FAQFAQ  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il était une fois... |PV|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Pirath Wairhert

« Fondatrice Frappée » Avec une pointe de framboise

avatar

Nombre de messages : 313

MessageSujet: Il était une fois... |PV|   Mar 3 Nov - 19:22

Il était une fois...
Pv Shou Maeda.


    Je courrais simplement et uniquement vers chez moi avec la bonne intension de partir le plus vite à l’aventure. Surtout que dès la première arène à battre j’allais pouvoir revoir ma Tata Hadiel, qui est la sœur de mon père. Il avait pas mal d’année d’écart mais cela me m’empêchait pas de l’aimer beaucoup elle avait toujours était douce avec moi et c’était bien l’une des rares femmes que je pouvais supporter auprès de moi. Je poussais la porte de ma maison dans un grand vacarme qui allait surement manquer à ma mère qui se trouver dans le salon en train de regarder la télévision avec Pikachu. Elle semblait s’être calmait c’était déjà ca… Je posais doucement Hatsu par terre alors qu’elle se mit à mordre le bas de mon jeans ne volant plus le lâcher. Est-ce un chien de garde que j’ai à la place d’un Tortipouss. Elle a vraiment sale caractère mais cela me plait beaucoup. Je m’approchait de ma mère qui me regarda avec un grand sourire ce qui voulait dire qu’elle était finalement d’accord pour me laisser partir moi aussi de la maison, je m’approchais d’elle passant mes bras autour du cou de ma mère avant de déposer un doux baiser sur sa joue. Elle allait me manquer il n’y avait pas de doute. Hatsu me fit revenir sur terre tout en secouant mon jean dans sa gueule. Je soupirais alors que je me mis à rire avant de la prendre dans mes bras et la montrer à ma mère.

      Pirath - « Regarde M’man. C’est Hatsu le Pokémon que le Professeur Yoshi m’a offert. Tu pourras lui apporter de quoi le remercier s’il te plait ? Merci ! »


    Je ne laissais pas le temps à ma mère de répondre que je me pressé de monter à l’étage dans ma chambre. La jeune Tortipouss se mit à courir derrière moi grimpant avec agilité els marches pour monter à l’étage je dois avouer que la voir monter ainsi les marches avait le don de me rendre totalement dingue d’elle, elle était vraiment dès plus adorable et craquant. Une fois en haut je me dirigeais vers m chambre pour prendre mon sac que j’avais préparé la veille qui comporté surtout de quoi manger, une lampe torche et des piles de rechanges j’y avais mis aussi le Pokédex que m’avait donné la veiller Le Professeur. Je le regardais longtemps avant de l’ouvrir et le tendre vers Hatsu qui elle commençait à fouiller dans ma chambre et surtout dans mon armorie qui était au passage vraiment bien rangé… Enfin. Une voix Masculine assez sympathique se fit bien vite entendre et je regarder alors Hatsu qui s’était retourné intéresser par cet appareil dès plus mystérieux pour elle.

      Pokédex - « Tortipouss, Pokémon de type Plante assez robuste de la famille Minifeuille. La coquille sur son dos est faite de terre. Plus il est en bonne santé, plus elle est humide. Ses évolutions sont Boskara puis Torterra. »


    Je me mis à sourire de plus belle alors que la petite Pokémon finit par asseoir devant le Pokédex bien sagement. Elle était vraiment adorable. Mais je me demande bien à quoi elle allait ressembler par la suite… Je mis rapidement mon Pokédex dans mon sac en bandoulière tandis que je pris doucement Hatsu dans mes bras qui me mordit de nouveau j’allais avoir beaucoup de marque à force. Je descendis doucement les escaliers tout en regardant ma mère en souriant qui s’approcha de moi pour me serrer dans ses bras. Je souriais doucement alors que je fermais les yeux profitant de ce dernier câlin avant de partir. Sauf que els minutes passèrent et ma mère ne me lâchait toujours pas.

      Pirath - « Maman… Lâche-moi s’il te plait. »


    Je soupirais alors qu’elle me suppliait de rester avec elle. Je crois qu’on allait recommencer un combat comme au matin. Pikachu tirait gentiment malgré toutes ses forces sur la jambe de ma mère j’essayais de me débattre tandis que Hatsu elle… Ben me mordait toujours. Après une longue bataille j’avais réussit à quitter els bras de ma mère qui me laissa partir a contre cœur.
    J’étais enfin libre ! J’allais pouvoir affronter la vie et surtout montrer de quoi je suis capable comme un grand. J’avais posé Hatsu au sol qui malgré le fait qu’elle ne voulait pas que je l’approche restait non loin de moi, elle avait surement peur au final de se retrouver toute seule. J’étais tellement heureux le soleil brillé, j’avais un Pokémon mon sac au dos ma mère avait accepté le fait que je quitte la maison et j’allais pouvoir réaliser mon rêve. Rien de plus magnifique. Je commençais à marcher tranquillement sur la route 410. Tout semblait paisible malgré les quelques dresseurs que j’apercevais au loin.

      Pirath - « Prête Hatsu pour faire équipe ? »


    La Tortipouss me regarde d’un air blasé avant de se mettre à marcher sans même faire attention à moi plus longtemps. Je restais sur place assez choqué avant de soupirer et de me mettre à trottiner pour la rattraper et marcher à ses côté tant pis, j’arriverais bien à la dresser et lui faire voir que je veux être son ami avec le temps… Même si cela prendra énormément de temps.


Dernière édition par Pirath Wairhert le Mer 4 Nov - 13:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heode.pokemonlegend.org
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Il était une fois... |PV|   Mar 3 Nov - 20:21



    Mon regard se posa à nouveau sur la porte close du laboratoire. Une porte simple, en bois ou en métal, peinte en gris clair, ornée d'une poignée argentée. Une porte qui s'était refermée derrière lui, me séparant de lui qui courait déjà dehors.
    Pourquoi était-il parti si précipitamment? Pourquoi n'avait-il pas pu attendre? Rien qu'un peu...
    Mon regard se posa à nouveau sur le professeur lorsqu'il nous demanda si nous avions des questions. Un regard subitement éteint, sans que je ne puisse comprendre pourquoi.
    Je viens d'avoir mon premier pokémon. Et même s'il ne me plait vraiment pas, même si je le déteste presque, je devrais être heureux, sauter dans tous les sens, l'œil pétillant de joie et de bonheur non contenus. Alors pourquoi est-ce que je me sens si morose? Est-ce la seule déception d'avoir pour compagnon cet affreux humanoïde qui se prend pour un rebelle? Ou peut être parce que je ne suis qu'un crétin, éternel insatisfait, stupide enfant jamais content. Peut être qu'à force de trop rêver ce moment, de trop l'idéaliser, de m'imaginer le compagnon que j'aurais pu avoir, qu'il soit parfait, sublime ou même juste moyen (dans tous les cas mieux que cette chose là, ce qui n'est pas difficile), j'y ai plongé un espoir plus grand encore que l'enjeu de base, ce rêve qui aurait du être un miracle quels que soit les événements, le pokémon obtenu. Et ce jour étant loin d'être aussi sublime que ce que j'avais pu m'imaginer, j'en garde un goût amer, comme un arrière goût qui ne veut pas vous quitter après avoir gouté un aliment que l'on apprécie pas. L'envie de manger quelque chose de bon, une douceur sucrée, pour faire passer ce goût. Mais il n'y a plus rien sur la table, je ne peux qu'avaler ma salive malgré ma gorge sèche pour tenter, en vain, de faire partir ce goût.
    Je baissais les yeux vers le pokémon qui me fixait toujours de son air hautain et vaniteux. Il était évident que ce pokémon se sentait supérieur à moi et n'avait pas l'intention de se laisser dominer. Oui, en réalité, ce pokémon dont j'ai tant rêvé, ce compagnon de vie en qui j'ai placé tant d'espoirs, je le hais déjà. Son apparence me répugne, et j'exècre ce regard mauvais qu'il pose sur moi. Je le hais. Mais je sais déjà que je m'en débarrasserais au plus vite. Cette chose ne me servira qu'à capturer mon premier vrai compagnon. Puis je rapporterais l'humanoïde au professeur. Je lui dirais que mon intention première était de lui emprunter un pokémon, et non pas d'en recevoir un définitivement, ce qui en somme, n'est pas forcément faux. Je capturerais un pokémon dans les champs, entre Bourg-en-Fleuve et Hersane. Je saurais même me contenter d'un Roucool ou un Piafabec Ou alors un Abo, qui évoluerais en un superbe reptile à l'impressionnante prestance. Ou un Sabelette, un Medhyena, un Seviper, un Nidoran, un Dynavolt.... Je connais par cœur tous les pokémons communs de la route constituant le premier passage de mon aventure, un livre trouvé dans une bibliothèque de l'arène recensant tous les pokémons vivant à Heode. J'ai imaginé les rencontrer chacun, et lesquels pourraient devenir mes compagnons. Il y avait dans ce livre des pokémons si familiers, comme Medhyena, et d'autres si étranges. J'ai encore en tête tant d'images de pokémons que je n'avais encore jamais vu. Je n'ai pas retenu les noms de chacun, et sans doute en découvrirais-je que je ne connais pas, ou dont je n'aurais pas retenu l'apparence. Je rencontrerais tant de pokémons dans ce monde, tant d'être sublimes et merveilleux. Alors pourquoi devrais-je m'accommoder de la présence de cet humanoïde brunâtre? Si je voulais un pokémon, c'est bien parce que je ne voulais plus de la compagnie des humains... Il y en avait deux autres, certes, mais je ne voulais pas non plus d'une plante ou d'une machine.... Suis-je réellement compliqué? Pourtant, il y en a tant qui me plairaient, j'ai le sentiment d'être tombé sur les trois pires...
    Peut être en fait cela est-il tout simplement une leçon? J'ai trop rêvé, j'ai souhaité trop de bonheur, j'ai désiré une richesse que je ne mérite pas. Cette idéal ne pouvant m'être octroyé, le destin a décidé de me le faire comprendre ainsi. Cet humanoïde méprisant est le mieux que je puisse obtenir, moi, le gamin non désiré né des poussières de Castlebourg. Peut être devrais-je apprendre à vivre avec lui. Sans jamais l'apprécier, sans jamais lui accorder d'amour, sans jamais accepter de me soumettre à lui. Mais appendre à travailler à ses cotés, aller au delà de mes sentiments, me battre non pas contre lui mais avec lui, et atteindre le sommet avec celui que le destin aura placé à mes cotés. Ce sera une leçon de vie, un gain de maturité. Hokori, je crains que nous n'ayons pas le choix. J'aurais d'autres compagnons, qui eux me plairons, qui m'aimeront et que je pourrais aimer, mais tu resteras à jamais le premier.
    Non.... Je ne sais plus ce que je dois faire ou même penser... Ce goût amer ne me quitte pas....

