Le Salamèche lui, semblait être assez actif et combattif. Il pourrait tout aussi bien correspondre au jeune homme, qui s'était ardemment battut contre des Pokémons sauvages avant mon arrivée. Bien sur, je peux également assouvir ce besoin chez un Pokémon, il ne deviendra jamais un Skitty à sa mèmère, mais le jeune homme semblait accorder beaucoup d'importance à la puissance. Je croyais en mes chances, et pourtant... Le jeune semblait tout aussi réticent. Cela devrait être chez lui une idée tout à fait nouvelle, mais il n'était pas un petit enfant et je ne vois pas pourquoi cela pourrait lui faire un choc.
    J'avais envie de dire 1oo1 arguements pour le convaincre de cet échange. Mais je jugeais que j'avais assez parler, après tout un Salamèche, c'est tout aussi bien, et je n'ai jamais dit le contraire...
    Même si...

    Je levai les yeux vers le jeune homme, et il commença à parler...
Revenir en haut Aller en bas
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   Dim 6 Déc - 22:41

    La gamine lâcha un rire. Se moquait-elle de moi? Je savais bien qu'elle désirait échanger son Salameche contre l'un ou l'autre de mes pokémons, mais la question était tout simplement "lequel?", Mais je crois que, de toute façon, cela ne changerais rien à ma réponse. Ces deux pokémons sont symboliques pour moi, et je me suis promis de garder Hokori quoi qu'il arrive. Même pour un Salameche... Cependant, je ne pouvais comprendre pourquoi cette jeune fille était prête, et même désireuse d'échanger son Salameche, pokémon particulièrement rare et apprécié, contre un vulgaire Machoc, pokémon plutôt commun.

      « Il s'appelle Hokori. »