    Je me rendis soudain compte que le professeur n'avait pas obtenu de réponse, ni de ma part, ni de celle de la fillette qui devait elle aussi être perdue dans ses pensées. Je posais à nouveau les yeux sur l'homme qui ne semblait pas s'impatienter.
    Des questions? Bien sûr que j'en ai. J'aurais une multitude de questions à lui poser.
    Principalement, pourquoi Hokori a-t-il cette couleur étrange? Et aussi, comment cela se passe-t-il vis à vis des arènes? Combien de pokémons un dresseur peut-il avoir? Comment atteindre l'île de la ligue pokémon, sachant que je ne sais pas nager? Et pourquoi distribuez vous ainsi vos pokémons à des inconnus? ...Et qui était ce garçon, tout à l'heure...?
    Aucune de ces questions ne se matérialisa entre mes lèvres, aucune ne quitta mes pensées. Mon regard s'était à nouveau tourné vers la porte grise. Pas le temps. Il va partir, et je ne le veux pas. J'ai déjà perdu trop de temps... Depuis quand est-il parti? Jusqu'où a-t-il déjà pu aller? Et s'il était déjà en train de combattre un dresseur? S'il ne m'avait pas attendu...?
    Je m'efforçais d'adresser un sourire au professeur:

    - Merci beaucoup, Professeur. Je vous suis éternellement reconnaissant. Je n'ai pas de questions, non... Je tacherais de me débrouiller seul et d'apprendre sur le terrain. Je vais m'en aller, maintenant...

    Le ton sur lequel ces mots étaient prononcés pouvait faire penser à une simple récitation. J'étais juste pressé de m'en aller. Je me sentais ingrat envers cet homme si généreux. Je me sentais stupide de ne pas pouvoir lui poser la question qui me brulait les lèvres, à savoir la couleur de Hokori, juste parce que je voulais rattraper un gamin, un parfait inconnu.
    Mais je n'ai pas pour habitude de réfléchir à mes actes ou au bien-fondé de mes pensées. C'est pourquoi je décidai, une fois de plus, de n'obéir qu'à mon cœur.
    Mon sourire s'est effacé tandis que mes yeux se posèrent à nouveau sur Hokori qui me fixait toujours, comme s'il attendait quelque chose de ma part. Lorsque son regard a croisé le mien, son visage a affiché une expression qui ressemblait à un semblant de sourire. Il semblait imiter les expression humaines comme un Pijako imite notre voix. Je me souviens de ce pokémon enfermé dans une cage misérable dans laquelle il pouvait à peine déployer les ailes, dans la petite maison de ma défunte grand-mère. Il passait ses journées à se balancer sur sa barre de bois en répétant "Piko, Piko, tais-toi, Piiko, stupide volatiile, Piiikoo" d'une voix profondément terne, sans vie, à l'accent étrange, une voix de robot. Une machine dans laquelle on aurait intégré un programme. Le pokémon parlait sans même savoir ce qu'il disait. Il ne faisait que répéter les mots qui lui étaient le plus souvent adressés.
    Ma grand-mère m'avait un jour raconté que ce pokémon avait été à l'origine de son divorce. Elle et mon grand-père s'embrassaient tendrement devant la cage du Pijako lorsque, répondant aux bruits de baiser, le pokémon s'était mis à dire "Oooh Laeniie!" avant d'imiter des bruits de folles embrassades. Mon grand-père s'était énervé contre le pokémon et avait violemment jeté la cage au sol. Mais cela fut comme un aveu pour ma grand-mère qui s'énerva alors contre lui, détournant son attention du petit pokémon terrifié. Cette anecdote m'avait fait rire, lorsque j'étais enfant.

    Hokori poussa un cris qui me sortit de mes pensées. Ah, oui, merci, je m'étais encore perdu, laissant le temps filer alors que Pirath court déjà, sans doute, loin d'ici...
    J'adressais au pokémon une grimace étrange, un sourire de haine, avant de lever vers lui ma main gauche contenant encore la pokéball d'où il était sortit. J'appuyais sur le bouton central et regardai le pokémon se dématérialiser avec une certaine délectation, laissant le flot de lumière rouge pénétrer entièrement la balle avant de la ranger dans la poche de ma veste.

    - Au revoir, Professeur. Et encore merci.

    Je me suis tourné vers la porte, essayant de garder mon calme, de retenir mes gestes. J'ai lentement abaissé la poignée argentée, tiré la porte et suis sorti du laboratoire, refermant derrière moi. Sitôt que la porte avait claqué, fermant ainsi un chapitre de mon histoire, que je courrais vers le chapitre suivant, sur le chemin que je supposais avoir été emprunté plus tôt par le jeune garçon. Je ne le voyais pas, et commençais à paniquer. Et s'il était déjà parti, loin? Peut être ne le reverrais-je jamais. Quelle importance? Je n'en ai rien à faire de ce gamin, après tout. Mais j'ai décidé, certes sans raisons, que mon premier combat sera contre lui et Hatsu. Je l'ai décidé, alors je le ferrais. C'est ainsi.
    Je courrais dans tous les sens, sans savoir où aller. Des gens, marchant tranquillement dans la rue ou flânant entre les fleurs du village, me regardaient d'un air curieux. J'entendis une voix me demander si je cherchais quelque chose.
    Je fini par sortir du village. Escaladant un petite colline herbeuse, haute de peut être un mètre ou deux, je jetais mon regard au loin, en direction supposée de Hersane. Pirath était déjà parti à l'aventure, à l'assaut des pokémons sauvages, en direction de la première arène. Pirath a commencé son aventure sans moi. Il n'en a rien à faire de moi et de mon désir de faire de lui mon tout premier adversaire. Qu'importe. Cette silhouette, au loin, je crois bien que c'est lui.
    Sans réfléchir, j'ai dévalé la pente raide de la petite colline et me suis lancé dans une course folle vers le jeune garçon qui, heureusement, n'avait pas encore prit trop d'avance. Je courais derrière lui, sautant par dessus les herbes hautes et les rochers pour ne pas être ralenti. Plus je me rapprochais, plus ma vision se précisait, malgré le flou occasionné par la course. Je reconnu le polo bleu-gris et la chevelure châtain du jeune garçon. Heureusement que je ne m'étais pas mis à courir après un inconnu.
    Je me suis arrêté à deux ou trois mètres du jeune garçon, rassuré qu'il ne m'aie pas remarqué. De quoi aurais-je eu l'air s'il m'avait vu lui courir après comme un malade? Qu'aurait-il pu penser de moi? Qu'importe, après tout. S'il se faisait un quelconque avis à mon sujet, celui ci ne saurait être positif, je connais ma valeur. Je ne devrais pas me soucier de son regard sur moi.

    Je ne courais plus, mais mon pas était rapide. Je l'avais enfin rattrapé...

    - Pirath!

    J'essayais de ne pas paraître essoufflé, de calmer rapidement ma respiration. Je ne voulais pas que le jeune garçon s'aperçoive de ma course effrénée.
    Je me suis arrêté près de lui, attendant une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirath Wairhert

« Fondatrice Frappée » Avec une pointe de framboise

avatar

Nombre de messages : 313

MessageSujet: Re: Il était une fois... |PV|   Mar 3 Nov - 21:31

    J’étais vraiment de bonne humeur rien à dire, je marchais d’un pas légèrement sautillant alors que je m’émerveillé de voir au loin deux dresseurs faire un combat ! C’était vraiment très impressionnant et intéressant à voir. Mon visage s’illumina comme un jeune enfant qui viendrait d’avoir une chose tant désiré tandis que Hatsu continuait sa route sans même m’attendre. Je me remis en marcher courant légèrement pour rattraper la jeune Tortipouss qui semblait bien décidait, je ne sais pas vraiment pour allez où mais bon. Je me mis à rire légèrement alors que la petit Tortipouss risqua de peu de trébucher la pauvre. Elle avait du mal à s’en sortir et s’embrouiller un peu dans ses pas. Cela devait faire un moment qu’elle n’était pas sortit de sa Pokéball c’était la seule explication que je pouvais avoir. Je soupirais alors que je pris doucement la petite femelle dans mes bras qui se mit bien vite à protester tout en me mordant la main droite. Je la laissais faire sans rien dire levant le nez vers le ciel tandis que je partais simplement dans mes rêves. Je me demandais à quoi elle pouvait bien ressembler plus tard, peut-être qu’après cela seras l’inverse et se seras elle qui me porteras ! Cela serait tellement pratique ! Quoique… Elle n’est pas là pour me porter. Je vis une petite fille courir dans els hautes herbes alors qu’elle riait de bon cœur avec son Pokémon. Ma réactions fut immédiate il faut l’avouer je me raidis alors que j’écarquillais les yeux ne bougeant plus jusqu’à ce qu’elle soit loin de moi. Je ne supporte vraiment plus les filles, j’ai vraiment du mal à accepter le fait qu’elle soit proche de moi. Un frisson me parcourut le corps alors qu’un long soupire de soulagement s’échappa d’entre mes lèvres tandis que mes épaules se voutèrent légèrement. Je reposais doucement la Tortipouss au sol qui me regarda assez troublée peut-être qu’elle avait ressentit ma peur. Je lui souriais doucement et tendrement alors qu’elle se retourna brusquement avant de se remettre à marcher à croire qu’elle s’en fichait totalement de moi. Un long soupire s’échappa d’entre mes lèvres bien su le sourire revint rapidement sur mes lèvres, je n’allais pas me laisser abattre par une historie pareille ! Je me remis à marcher levant les yeux au ciel de nouveau. Je plongeais doucement mes mains dans mes poches tandis que je regardais de nouveau Hatsu qui marchait à présent à côté de moi.

      Shou - « Pirath ! »


    Je me retournais assez surpris d’entendre quelqu’un prononcer mon prénom surtout une voix que je ne connais pas vraiment, déjà entendu certes mais sans plus. Mon regard se posa sur le jeune homme en face de moi alors qu’un léger sourire apparut sur mes lèvres mon gamin et innocent prenant place sur mon visage. Il avait besoin de quoi ? Je n’avais pas spécialement envie de perdre du temps alors qu’il se grouille. Mais bon je gardais mon sourire ne laissant rien paraitre tandis que Hatsu se mit à attaquer de nouveau mon Jeans. Je baissais les yeux vers elle avant de rire légèrement. Bon, je crois qu’elle à un problème avec les jeans. Mon regard se reporta alors sur le jeune homme.

      Pirath - « Que se passe t-il Shou ? »


    Je pris doucement Hatsu dans mes bras malgré mes mains et mes bras commençaient à être couvert de rougeur qui aillaient bientôt se transformer en bleu. Heureusement qu’elle n’avait pas de dent c’était déjà ca. La petite Pokémon ne me mordit pas contrairement a ce que j’aurais cru non elle fixait le grand jeune homme en face de nous. Car s’il était grand pour moi il l’était aussi pour elle après tout. Hatsu lâcha un léger cri s’échapper de sa gorge alors qu’elle chercher surement du regard le Pokémon de Shou. Elle se mit à gigoter dans tous les sens m’obligeant à la poser par terre tandis qu’elle fonça droit sur Shou pour attraper son pantalon et le tirer avec force.

      Pirath - « Hatsu arrête ca ! »


    Je m’approchais alors du jeune homme pour m’accroupir et prendre Hatsu dans mes bras tirant alors sur celle-ci pour qu’elle lâche son Pantalon mais apparemment elle n’avait pas l’air décidé à le faire. Je soupirais assez démotivé rapidement, j’avais nettement moins de force qu’elle. Je ne sais pas vraiment ce qu’elle voulait mais on dirait qu’elle avait senti quelque chose de bizarre venant de Shou. Est-ce qu’elle me protège ou qu’elle à simplement envie de combattre ? Je ne sais pas, je suis perdu. Je finis par tirer assez fort sur la petite Tortipouss qui lâcha enfin pris me faisant alors tomber sur le dos avec elle sur moi. Qui continuer de grogner après Shou. Je le regardais assez perdu et assez méfiant pour le coup. Tandis que je me demandais si je ne devrais pas m’excuser simplement auprès de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heode.pokemonlegend.org
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Il était une fois... |PV|   Mar 3 Nov - 22:51

    Et alors qu'il se retournait, posant sur moi un regard interrogateur accompagné d'un charmant sourire de candeur innocente, je me demandais ce que je faisais ici, face à ce gamin trop bien pour moi. Il représentait tout ce que je ne serais jamais. Il est la fleur de Bourg-En-Fleuve alors que je ne suis que la poussière de Castlebourg. Pourquoi ce jeune garçon voudrait-il perdre son temps avec moi? Je ne mérite pas son attention. J'aurais du le laisser partir. Il a mieux à faire.
    Non, c'est ridicule. Je suis ridicule. J'ai aussi ma valeur, après tout. Bien que je resterais toujours terne poussière à coté de la luminosité de ce gamin. Je ne dois écouter que mon cœur. Qu'importe la raison. Qu'importe ce qu'il peut bien penser de moi, qu'importe si je lui fais perdre son temps. Je serais égoïste et lui imposerais mon désir.
    Il me demanda poliment ce que je pouvais bien lui vouloir. Je fus presque déçu de ne pas le voir plus enthousiasme que cela de me revoir, mais m'estimais déjà heureux qu'il aie retenu mon prénom. Mais toute son attention était portée sur le petit pokémon qui pourtant ne semblait pas être des plus affectueux avec lui.
    J'ouvris la bouche, prêt à lui lancer mon défi, lorsque je sentis quelque chose tirer mon pantalon. Je baissais les yeux vers la petite bestiole que Pirath avait reposée, et qui était venue s'en prendre à moi.
    Eh quoi, faut-il que tous les pokémons en aient après moi? Pourquoi donc ne m'aiment-il pas? Je ne lui ai pourtant rien fait, à celle là...
    Et si cela signifiait, encore une fois, que mes espoirs sont fous? Que jamais je ne saurais être dresseur pokémon?
    Les pokémons, tout comme les humains, ne m'aiment pas. Quel que soit celui que je capturerais, il ne m'appréciera jamais et ne sera jamais rien d'autre qu'un engin de combat. C'est bien cela que ça signifie? Et bien même si mon hypothèse s'avérait juste, même si le destin était en train de m'expliquer que je n'ai pas le droit d'aspirer à une vie meilleure, à une aventure en tant que dresseur pokémon, qu'importe. Je le ferais, je me battrais jusqu'au bout. Qu'importent les échecs, qu'importent la douleur et la solitude. J'ai décidé, alors je ferais. Et je montrerais au destin que je suis seul maitre de ma vie.... Qu'importe si mes pokémons ne m'apprécient jamais. Qu'importe si je passerais ma vie dans ma solitude. J'ai décidé que je deviendrais maitre pokémon, alors je le serais, à force de travail et d'acharnement. Je montrerais au monde que je ne me laisserais plus jamais marcher dessus. Je leur prouverais que je peux décider de mon propre destin. Qu'importe si je n'ai jamais l'ami dont j'ai tant rêvé... Pas besoin d'amour pour être puissant. Ils se battront pour moi, qu'ils le veuillent ou non.
    Encore une fois, mes pensées sont stupides.
    Je fixais le petit pokémon, poussant un soupire presque blasé:

    - J'crois qu'elle m'aime pas....

    Sans un mot ou même un regard pour moi, Pirath se précipita à mes pieds, s'acharnant à détacher son pokémon de mon pantalon. Réussissant enfin, il tomba stupidement sur le dos, le pokémon dans ses bras, tandis que je posais sur lui un regard légèrement apitoyé. Ce regard se transforma rapidement en une certaine expression de désespoir. Tout mon enthousiasme, malgré sa force, venait de retomber, noyé dans le grognement que m'adressait Hatsu. Je retenais quelque larme avec difficulté. Mon sourire s'était évanoui. Je me sentais las, et en même temps profondément ridicule d'abandonner pour si peu. En réalité, je ne suis qu'un gamin trop faible et trop sensible. Ai-je vraiment la force de devenir maitre pokémon? Jusqu'à quand tiendra ma motivation? Elle semble déjà avoir totalement disparu. De part le comportement de Hokori et celui de Hatsu. J'ai déjà perdu espoir. Le sentiment que je me bat pour rien, que cela n'a aucun sens et n'aboutira jamais à rien. Le sentiment que tout s'acharne à me faire comprendre que je fais fausse route. Que malgré tous mes rêves, mon destin est à Castlebourg, sur le chemin que m'ont choisi mes parents.
    Le goût amer se fait plus persistant. Je baisse la tête, clignant rapidement des yeux afin de contenir ma tristesse, ce désespoir amer.
    Mais je relève mon visage vers Pirath, serrant les dents. Je refuse... Je refuse d'abandonner.... Qu'importe, qu'importe! Je me battrais jusqu'au bout, jusqu'à ce qu'il ne me soit plus possible d'avancer. Et alors seulement, je renoncerais. Mais j'aurais au moins la fierté de m'être battu jusqu'à ce que le demi tour s'impose. J'avance dans une impasse, mais j'irais jusqu'au bout.
    Je pose sur le jeune garçon un regard humide.

    - Je voulais que tu sois mon premier adversaire...

    Ma voix se perdit en un murmure. En fin de compte, cela ressemble plus à un aveu qu'à un défi. La déclaration de guerre s'est muée en une lente supplication. Je perds tous mes moyens, j'ai le sentiment de ne plus avoir aucune force. Je sais que je perdrais ce combat, pour la seule raison que le destin est contre moi. Mais au moins, j'aurais essayé. Et j'aurais peut être une raison d'en vouloir à Hokori. Voudra-t-il seulement m'obéir? Je le sens capable de tourner ses attaques contre moi plutôt que contre Hatsu. Que ferais-je alors? Je n'aurais plus qu'à le forcer à retourner dans sa pokéball et le ramener au Professeur... Peut être comprendra-t-il mon excuse, et acceptera-t-il de me prêter un autre pokémon afin que je puisse capturer le mien. Mais pour le moment, rien n'est décidé encore...
    Mes yeux se remplissent peu à peu d'un faible espoir. Je veux y croire. J'y croirais jusqu'au bout. Je refuse d'abandonner. Après tout, qu'est-ce que ces deux pokémons? Le Voltali ne s'en est pas prit à moi, lui... Peut être finirais-je pas trouver un compagnon aimant et fidèle.
    Je plongeais mon regard dans celui de Pirath. Et si...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirath Wairhert

« Fondatrice Frappée » Avec une pointe de framboise

avatar

Nombre de messages : 313

MessageSujet: Re: Il était une fois... |PV|   Mer 4 Nov - 0:13

      Shou - « J'crois qu'elle m'aime pas... »


    Je crois qu’elle n’aime personne tout court, oui. Je soupirais alors que doucement passais ma main dans mes cheveux essayant de remettre en place mes cheveux qui étaient dans tous les sens avec ma chute. Je serrais doucement Hatsu dans mes bras qui se remit à me mordre ne supportant surement pas le fait que je puisse la tenir. Sale caractère va ! Elle est vraiment têtue ! Au fond je crois qu’on se ressemble beaucoup elle et moi. Je posais alors Hatsu a côté de moi alors que je me relevais doucement essuyant la poussière qui était sur moi. Avant de me secouer simplement pour dire de faire partir ce qui restais et ce que je n’avais pas pu avoir. Mes cheveux en bataille totalement dans tous les sens et qui traversé mon visage je regardais de nouveau Shou en face de moi qui semblait pas trop bien. Qu’est-ce qui a ? Indigestion ? Non… On dirait qu’il va pleurer… Oh. Pourquoi ? Il a eu mal à cause d’Hatsu, si c’est le cas je m’en veux un peu je n’arrive pas à retenir mon Pokémon, elle m’obéit pas et semble pas tellement m’aimer à croire qu’elle s’en fiche totalement de ma présence. Je suis à peine partit avec elle que je me demande comment réussir à ne pas finir à la tenir en laisse pour être sur qu’elle ne se sauve pas, surtout qu’il va falloir qu’on s’entende bien et qu’on s’entraine durement pour qu’on arrive à vaincre, rien que ma Tata Hadiel. J’ai l’impression de ne pas jamais pouvoir y arriver et rester bloquer longtemps. Peut-être que ma mère à raison ainsi que mes autres grands frères je suis juste bon à être déguiser en fille a cause de mon côté kawaii et faire fantasmer les filles et garçons…Pourtant je veux partir je veux que mon père soit fier de moi. Après tout sur els quatre enfants je suis celui qui lui ressemble le plus. Mes frères sont tous brun je suis châtain clair quelques peu blond par endroit, ils ressemblent tous à ma mère sauf moi qui suis le portrait craché de mon père, ses yeux bleu marron, la forme de son visage apparemment la même malédiction a propos du fait qu’on avait tendance à nous prendre pour des filles ou qu’a cause de notre visage ont fait fantasmer des personnes. Pourtant je sais qu’il aurait été fier de moi si j’arrivais au moins à battre tous les champions je ne veux pas spécialement le titre de maitre Pokémon, un titre bien trop glorifiant qui au final ne veut rien dire et qui ne dure que très peu de temps… Il se meurt aussi vite qu’une fleur qui résisterait à l’hiver bien vite le froid gagne sur elle. Un léger sourire apparut sur mes lèvres alors que je fixais Shou assez inquiet pour lui, c’est vrai il n’avait pas l’air méchant finalement, juste horriblement triste dans son cœur. Il est surement plus mignon que moi mais en Kimono je ne pense pas qu’il pourrait me remplacer… Dommage. En tout cas pour la prochaine fête de mon village j’aurais la chance d’être loin de chez moi je n’aurais pas à subir cette fichu tradition !

      Shou - « Je voulais que tu sois mon premier adversaire... »

      Pirath - « Avec plaisir ! Mais je ne mise pas de l‘argent si cela ne te dérange pas… »


    Je le regardais le regard pétillant tandis que je sautais légèrement sur place tout content de faire mon premier combat Pokémon. J’allais pouvoir voir si Hatsu va m’obéir. Je l’espère vu que je ne pense pas supporter qu’elle ait mal en se faisant frapper sans même réagir elle aussi. Je me reculais alors pour dire d’être assez loin de Shou. Je regardais Hatsu en souriant alors qu’elle resta a côté de moi sans bouger. Euh … Elle a pas bien compris… Je soupirais alors que je fis d’un geste de la main comprendre qu’elle devait se mettre devant moi. Mais non elle resta la a me fixer droit dans les yeux comme pour se moquer littéralement de moi. Hum … Ok on va recourir à la manière forte.

      Pirath - « HATSU ! A L’ATTAQUEEEE ! »


    La petite Tortipouss se redressa alors qu’elle lança un petit cri avant de se mettre devant moi prête à attaquer l’ennemie. Je me mis à sourire, un magnifique sourire qui illuminer mon visage enfantin. Oui, ca y est elle obéit ! Elle est peut-être sourde … Oh ! Je verrais bien pendant le combat après tout. Je passais rapidement ma main dans mes cheveux essayant de les remettre en ordre tandis que j’aidais que le combat commence. Bien que je savais très bien que j’allais perdre. Mais bon après tout Shou avait besoin de remonter la pente, peut-être qu’un combat qu’il va gagner va l’aider à remonter la pente. Je suis stupide n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heode.pokemonlegend.org
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Il était une fois... |PV|   Mer 4 Nov - 12:39

    A l'entente de sa réponse, je relevais vers le jeune garçon un visage subitement illuminé d'un large sourire. Pirath avait accepté mon défi avec un certain enthousiasme, et se battait maintenant avec son pokémon pour le motiver à obéir.
    Observant Pirath et Hatsu, dont je ne connaissais toujours pas le nom de l'espèce, en fait, je compris que je n'étais peut être pas seul. Que ce que je prenais pour une malédiction ou un acharnement du destin n'est peut être en fait que normalité. Peut être qu'aucun pokémon n'obéit de suite à un inconnu, à moins peut être d'avoir un caractère particulièrement faible et soumis. Peut être chaque dresseur doit-il se battre avec son pokémon afin d'obtenir son obéissance, avant de gagner son respect et sa confiance. Oui, sans doute cela est-il le lot de chaque dresseur. Moi et Hokori, comme Pirath et Hatsu, allons devoir nous apprivoiser mutuellement.
    Je sentais quelque chose grandir en moi... Comme une flamme. Mon excitation était à son comble, et je me sentais à nouveau motivé, gonflé à bloc. Qu'importe les épreuves, qu'importe les douleurs, mes larmes resterons éphémères. J'ai l'habitude de pleurer, je sais bien que le sourire revient rapidement. Ce n'est qu'averses, le soleil n'est jamais bien loin, caché derrière de fins nuages qui ne tarderons pas à se désagréger en une fine pluie rafraichissante et vivifiante.
    Je me battrais, Pirath. Tu es mon premier adversaire, mais bien loin d'être le dernier. Qu'importe que je gagne ou perde contre toi, je veux juste me battre. Pas dans le sens négatif du terme, cela n'étant pas un combat agressif ou même violent. C'est plutôt comme un jeu. Comme la console de Shiratsu. Nous nous battions en duel, à qui remporterait la course. Nous nous reprochions nos coups bas, grognant gentiment, et riions de nos défaites comme de nos victoires. Ces combats ne sont qu'un jeu, après tout. Même si Hokori, lui, se prendra réellement des coups sans doute violents. Mais je n'en ai rien à faire de lui. Il n'est que le personnage de jeu que je contrôle à l'aide de ma manette. On ne pleure pas sur le personnage coloré dans sa voiture qui tombe du haut d'un pont. On sait qu'il ressuscitera. Et bien, combattons, Pirath, puisque je vois que Hatsu daigne enfin t'obéir, du moins en apparence.

    << Tortipouss, pokémon Minifeuille de type plante. La coquille sur son dos est faite de terre. Elle durcit lorsqu'il s'abreuve. Son corps produit de l'oxygène par photosynthèse.>>

    Je sursautai en entendant la voix. Une voix étrange que je n'avais encore jamais entendue. Une voix en apparence masculine, mais au timbre fortement robotique. Je levais un regard interrogateur à Pirath avant de soudainement prendre conscience de l'origine de la voix. Renfrogné, je sortis de ma poche le petit appareil rouge dont j'avais déjà totalement oublié l'existence, lui jetant un regard réprobateur.

    - J't'ai rien demandé, à toi...

    Je levais le couvercle de l'appareil et jetais un œil à l'interface à la recherche d'un quelconque bouton "off". Ne trouvant rien, je retournais la machine, l'examinant rapidement sous tous les angles. Ce n'est pas possible, cet appareil ne peut vraiment pas être éteint? Je n'ai pas envie d'entendre sa sale voix de robot chaque fois que je croise un pokémon, j'en ai rien à battre de ce qu'il me raconte! Ce n'est pas en sachant que Hatsu produit de l'oxygène que je saurais tout ce qu'il y a à savoir sur cette bestiole! Bon, au moins je sais son nom, hein...
    Je poussais un soupir tandis que je rangeais l'appareil dans ma poche, relevant les yeux vers Pirath, espérant qu'il ne s'impatiente pas. Lui et Hatsu étaient déjà en position, près à combattre, tandis que moi n'avais pas même encore sorti mon pokémon... Ce qui ne saurais tarder.

    Mon regard toujours fixait sur le jeune garçon qui trépignait d'impatience, je sortis de ma poche la fameuse balle rouge et blanche que je lancés en avant d'un geste expert, comme si j'avais déjà répété ce geste maintes et maintes fois. Quoi... On a bien le droit de jouer un peu avec quelques cailloux ronds, non?
    Lorsque la balle toucha le sol, elle s'ouvrit en son milieu, libérant un flot de lumière rouge qui se matérialisa à terre tandis que la balle revenait automatiquement dans ma main, soit par effet boomerang, soit par je ne sais quelle opération magique. Hokori apparu face à Hatsu, lâchant un cris que j'interprétais comme injonction colérique. Il jeta un regard surprit à Pirath et Hatsu avant de se tourner vers moi, m'adressant un regard noir. Sans doute n'appréciait-il pas que je le trimballe enfermé dans sa pokéball. Mais je préférais cela plutôt que de me battre constamment avec lui, surtout que j'avais eu besoin de me dépêcher afin de rattraper Pirath. Et puis, les pokémons de combat ne sont-ils pas sensés vivre dans ses balls et n'en sortir qu'à l'occasion de duels? Certes, ce n'est pas ainsi que je m'attirerais la sympathie du pokémon brunâtre. Mais qu'importe pour le moment. J'aviserais plus tard, après le combat. Le duel contre Pirath est tout ce qui compte maintenant.

    - Hokori! A l'attaque!

    L'expression de ma voix était partagée. Trop calme et trop excitée à la fois. Je craignais vraiment que le pokémon, têtu, trop fier et antipathique, refuse de m'obéir. Je songeais maintenant qu'il était vraiment fort peu probable que Hokori accepte de combattre pour moi. Je connaissais déjà son caractère et savait qu'il ferait tout pour me déplaire, me montrer que je ne décide rien et qu'il fait ce qu'il veut. Je serais prêt à le frapper violemment pour qu'il m'obéisse si je ne connaissais pas la force phénoménale des Machocs. Je savais que, malgré la petite taille et l'apparence ridicule de l'androïde qui m'avait été confié, j'étais physiquement bien inférieur à lui, et s'il me venait à l'idée de lui imposer mes idéaux par la force, je serais vite mit à terre, peut être forcé de me soumettre à lui. Me soumettre à un pokémon aussi détestable que Hokori, cette idée me répugnait.
    Je plongeais mon regard dans celui du pokémon. Hokori. Tu m'as été assigné comme compagnon, tu es mon premier pokémon. Tu ne m'apprécie pas et je ne t'apprécie pas, mais nous allons devoir composer avec. Nous devrons combattre cote à cote et nous entraider quelles que soient les épreuves. Toi et moi sommes unis pour l'aventure, maintenant, que cela nous plaise ou non. Nous n'avons pas le choix, nous ne pouvons plus faire demi tour.
    Le pokémon me fixait toujours, visiblement pas décidé. Je compris que j'allais devoir mettre ma fierté de coté et tenter de l'apitoyer autrement.

    - Notre premier combat, Hokori...

    Ma voix était calme et amicale, presque suppliante. Ou peut être du même ton que celui que l'on adresserait à un jeune enfant. Hokori sembla s'en contenter, se tournant enfin vers Hatsu, poussant un long cri d'introduction au combat. Je souris. Finalement, peut être que nous y arriverons.

    A l'attaque!





    Combat
    Pirath contre Maeda
    Hatsu contre Hokori



    Hatsu lvl5
    Statistiques: Att34 - Def35 - Vit14
    Attaques: Charge (35) - Repli (+1def)



    Hokori lvl5
    Statistiques: Att34 - Def31 - Vit14
    Attaques: Poing-Karate (50) - Gros-Yeux (-1Def)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirath Wairhert

« Fondatrice Frappée » Avec une pointe de framboise

avatar

Nombre de messages : 313

MessageSujet: Re: Il était une fois... |PV|   Mer 4 Nov - 13:38

    Mon regard se posa sur Hatsu qui semblait prête. Est-ce vraiment la réalité ou bien juste une façon de me faire croire, me faire espérer qu’elle veut attaquer. Mon regard se posa sur Shou qui semblait se battre avec son Pokédex, je dois avouer que cela me fit sourire légèrement bien qu’il se perdit bien vite alors que je regardais Hatsu. Je plongeais doucement ma main dans mon sac pour sortir le même engin avec lequel c’était battu Shou pour fixer le fiche de description de Hatsu, on va avoir du mal. Beaucoup de mal, je ne sais même pas si j’arriverais à accepter le fait de perdre, aussi bien à cause de ma fierté mais aussi par peur qu’elle souffre de trop. Je fermais les yeux soupirant doucement pour essayer de me calmer, est-ce bien de l’envoyer au combat en sachant qu’elle a très peu de chance de gagner ? Je suis peut-être qu’un monstre. Est-ce qu’elle va me le pardonner par la suite ? J’ai bien peur que non, si seulement elle pouvait au moins me faire espérer qu’elle va y arriver, mais elle semble fixer l’ennemie, Shou sans bouger comme ci elle n’avait plus aucune vie en elle. Hatsu … Fight ! Je serrais doucement mon poing libre alors que je fronçais les sourcils on peut y arriver, du moins essayer de pas battre comme un nul dès le départ. Mon regard se posa sur le petit être en face de moi qui venait de sortir de la Pokéball de Shou. Hatsu se crampa sur ses pattes avant de grogner de nouveau. Un léger sourire apparut de nouveau sur mes lèvres en la regardant, elle n’est pas normal… Peut-être un défaut de fabrication, je ne l’ai jamais entendu pousser son cri, elle ne fait que grogner. Mais je dois avouer que c’était peut-être ca qu’il faisait qu’elle était unique chez les Tortipouss. La machine dans ma main se mit à trembler légèrement alors que je la levais pour regarder l’écran qui afficha l’image du Machoc.

      Pokédex - « MACHOC s'entraîne en soulevant un GRAVALANCH, comme s'il s'agissait d'haltères. Certains MACHOC voyagent un peu partout dans le monde pour apprendre à maîtriser tous les types d'arts martiaux. »


    J’écarquillais les yeux alors que je regardais la créature en face de mon pauvre Hatsu. Vu le poids d’un Gravalanch et celui d’Hatsu il n’y a pas photo, elle risque de se faire tuer en peu de temps. Que faire ? Je peux plus annuler le combat tandis que Shou avait l’air motivé mais moi moins d’un coup. Il faut que j’arrive à me contrôle, en pas laisser sentir à Hatsu que j‘ai peur sinon comment le Pokémon pourrait avoir confiance en elle. Je peux lui faire confiance non ? Juste un peu et au prie dès cas je supplierais Shou d’arrêter le combat quitte à lui donner tout l’argent que j’ai sur moi, quitte à me faire frapper à la place d’Hatsu mais non je ne veux pas qu’elle souffre. Je replongeais mon Pokédex dans ma poche alors que j’essayais de me concentrer sur le combat. Que faire ? Je serrais mes poings tandis que je fixais le sol tout en soufflant doucement pour essayer de me détendre. Bon réfléchis. Vaut-il mieux attaquer direct où alors faire en sorte qu’elle est plus de défense ? Qu’elle est le plus raisonnable. Je relevais les yeux vers Hatsu prête surement à charger. Non Hatsu pardonne moi mais je ne peux pas te laisser recevoir des coups de la part de ce Pokémon sans au moins faire en sorte de renforcer ta défense.

      Pirath - « Hatsu… Utilise Repli. »


    La petite Tortipouss me fixa semblerait-il qu’elle n’accepte pas vraiment ma décision bien au contraire. Elle se remit à grogner contre moi, tapant au sol avec sa patte avant de fixer de nouveau le Machoc. Elle n’avait pas l’air de réaliser qu’il allait la mettre KO en peu de temps. Serait-elle un Kamikaze ? Ou alors peut-être alors qu’elle veut me faire croire qu’on a une chance tout petite de gagner…Hatsu tu es folle. Malgré tout la petite Tortipouss n’obéit et elle utilisa repli bien que cela ne semblait vraiment pas lui plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heode.pokemonlegend.org
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Il était une fois... |PV|   Mer 4 Nov - 14:11


    Hatsu utilise repli.
    La défense de Hatsu augmente!
    Att34 - Def38 - Vit14




    Pirath semblait finalement hésiter. Je levais vers lui un regard interrogateur. Ne voulait-il pas se battre? Ce ne peux pas être cela, le combat étant la raison d'être du dresseur pokémon à la conquête des arènes. Et s'il se dirigeait ainsi vers Hersane, c'est bien parce qu'il a l'intention d'affronter Hadiel, non? De ce fait, peut être le problème venait-il de moi? Non, ce serait stupide de penser cela, je n'ai rien qui ne puisse l'effrayer particulièrement.
    Je n'ai pas songé au fait qu'il puisse éprouver de la culpabilité quand à l'idée de laisser son pokémon encaisser des coups violents. Pour moi, les pouvoirs des pokémons les destinent à ce genre de combats, d'autant plus qu'ils sont ainsi faits qu'ils n'y meurent jamais. Il est si simple de soigner un pokémon, par un simple passage rapide dans une machine, que je n'ai jamais comprit, ou même cherché à comprendre, découragé par l'apparente complexité du système, de quelle nature sont exactement leurs blessures. Un pokémon est mit ko, puis soigné par une potion ou une machine. Il est alors prêt à combattre de nouveau. Et cela indéfiniment, sans que le pokémon ne soit jamais mis hors d'état de nuire. Il pourra toujours se relever, après un simple soin au système inconnu. Peut être aurais-je aussi du demander des précisions à ce sujet au professeur Yoshi. Cette question m'a souvent hanté, mais pas au bon moment. De toute façon, je ne m'étais pas prit le temps de lui poser des questions, pas même quand à la couleur sable de Hokori, trop impatient que j'étais que d'affronter Pirath...
    Et maintenant que je suis face à lui, ressentant son appréhension, je sens une certaine hésitation me gagner. Devrais-je renoncer, et abandonner le match, rien que pour espérer revoir un sourire sincère sur son visage enfantin?

    Pirath sortit lui aussi une machine parlante qu'il pointa vers Hokori. Je savais que les Machocs étaient de puissants pokémons, souvent utilisés pour de durs travaux physiques ou la construction de bâtiments, mais j'ignorais leur maitrise des arts martiaux. C'est donc ainsi que Hokori va se battre contre la petite Hatsu? Mais cela serait-il vraiment équitable? Quelles sont les capacités de Hatsu? Va-t-elle se battre en utilisant des plantes?
    Je regardais les deux pokémons tour à tour. J'ignore tous des attaques qu'ils savent employer. Pourquoi le pokédex ne m'a-t-il pas éclairé sur ce point? Comment puis-je savoir quels ordres donner à Hokori? De toute façon, si le combat se trouvait être annulé...
    Je posais à nouveau mon regard sur le jeune garçon qui fixait le sol, poings serrés. Il semblait chercher en lui du courage ou de la motivation. Ou peut être la concentration nécéssaire au combat. Moi même me trouvais trop perdu dans mes pensées pour analyser clairement une situation de combat. Mais après tout, c'est Hokori qui va se battre, non pas moi. Moi ne serait là que pour lui donner des ordres. Suis-je vraiment utile dans ce combat, après tout? Aurais-je un quelconque mérite à gagner? C'est Hokori qui déploiera sa force, son courage et sa résistance, tandis que moi resterais calmement à l'arrière à donner des ordres, comme un chef d'armée caché dans sa base entouré de ses appareils de communication, en compagnie de ses gardes privés, tandis que ses hommes se font charcuter plus bas, dans le bourbier de la guerre, offrant leur courage à l'ennemi qui prendra leur sang et leur vie. Cela est-il vraiment acceptable? Mais, après tout, cela n'est que coutume. C'est ainsi que fonctionnent les combats de pokémons, et ce, depuis toujours. Car ils sont fait pour ça. Nous ne devons pas les comparer à notre fonctionnement, humains et pokémons sont trop différents. Ils sont fait pour combattre, leur mécanisme a été adapté à cela, ils n'en meurent jamais et peut être n'en souffrent-il pas non plus. Allez, courage.
    Pirath! Prenons exemple sur nos pokémons qui semblent prêt à se battre. Inspirons nous de leur courage et de leur vivacité. Combattons! Et gagne qui pourra...

    - Hatsu… Utilise Repli.

    Deux informations contenues dans ce premier ordre. Premièrement que Pirath, contrairement à moi, semble connaître les capacités de son pokémon. Il sait quelles attaques Hatsu peut employer et donc quels ordres précis lui donner. Je vais donc avoir bientôt l'air d'un parfait imbécile. Deuxièmement, qu'il n'est pas encore parfaitement rassuré et préfère se concentrer d'abord sur la défense plutôt que d'y aller sauvagement comme j'avais prévu de le faire. Devrais-je moi aussi commencer par une attaque de préparation? Mais quelles attaques Hokori peut-il employer?

    - Euh... Hokori! Attaque coup de poing!

    Je me mordis les lèvres, confus. Mais qu'est ce que c'est que ça? Je dois avoir l'air ridicule. Mais les Machocs se battent bien avec leurs poings, non? Après tout, qu'est ce que cette règle étrange des quatre capacités? Pourquoi un pokémon ne peut-il utiliser que quatre capacités? On m'a dit que l'on peut remplacer une ancienne capacité par une nouvelle, et qu'alors le pokémon ne pourra plus utiliser cette ancienne capacité qu'il maitrisait pourtant parfaitement. Cela n'a absolument aucun sens. "Oui, mais c'est comme ça", m'a-t-on répondu. Soit. Hokori possède donc un maximum de quatre capacités, chacune ayant un nom et des effets précis. Seulement, quelles sont ces capacités? Comment puis-je le découvrir?

    Heureusement, Hokori semblait avoir comprit ma demande, et de plus, acceptait de m'obéir. Il lança son poing en avant, frappant violemment la carapace de la petite Hatsu.




    Hokori utilise Poing-Karate
    Hatsu perds 45PV


    Hokori: 200PV
    Hatsu: 155PV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirath Wairhert

« Fondatrice Frappée » Avec une pointe de framboise

avatar

Nombre de messages : 313

MessageSujet: Re: Il était une fois... |PV|   Mer 4 Nov - 21:07

    Je regardais le combat sans avoir réellement la capacité à comprendre ce qui se passait vraiment. Jusqu’à ce que Hatsu reçoit un premier coup, je retiens de peu un léger cri de frayeur en le voyant frapper de la sorte ma pauvre Tortipouss, je sais bien que les Pokémon ne sont pas un jeu et qu’au final, ce n’est pas un monde tout beau tout rose bien au contraire. Je fermais les yeux alors que ma petite Hatsu se remit bien vite sur ses pattes malgré qu’elle tremblé légèrement. Je rouvris doucement les yeux alors qu’elle semblait même ne pas avoir mal ou du moins elle le cachait bien. Je soupirais alors que je serrais de nouveau mes poings avant de relever les yeux vers Shou. Ce combat allait plus m’énerver qu’autre chose. Je vais découvrir combien je ne suis pas si puissant que cela malgré mon Pokémon et ma fierté allait vraiment en perdre un coup en tout cas je risque vraiment d’être d’une humeur massacrante. Je déteste perdre et cela depuis mon plus jeune âge, j’avais l’habitude de frapper mes grands frères si je perdais. Et oui, il ne faut pas croire que j’étais le petit dernier mal traité par ses grands frères au contraire ils me chouchoutaient trop surement eux aussi. Mon regard se reposa sur mon Pokémon qui levait la tête bien haute, elle le savait aussi mais ce n’était pas grave elle restait fière ma petite Hatsu, elle est bien plus forte et courageuse qu’on pourrait le croire. Si seulement j’avais un moyen de la guérir malheureusement je suis en manque totale de potion… Je me mis à pester entre mes dents tandis que je reposais mon regard sur Shou. Mon regard bleuté qui était remplit d’habitude de joie de vivre et de gentillesse semblait lentement tourner vers une colère noire qui montais en moi. Que faire ? Attaquer ? Oh oui ! Même si je risque de perdre très vite, il est hors de question que je me cache plus longtemps. Je desserrais les poings alors que je regardais Hatsu avec un léger sourire en coin.

      Pirath - « Hatsu Attaque Charge ! »


    La Tortipouss exécuta mon ordre sans attendre plus long fonçant droit sur le Pokémon adversaire. Elle avait bien sur grognait avant comme tout à l’heure alors que mon regard fixa de nouveau le visage de Shou. Non, je ne le lâcherais pas du regard bien au contraire. Un fin sourire s’étira sur mes lèvres alors que mon regard ne voulait pas le lâcher. S’il savait combien j’avais envie de le frapper moi aussi. Lui qui ose me défier, lui qui ose me mettre au tapis dans peu de temps. Shou Maeda, je t’interdis de t’approcher de nouveau de moi ou alors tu risque d’avoir des marques pendant un long moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heode.pokemonlegend.org
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Il était une fois... |PV|   Mer 4 Nov - 22:20


    Hatsu utilise Charge
    Hokori perds 35PV




    Hatsu ne sembla pas particulièrement ébranlée par l'attaque de Hokori. Mais je devinais que cela avait tout de même du l'affaiblir, seulement la petite pokémon était bien trop fière pour le montrer. En tous cas, elle ne semblait nullement avoir mal. Un bref et léger sourire apparu sur mes lèvres avant que je ne relève les yeux vers Pirath. Mon visage se renfrogna alors que je remarquais le regard qu'il m'adressait. Un regard dur. Un regard colérique, presque haineux. J'affichais une expression de consternation tandis que mes yeux adoptaient la célèbre technique dite du "chiot cocker battu". Je ne comprenais pas. Pirath m'en voulait d'avoir ordonné à Hokori de frapper son pokémon? Mais c'est bien là le but d'un combat, non? Il ne fallait pas accepter, s'il ne veut pas que sa petite se prenne des coups... Nous n'allions tout de même pas nous battre à coup de repli, ou si? Je restais consterné, mon regard plongé dans celui du jeune garçon, comme cherchant une explication, ou cherchant à me faire pardonner. Je devais ressembler à un petit enfant qui ne sais pas pourquoi il se fait gronder, puni pour une bêtise qu'il ne se souvient pas avoir fait. Et quelle punition... Le regard de Pirath me blessait profondément. Je suis trop faible, trop sensible. J'ai honte de cette fragilité, mais je ne parviens à la détruire. Mon armure est bien trop friable. Tout comme la carapace en terre de Hatsu, ce n'est qu'apparence. De la terre ne protège pas contre grand chose, quand bien même cela ressemble à une carapace solide.
    Moi, je me fiche de la victoire. Une victoire serait bien préférable à une défaite, il est vrai, et je serais déçu de perdre. Mais pour le moment, ce qui compte le plus pour moi, c'est ma victoire sur Hokori. Je veux qu'il m'obéisse, et qu'il se batte pour moi. Et je suis heureux de donner mon premier combat contre Pirath. Je ne saurais en donner la raison, mais ce garçon a déjà trop d'importance pour moi. Je sais qu'après ce combat, nous repartirons chacun de notre coté. Mais j'espère de tout mon cœur qu'un jour, dans pas trop longtemps de préférence, nous nous retrouverons, à nouveau face à face, et ferons s'affronter nos équipes respectives. Qu'importe si mes sentiments resterons à sens unique, je le considérerais contre mon premier rival. Et mon but sera alors de toujours être au dessus de lui. De ne jamais le laisser me vaincre. Tout en espérant secrètement que les combats resterons toujours les plus équilibrés possible. Et peut être qu'il gagne, et qu'il me sourisse, m'adresse un regard triomphant. Et alors, je serais honteux de ma défaite, en rage contre ma propre faiblesse. Je lui adresserais un regard empreint d'une fausse haine, un amour déguisé en colère, et je retournerais m'entrainer, avec pour seul but de le vaincre... Mais si mon équipe était plus forte que la sienne, si je gagnais chacun de nos combats, cette rivalité aurait elle la même saveur? Sans doute que non. Mais après tout, il est vain d'y réfléchir. Pirath disparaitra de ma vie, peut être à jamais. Et même s'il me recroisait un jour, peut être n'acceptera-t-il pas de m'affronter. Surtout si je gagne aujourd'hui. Finalement, il ne semble pas apprécier cela. Peut être me suis-je trompé, après tout. Peut être ne voulait-il qu'un compagnon de vie, un pokémon de compagnie. Et peut être ne marchait-il sur cette route que dans le but d'une simple promenade. Mais il a accepté mon défi... Alors qu'il assume!

    - Hatsu Attaque Charge!

    La petite pokémon se précipita vers Hokori, qui tenta d'esquiver le coup, mais Hatsu ne le laissa pas s'enfuir, le frappant violemment de sa tête baissée. Hokori poussa un léger cri tandis qu'il basculait en arrière, se retrouvant assis au sol. Il se releva rapidement, envoyant à nouveau son poing vers la pokémon sans même attendre mes ordres.

    - Hokori! Je t'ai pas demandé d'attaquer!

    C'est ce que je lui aurai dit de faire, il est vrai. Mais je voulais qu'il m'obéisse parfaitement, n'entreprenant pas la moindre action sans mon accord préalable. Juste pour la forme. Juste qu'il comprenne que je suis le grand chef, son maitre absolu. Mais il était trop tard, Hokori avait déjà frappé, et semblait totalement m'ignorer, prit dans le combat.
    Je plongeais à nouveau mes yeux dans ceux Pirath. Je n'aimais pas son regard. Il me transperçait de part en part, brisant avec aisance la faible carapace de terre qui entourait mon cœur.




    Hokori utilise Poing-Karate
    Hatsu perds 45PV


    Hokori: 165PV
    Hatsu: 110PV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirath Wairhert

« Fondatrice Frappée » Avec une pointe de framboise

avatar

Nombre de messages : 313

MessageSujet: Re: Il était une fois... |PV|   Mer 4 Nov - 23:43

    Mon regard ne quittais pas celui de Shou, alors que je soupirais en voyant le Pokémon de celui-ci attaquer sans même qu’il ait eu l’occasion de lui donner un ordre. Mon regard se posa sur Hatsu alors que celui-ci était brusquement dès plus doux la petite Pokémon avait du perdre environ la moitié de ses Pvs. Je n’avais plus d’autre chose que d’accepter ma défaite, mais cela seras dur à diriger pour tout avouer. Je fixais ma petite Hatsu qui se battait malgré tout avec beaucoup de courage. Un sourire apparut doucement sur mes lèvres tandis que j’oubliais totalement la présence de Shou, je sais je suis un peu bizarre et mes humeurs ont tendance à vite changer. Je n’y peux rien, je suis un peu comme la météo je ne suis jamais comme on l’avait annoncé la veille. En réalité ce qui me faisait mal c’était de savoir que j’allais devoir faire demi-tour revoir Yoshi et lui demander dès le départ de l’aide pour guérir Hatsu, pour peu que je croise ma mère, j’étais loin d’être prêt à sortir de chez moi. Alors peut-être que la meilleure solution serait de courir le plus vi possible jusqu’à Hersane dans l’espoir de ne pas a avoir à tomber sur trop de Pokémons sauvage. Où simplement passer la nuit ici, perdu non loin de Bourg-en-Fleuve, sur cette route, donnant alors à manger a Hatsu lorsqu’elle se révélera. Ma petite Hatsu bat toi malgré le fait que nous allons perdre. Courage, j’ai confiance en toi, enfin cela est stupide d’avoir confiance en elle. Confiance en elle pour qu’elle tombe KO à peine sortit du laboratoire. Tu celas parce que j’avais voulu faire plaisir à l’autre gugusse de l’autre côté juste pour qu’il soit de bonne humeur après. La prochaine fois je tournerais dix fois ma langue dans ma bouche avant de parler. J’en ai vraiment marre. Encore trois Attaque et nous avons perdu tiens bon ma petite Hatsu, ne tant fais pas-tu va perdre là, mais je m’arrangerais pour que cela soit ton seul échec durant ta vie à mes côtés, je ferrais en sorte que tu ne sois plus perdante au contraire même si cela seras dure même si je devrais te protéger moi-même de ceux qui pourrait te faire du mal, je n’hésiterais pas à faire cela. Il parait qu’un Pokémon qui est mis trop souvent KO n’aime pas son dresseur, va tu me détester encore plus Hatsu ? Moi qui voulais faire une bonne équipe avec toi je sens que cela est mal partit. En plus il se pourrait que tu perdes confiance en toi. Oh Hatsu… Je te promets que plus jamais je ne t’enverrais au combat sans être un peu sur de gagner.

      Pirath - « Charge de nouveau Hatsu. »


    Mon regard ne quittait toujours pas ma petite Pokémon qui semblait se battre malgré tout avec force et courage. Elle n’avait pas l’air de vouloir abandonner, non. Peut-être qu’au fond elle n’accepterait très mal que je n’intervienne pour stopper le combat. Elle est surement encore plus fier que moi j’en suis sur. Je crois qu’ne la choisissant j’ai bien fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heode.pokemonlegend.org
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Il était une fois... |PV|   Jeu 5 Nov - 20:06


    Hatsu utilise Charge
    Hokori perds 35PV




    Peut-être avais-je été égoïste? Peut être Pirath n'avait-il accepté mon défi que par crainte de me froisser? Non, cela ne peut être cela. Le jeune garçon semblait sincèrement enthousiasme à l'idée du combat il y a encore quelques minutes seulement. Alors, que s'est-il passé dans sa tête? A quoi pense-t-il, alors qu'il me regarde? Je voudrais comprendre ses sentiments. Mais déjà son regard se détourne de moi, se posant sur la petite Hatsu qui se bat avec ardeur. Et c'est à son attention que son visage affiche un sourire, et j'en suis jaloux. Je ne fais plus attention au combat, Hokori ne se soucie de toute façon pas de moi. Mes yeux restent posés sur Pirath, je ne regarde que lui. Je voudrais que ce sourire me soit adressé. Pourquoi moi n'ai-je droit qu'à un regard froid? Qu'ai-je donc fait de mal? Ou peut être suis-je parano, aussi. Ou peut être est-ce normal qu'il me regarde ainsi, car après tout, je n'ai rien fait qui mérite une quelconque sympathie de sa part. Je devrais sans doute faire des efforts, si je veux mériter une quelconque estime de sa part. Mais pourquoi le voudrais-je? Peut être pour ne pas être seul. Je sais que la compagnie de Hokori ne me suffira jamais. Ce n'est pas lui qui me soutiendra dans l'adversité. Ce n'est pas lui qui me réconfortera. Pirath non plus, certes. Mais pourtant, j'aimerais essayer... Croire en ma valeur, et le pousser à s'attacher à moi. Tu veux bien, Pirath...?
    Sans jamais la quitter du regard, le jeune dresseur donnait ses ordres à son pokémon qui s'exécutait alors, bien plus obéissant que l'humanoïde têtu me servant de combattant. Peut être ne devrais-je pas me laisser faire, aussi. Mais comment m'imposer face à un pokémon physiquement, et surement aussi mentalement, bien plus fort que moi? Je ne pouvais tenter de l'intimider, et encore moins le frapper. Alors comment faire?
    Hokori encaissa l'attaque de Hatsu avant de la frapper une troisième fois. Frapper, toujours du poing droit, comme s'il ne savait faire que ça. Et je devinais qu'il répétera inlassablement ce geste jusqu'à ce que l'un des deux combattants ne finisse par s'écrouler. Qu'importe lequel. Moi, j'ai perdu.


    Hokori utilise Poing-Karate
    Hatsu perds 45PV


    Hokori: 130PV
    Hatsu: 65PV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirath Wairhert

« Fondatrice Frappée » Avec une pointe de framboise

avatar

Nombre de messages : 313

MessageSujet: Re: Il était une fois... |PV|   Ven 6 Nov - 19:22

    Hatsu allait bientôt tomber par terre et perdre notre combat… Elle commençait à faiblir, je le sentais bien et malgré le fait qu’elle continuait de se tenir bien droite sur les pattes, celles-ci tremblaient légèrement. Ma pauvre petite Hatsu, je vais faire en sorte que tu récupère vite tes forces pour après te chouchouter même si tu ne veux pas je te laisserais pas le choix. Après tout cela est de ma faute si tu souffres durant ce combat c’est moi qui t’ai envoyé combattre. La petite Pokémon grogna de nouveau alors que j’ouvris doucement les lèvres sans pouvoir exprimer mon ordre. Je ne sais plus quoi faire, je vais perdre, être une honte pour ma famille et mes frères également, est-ce qu’ils ont perdus eux ? J’en doute ils sont surement les meilleurs dresseurs qu’ils puissent exister. Ils sont même peut-être partir vers d’autres Régions à la conquête de nouveau Badges, nouveaux Pokémon à avoir. Si seulement nous aussi Hatsu on pouvait rien qu’avoir tous els deux les Badges de Heode. Je soupirais longuement alors que je fermais de nouveau les yeux.

      Pirath - « Hatsu, utilise Charge de nouveau. »


    Ma voix n’était presque plus qu’un murmure tandis que e prochain coup seras le plus crucial du combat, peut-être pas le dernier mais Hatsu risqueras surement de ne plus avoir de force. Elle a déjà du mal la à tenir debout sans trembler. D’ailleurs elle semble plus pouvoir bouger. La petite Tortipouss me regarda alors qu’un léger cri s’échappa de sa gorge comme pour me demander pardon. Mon visage prit une teinte déplus blanche même livide.

      Pirath - « Hatsu… »


    Ma gorge se noua alors que je ne pu m’empêcher de faire deux pas en direction des Pokémon avant que ma petite Tortipouss ne grogne de nouveau contre moi me faisant me stopper dans mon élan. Elle semblait vouloir finir le combat malgré le fait qu’elle n’arrivait même plus à attaquer. Je respirais avec difficulté tandis que doucement mes yeux semblaient s’humidifier. S’il te plait Hatsu laisse moi te rejoindre. Je veux plus que ce Monstre te touche que son maitre reste sans lui donner d’ordre. N’est-il pas capable au moins d’assumer et lui dire lui-même ses ordres. Au lieu de jouer les silencieux et laisser son Pokémon frapper le mien ? Hatsu, courage je serais bientôt auprès de toi pour te serrer dans mes bras et te dire combien tu as été courageuse d’accepter ta défaite. Bien plus forte que moi qui n’arrive même pas à accepter celle-ci, j’ai l’impression de bouillir de rage, et mes larmes sont à la fois un mélange de tristesse mais de rage. Cette rage que j’ai hérité elle de ma mère, cette rage qui lui a fait perdre la tête lors de combats alors qu’elle supporté mal l’idée que son Pokémon puisse être blessé. Je suis comme elle. Je ne pense pas que nous soyons faible et que ne supportions pas que nos Pokémons perdent, non c’est surtout qu’a chaque coups que reçoivent nos Pokémons, nos cœur se brisent un peu plus. Me laissant alors plonger dans une démence dès plus forte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heode.pokemonlegend.org
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Il était une fois... |PV|   Ven 6 Nov - 20:59


    Hatsu utilise Charge
    Hokori perds 35PV




    La victoire est-elle si importante? Il faut bien qu'il y ai un gagnant et un perdant. Je ne pense pas qu'il soit possible de ne jamais perdre. Même les plus grands dresseurs de ce monde ont du déjà connaître des défaites. Il faut bien que quelqu'un perde ce combat. Tu en gagneras d'autres, et j'en perdrais d'autres. Pourtant, moi aussi, habituellement, déteste la défaite. Mais c'est plus sur le plan psychologique. Ne pas perdre face aux gens de l'école pour ne pas leur accorder la fierté de me rabaisser, de me regarder de haut. Ne pas perdre lorsque mes parents m'observent pour ne pas les conforter dans leur idée selon laquelle je ne vaux rien. Mais, face à toi, Pirath, je m'en fous de perdre... Est-ce parce que, selon mon point de vue, la victoire ne tient qu'à Hokori, et nullement à moi? Ou est-ce parce que je ne crains pas de ta part un jugement négatif?
    Je sais que ton regard sur moi est important pour moi, malgré que nous ne nous connaissions pas. Pourtant, je n'aurais pas honte à subir une défaite sous tes yeux, ou du moins face à toi. Parce que j'espère que toi, tu ne me méprisera pas. Tu ne me regarderas pas de haut, tu ne me rabaissera pas. Qu'est-ce qui me fait penser cela? Je ne sais rien de toi. Peut être es tu ainsi en réalité. Peut être que je ne fais que rêver, espérer que tu es au dessus de tout cela, toi en qui j'ai envie de placer mon espoir. J'ai envie d'y croire, de croire en toi. C'est stupide. Peut être est-ce tout simplement car tu représente à perfection les fleurs sublimes de Bourg-En-Fleuve, cette ville pleine de vie, qui contraste tant avec la cité de poussière dont je suis issu et que je représente moi-même si bien. Le grain de poussière face à la fleur éclose, il est normal que je t'admire, non?
    Tu en gagneras d'autres, et j'en perdrais d'autres. Car, en voyant le regard de la petite Hatsu qui tremblait légèrement sur ses pattes épaisses face au grand Hokori qui se tenait droit et fier face à elle, je me permis de penser que la victoire était acquise au pokémon brunâtre.

    Pirath lui donna son ordre dans un murmure. Je sentais un nuage d'ondes négatives émaner de lui, comme s'il voulait me faire parvenir toute cette rancœur qu'il pouvait ressentir à ce moment, comme envoyer vers moi un gaz toxique qui me prenait à la gorge, noyant mon cœur de son poison. Hatsu semblait avoir comprit sa défaite. Pirath semblait se décomposer sur place. Je n'avais maintenant plus de doute quand à sa vision de la défaite. Il l'a en horreur, et il risque de m'en vouloir. Mais que puis-je faire? Demander à Hokori de rater un coup? Si Pirath s'en aperçoit, c'est sa fierté qui serait touchée avec force, et il risquerait de m'en vouloir encore plus. Demander à Hokori de lancer des attaques défensives jusqu'à ce qu'il soit mit ko? Cela reviendrait au même, Pirath n'est surement pas aussi stupide. Que faire alors? Rien, je ne peux rien faire. Le combat qui se déroule sur mes yeux est parfaitement indépendant de moi. Je ne peux y intervenir, Hokori n'obéit de toute façon pas à mes ordres. Lui, il veut gagner justement, et se battra jusqu'au bout sans pitié pour la petite Hatsu et son dresseur dont le visage a soudainement prit une teinte blanc pale tandis qu'il murmure le nom de son compagnon. Hatsu se battra jusqu'au bout. Elle refuse de laisser Pirath intervenir. Cette petite pokémon est fière et ne se retirera pas avant de succomber aux attaques de Hokori.

    Je baissais les yeux, serrant les poings. Non, je ne pouvais arrêter le combat. La fierté de Hatsu et de Pirath ne tolérerait rien d'autre que la victoire. Je ne peux rien faire. Ils seront blessés tous deux, et ils m'en voudront. Peut être même Pirath me haïra-t-il de lui avoir infligé sa première défaite. Peut être ai-je déjà tout brisé, tout détruit avant même de bâtir quoi que ce soit. Fini avant de commencer. Comment ai-je pu être aussi stupide... Je m'en veux. J'ai l'impression que ma haine envers moi même et bien plus forte que toute la haine que peuvent ressentir mes adversaires en ce moment.
    J'ai mal. Je ne comprend pas l'origine ni le sens de cette douleur, mais elle est bien là. Mais pourtant, je dois assumer, et mener ce combat jusqu'au bout. Au moins donner l'illusion de commander Hokori, même s'il m'aura prit pour un imbécile. Il sait que j'ai remarqué qu'il agit indépendamment de mes ordres, mais je ne lui laisserai pas la victoire de me taire et de rester passif au combat qui se déroule sous mes yeux gris. Je suis désolé, Pirath, mais je ne peux rien faire d'autre...