    Observant Hokori avec plus d'attention, je me dis que cela était peut être du à sa couleur, en réalité. La couleur de Hokori est rare, j'en suis persuadé. Ce pokémon a quelque chose de spécial. Est-ce pour cela que le professeur me l'a offert? Je peine encore à comprendre, mais je sais que ce Machoc est exceptionnel. Pas seulement pour sa couleur, mais aussi pour son tempérament. La gamine s'y connait surement plus que moi et a donc comprit la valeur de mon Machoc brun, c'est pourquoi elle est prête à céder pour lui son Salameche. Sa justification à propos de la flamme du Salameche ne me convenait pas.
    Mon regard allait, tour à tour, de la pokéball posée au sol à Hokori qui me fixait, attendant ma réponse. Sur le coup, je fus surprit de constater qu'il semblait savoir parfaitement ce qui était en train de se jouer. Je ne sais pas pourquoi, mais le fait que les pokémons comprennent parfaitement le langage des humains sans même l'avoir appris alors qu'un humain sera toujours incapable de saisir le leur me dépasse parfois. D'autant que cela ne fait qu'assoir la théorie, personnelle mais pourtant peu appréciée, supposant que les pokémons auraient été créés pour les humains, dans le seul but de les servir au mieux. Alors que je fixais Hokori, je considérais apercevoir l'issue de ma réflexion. Je plongeais mon regard dans le sien, comme pour tenter de comprendre, lire dans ses yeux rouges ce qu'il cherchait à exprimer, son avis quant à l'échange. Mais ses yeux me semblaient vides, et j'étais incapable d'y trouver ma réponse.
    Je relevais vers la jeune fille un regard presque désespéré avant de le détourner aussitôt, posant les yeux sur la pokéball. J'aurais voulu que le Salameche soit en dehors de sa pokeball, afin que je puisse tenter de voir ce que lui en pense. Je réfléchis longuement, silencieux, ne songeant pas au fait que la jeune fille puisse s'impatienter. Je pesais longuement chacun de mes arguments. Résumons.
    Je n'aime pas Hokori et son tempérament me déplait fortement. Il n'acceptera jamais ma domination, désirant une relation égale, en partenaires. Cela ne me convient pas. De plus, sa forme humanoïde me dégoute simplement, et je sais que ce sentiment s'accentuera lorsqu'il évoluera. Pour.
    Hokori est mon tout premier pokémon, offert par le généreux Professeur Yoshi. Et je me suis promis de le garder auprès de moi quoi qu'il arrive, de savoir dompter notre ressentiment mutuel, d'accéder à la victoire avec lui, grâce à lui. De plus, j'ai le sentiment que c'est le destin qui nous a rassemblés, lui et moi. De part la couleur exceptionnelle de Hokori qui rappelle la poussière dont je suis originaire, nous sommes liés. Contre.
    Salameche est un pokémon qui me plait tout particulièrement. J'ai toujours adoré Dracaufeu et le feu en général. Pour.
    Si cette jeune fille me propose cet échange, c'est sans doute qu'elle a comprit la valeur de Hokori. Des Machocs gris, l'on peu en obtenir plein, dans cette région. Peut être pas du coté de Bourg-en-Fleuve, mais pas loin. Contre, mais cet argument ne compte pas. Ce qui importe, c'est mon propre désir, qu'importe si je me fais arnaquer.
    Salamèche sera efficace contre la deuxième arène tandis que Hokori me sera inutile pour la première. Pour.
    L'inconnue patientait sagement tandis que je peinais toujours à me décider. Le choix m'était vraiment difficile, mais j'allais devoir donner ma réponse rapidement. Elle allait finir par s'impatienter.
    Désespéré, je posais à nouveau les yeux sur Hokori. Navré de constater ce même manque d'expression sur son visage, je tendis la main vers lui, comme pour l'inciter à s'exprimer. Mes lèvres s'entrouvrirent pour lâcher un murmure, mais pas un mot n'en sortit. J'eus l'impression de voir le visage de Hokori s'éclairer, mais sans doute n'était-ce qu'une illusion. Mais, imitant mon geste, le Machoc levant sa main à son tour, la tendant vers la mienne, doigts ouverts. Son geste ne dura que quelques secondes, et sa main retomba rapidement le long de son corps, alors qu'il me fixait toujours, sans jamais cligner des yeux.
    Je relevais les yeux vers l'intruse, finalement décidé de ma réponse. Après tout, cette solution était la plus simple. Je savais que, quoi que je décide, je regretterais mon choix à un moment ou un autre. Alors autant opter pour cette solution qui me laisserais peut être moins de regret, me laissant me dire que j'avais finalement préféré suivre le chemin que m'avait imposé le destin. Je failli penser que cette inconnue m'avait été aussi envoyée par le destin, désireux de se faire pardonner, mais j'écartais bien vite cette pensée qui ne saurais que troubler mon jugement. Je lui donnai donc ma réponse, d'une voix encore hésitante et incertaine:

      « Non.. Merci, mais je refuse. »


    J'espère ne pas le regretter de trop...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   Dim 6 Déc - 23:14


    Le jeune prit son temps pour se décider, même si sa voix semblait toujours hésitante lors de la réponse...

    "-Non... Merci, mais je refuse."

    Sa voix n'avait plus les points de pointes d'impatiences qui perçaient comme précédemment. Comme s'il en était presque venu à oublier que j'étais ici, perdu dans sa méditation. La réponse arriva lourdement face à moi, telle une évidence que je ne pourrais pas changer. J'eus un sentiment d'impuissance. Sa voix avait été hésitante, je pouvais essayer, encore... Mais je doutais vraiment de l'effet. Après tout, des Machocs, ils en restaient des centaines d'autres, n'est-ce-pas? Je pourrais en trouver un, qui serait mien. Mais encore me fallait-il des Pokéballs, et une zone où il y en avait... C'est alors que je compris que je n'en reverrais pas de si tôt, appart entre les mains de dresseurs peu disposer à l'échange. J'étais presque en état de choc. Je réflechissais, et je préférais pencher vers la colère plutôt que vers la tristesse. Mais je n'arrivais pas à m'énerver. Je regardais la Pokéball de mon Salamèche, le Pokémon qui j'avais tenté de refourguer contre un autre, en fin de compte ce n'était pas bien correct, et je fus bien contente qu'elle soit restée dans sa Pokéball. Toutefois, les échanges fesaient partis du quotidien d'un dresseur, et je ne devais pas m'en vouloir.
    Mais après la démonstration de tendresse entre le jeune homme et son Pokémon, je n'avais pas envie de continuer à lui rabacher que l'échange c'était bien, que ça nous arrangerait tout deux...