    - Hokori... Continue. Coup de poing jusqu'à la fin.

    Ma voix est brisée. J'en ai honte. J'espère qu'aucun d'eux trois ne l'a remarqué.




    Hokori utilise Poing-Karate
    Hatsu perds 45PV


    Hokori: 95PV
    Hatsu: 20PV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirath Wairhert

« Fondatrice Frappée » Avec une pointe de framboise

avatar

Nombre de messages : 313

MessageSujet: Re: Il était une fois... |PV|   Dim 8 Nov - 23:06

    Je fixais Hatsu qui s’élança malgré le peu de force qui lui restais contre le machoc, malheureusement pour elle cela ne seras pas suffisant pour gagner au contraire, cela semblait l’affaiblir encore plus. L’ennemie frappa de nouveau alors que des frissons marquèrent ma peau au fur et à mesure que mon sang circuler dans mon corps, j’ai froid, j’ai peur. Et si … Si elle en se relevé plus jamais, si elle disparaissait elle aussi du jour au lendemain, comme mon père et Absol, si elle venait à mourir, après tout les Pokémons finissent eux aussi à mourir sinon pourquoi il y aurait des tombe pour eux. J’en tremblais alors que je n’arrive pas à supporter l’idée de la perdre elle aussi. Je ne veux pas qu’elle m’abandonne elle est la chose qui puisse me permettre de retrouver mon père, de revoir mes frères, et de capture ce Pokémon que je désire tant. Et une fois cela fait et que j’aurais tous les badges en ma possession je rentrerais chez moi, le titre de Maitre Pokémon ne m’intéresse pas. Je deviendrais peut-être un éleveur ou alors l’un de ses rangers que l’ont vois parfois dans une émission qui viennent de sauver un petit Pokémon en danger, qui empêche les Team de faire régner la peur et la folie dans notre région. Oh oui… S’il te plait Hatsu, soit Ko mais ne meurt pas, soit forte. Je ne veux pas perdre tout mes rêves surtout que je ne me verrais plus avoir un autre Pokémon que toi si tu venais à me quitter, je perdrais tout gout en ces créatures et reprendrais alors simplement un shop ou autre à Hersane. Essayant de vivre une vie banale sans plus aucun rêve.

      Pirath - « Charge Hatsu… »


    Je n’y mettais aucune force aucune envie j’avais juste envie que le match se termine pour que je puisse enfin et de nouveau serrer dans mes bras ma petite Hatsu entendre qu’elle reprenne des forces ici sans bouger quitte a me battre à main nu contre les Pokémon qui pourrait nous attaquer alors qu’elle ne seras pas remise totalement. La petite Pokémon chargea de nouveau sans réussir sans attaque trébuchant avant de pouvoir toucher le Machoc ennemi. Un léger cri de peur s’échappa de ma gorge alors que je tremblais de nouveau de peur. Hatsu. S’il te plaît dépêche-toi de mettre fin à ce match !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heode.pokemonlegend.org
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Il était une fois... |PV|   Mer 11 Nov - 16:11

    La mort, une notion devenue si floue de part la singularité des pokémons. Ils peuvent se faire frapper, bruler, geler, électrocuter, même décapités, ils n'en mourrons jamais. Alors qu'un humain est si fragile, à coté de ces êtres qui semblent résister à tout. Comment des êtres aussi faibles que les humains ont ils pu ainsi esclavager ces créatures immortelles? Comment ces êtres si puissants peuvent-ils accepter de se laisser faire? Si les pokémons venaient à se rebeller, que pourrions nous faire contre eux? Nous n'avons aucune puissance, et leur pouvoir est immense.
    Cependant, il est possible de tuer un pokémon. Sinon, comment arriveraient-ils dans mon assiette sous forme de steak joliment découpé? Et si, en réalité, c'était ça le pouvoir des humains? Quel que soit le pouvoir qu'ils utilisent les uns contre les autres, les pokémons ne meurent pas. Le feu ne tuera ni les plantes, ni la glace. La décapitation les mettra hors combat, mais ne les tuera jamais. Ils peuvent broyer leurs membres, écraser violemment un être minuscule, user de pouvoirs psychiques afin d'atteindre le cerveau même de leur adversaire, il suffira d'un passage dans une machine étrange pour qu'ils soient à nouveau au sommet de leur forme, sans la moindre séquelle. Alors que les humains sont capables de les tuer, les découper, les manger? Serait-ce ça, leur force sur les pokémons? La capacité de les tuer d'un simple coup de couteau?
    Mais bien sûr que non, je suis stupide... Les pokémons sont parfaitement capables de se tuer entre eux, certains pokémons étant carnivores. Un Roucoups est capable de tuer un Chenipan d'un simple coup de bec pour ensuite le dévorer, mais ils peuvent survivre aux attaques les plus terribles.... Je ne parviens à comprendre. Qu'est-ce que ce pouvoir?! Que l'on m'explique!

    - Charge Hatsu.

    La petite pokémon s'est précipitée vers Hokori, courageuse malgré sa faiblesse grandissante. Cependant, à notre plus grande surprise, elle s'est écroulé devant lui avant de pouvoir le toucher. Je la fixais, ne comprenant pas. Est-elle déjà KO? Le combat est il déjà fini? Déjà... Enfin, plutôt! Je n'en pouvais plus! Moi qui avais tant attendu ce moment, Pirath a su m'en dégouter. Et je n'avais qu'une hâte: que cela se termine enfin, quel que soit le gagnant. J'aurais pourtant préféré que Hatsu remporte le combat...
    Hokori ne bouge plus, fixant la petite pokémon affalée devant lui. Il n'osera plus la frapper. Sans doute pense-t-il qu'il a gagné, que le combat est terminé. Il se tourne vers moi et me regarde. Mais mes yeux ne quittent plus Hatsu. C'est fini...? Je relève lentement les yeux vers Pirath, l'interrogeant du regard, sans même savoir moi même quelle est ma question. Pirath...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirath Wairhert

« Fondatrice Frappée » Avec une pointe de framboise

avatar

Nombre de messages : 313

MessageSujet: Re: Il était une fois... |PV|   Sam 14 Nov - 17:14

    Je fixais Hatsu sans rien dire alors que je restais figé sur place incapable de bouger les moindres muscles de mon corps. Elle semble avoir mal et ne pouvait plus bouger elle également, que faire ? Je l’ignore… Est-ce une bonne idée d’aller vers elle ? Non je devais attendre la fin du combat pour cela, mais mon adversaire semblait ne pas savoir quoi faire. Je relevai mes yeux bleu vers lui alors que je fronçais les sourcils, a quoi joue t-il ? Pourquoi ne dit-il pas à son Pokémon de donner le dernier coup à Hatsu ? Pourquoi reste t-il là sans bouger ? Est-ce que cela l’amuse de me voir souffrir ? Je tapais brusquement mon pied contre le sol alors que je serrais mes poings en détournant le regard, il ne veut pas non plus que je lui dise ce qu’il doit faire ! Je regardais de nouveau Hatsu qui ne bougeait plus restant sans bouger attendant surement que je dise quelque chose mais après tout je ne pouvais rien y changer. Elle avait bien trop de mal à tenir debout. Je desserrais doucement mes poings alors que mon regard se plongeant dans celui de Shou.

    Pirath - « Qu’est-ce que tu attends ? … »

    J’avais eu envie de lui exprimer ce que je ressentais au fond de moi mais j’en étais bien incapable. Ma voix c’était arrêté brusquement après ma question, et malgré mon idée elle était bien plus calme et douce que j’aurais pu le croire. J’avais envie de lui hurler dessus mais je ne pouvais pas, je savais tout simplement que c’est-ce qu’on appelle les règles du jeu. Mais j’ai toujours eu l’habitude qu’on me laisse gagner à n’importe quel jeu que je ne supporte pas l’idée de perdre. Mes trois grands frères m’ont trop chouchouté tout comme ma mère. Ils étaient toujours tous les quatre autour de moi pour me serrer dans leurs bras lorsque je n’allais pas bien ou alors me faire des bisous pour me faire sourire de nouveau. Mais maintenant qu’ils sont partis mes trois frères me manque et je sens déjà le manque sur affectif de ma mère. Finalement, de quoi je pouvais bien me plaindre elle aimait et je ne pensais qu’a fuir loin d’elle. Mais ce n’est pas grave c’tes à moi aujourd’hui de protéger mes Pokémons. Et je le ferrais, je vais chouchouter Hatsu jusqu’à ce qu’elle soit de nouveau en forme. Même si pour cela je dois attendre sagement jusqu’à demain matin ici même… Premier jours où je peux partir en exploration dans ce monde et je n’aurais même pas fait vingt mètre loin de chez moi… La honte. Qui peut faire mieux franchement ? Personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heode.pokemonlegend.org
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Il était une fois... |PV|   Sam 14 Nov - 17:33

    Hatsu ne se relevait plus. Je considérais donc le combat comme terminé.
    Quittant des yeux le visage de Pirath, je baissais les yeux vers la petite forme affalée au sol, couchée dans l'herbe tendre de cette route de l'Heode de l'Est. J'avais l'impression d'être l'intrus venu de la cité de poussière pour piétiner les fleurs de cette tendre petite Bourgade. J'avais détruit le sourire de Pirath et l'ardeur de son pokémon plante. La Poussière et son androïde karatéka ont agressé et vaincu la Fleur et sa petite pousse d'arbre si fragile. Me déteste-t-il? Me pardonnera-t-il? Sans doute que non. Je n'en vaux pas la peine. Il est maintenant en colère contre moi, mais m'oubliera vite. Et moi je n'aurais de cesse de lui courir après, jusqu'à ce qu'il consente à m'adresser un regard. Si bref, si méprisant. Et je comprendrais alors. Il est vain. Même un Machoc ne veut pas de moi....
    Hatsu ne se relevait plus. Mais Pirath insistait, attendant visiblement de moi que je ne fasse quelque chose. Je ne réussi pas à supporter son regard, posant les yeux sur Hokori pour faire illusion.

    - C'est fini, non...?

    Contrastant avec l'assurance du gamin, ma voix n'était qu'un murmure. Mon regard restais fixé sur le pokémon couleur sable, alors que je ne savais vraiment plus que faire. Hatsu ne se relevait plus. Hatsu est ko, elle a perdu le combat, alors que Pirath attends-t