    "-Mouais, dis-je en faisant mine de bouder. C'est comme tu veux, mais il ne faudra pas pleurer après hein, dis-je ne le taquinant légèrement.

    Je pris dans ma main la Pokéball du Salamèche, et je me promis de ne jamais tenté de le rééchanger contre une autre créature... Quoi que... Je n'allais pas démoraliser pour la perte d'un Machoc alors qu'il en restait tant d'autres, même si je mettrais un certains temps à en retrouver un. Puis j'avais mon Salamèche, et je me voyais bien défier le jeune homme... Dans quelque temps.

    "-Et bien, tu veux que je te laisse te reposer ou... On se prend chacun un Pokémon sauvage et on se fait une démonstration de force? fis-je sur un ton presque de défi.

    Après tout, il ne m'aimait pas du tout mais on pouvait bien finir par un petit combat? Sentant que j'allais me faire écourter, je liberais le Pokémon de la Pokéball et me remis en route, moi-même surprise de ne pas avoir insisté d'avantage...
Revenir en haut Aller en bas
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   Lun 7 Déc - 20:07

    Je voulais qu'elle parte au plus vite. Plus que jamais, je voulais qu'elle s'en aille. Car j'avais peur d'hésiter encore, et de finir par céder. Je ne le voulais pas. Je me le suis promis. Mais plus longtemps elle restera, toujours prête à accepter l'échange, plus dure sera la tentation.
    Lentement, je suis retourné m'assoir, à coté de Inuzuma qui me fixait toujours de son regard curieux. Le prenant dans mes mains avec délicatesse, je le posais sur mes genoux. Le petit pokémon bleu semblait peu à l'aise ainsi, mais fini par s'allonger, posant sa tête sur ses pattes, fermant les yeux en poussant un léger soupire d'aise. Hokori me fixa longuement, l'air surprit, comme s'il attendait encore quelque chose. Je me contentais de poser sur lui un regard neutre et inexpressif. Il vint finalement s'assoir à mes cotés, levant les yeux vers le ciel et restant ainsi longuement immobile, comme plongé dans la contemplation des nuages.
    Je ne répondis rien à la phrase taquine de la jeune fille. A vrai dire, je ne l'avais pas vraiment entendue. J'avais bien entendu qu'elle me parlait, mais ses mots frôlèrent mes oreilles sans s'arrêter, ne laissant qu'un bourdonnement que je ne me prit pas la peine d'interpréter. Je n'en avais plus rien à faire de ce qu'elle pouvait bien me dire. J'espérais juste qu'elle se décidera à partir enfin. Ce qui ne devrait plus trop tarder. Cependant, la jeune fille semblant vouloir persister à me parler, je fini par accepter de tendre l'oreille à la seconde phrase qu'elle m'adressa. Je lui répondis sans même lui adresser un regard, mes yeux étant perdus dans le vide loin devant moi, quelque part dans les formes floues des maisons de Hersane.

      « J'aurais bien voulu un combat, mais mes pokémons sont trop épuisés. Donc, si tu voulais bien nous laisser nous reposer, ce serait gentil... »


    J'avais taché de prononcer cette phrase d'un air détaché mais pas antipathique. Ma colère avait baissé aussitôt qu'était réapparu l'espoir de voir s'en aller bientôt l'intruse aux cheveux bleus. Et, enfin, je la vis s'éloigner, marchant lentement, trop lentement mais je ne saurais m'en plaindre. Je décidais alors de l'oublier aussitôt, l'effacer totalement de mon esprit. Oublier jusqu'à l'existence de son Salamèche afin de m'éviter tous regrets potentiels.

    [Sujet terminé? Désolé pour la longueur, mais étais vraiment pas inspiré...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Resaisis-toi et passe à l'attaque... [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le sous-commandant Darcos passe à l’attaque
» L'escadron bleu passe à l'attaque !
» Attaque Orc
» Solochi, attaque Trempette ! (Aileen&Orren - Terminé)
» Attaque de fourmis folles/jean Erich Riche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heode :: Centre Pokémon :: Accueil :: Archives Perso-
Sauter vers: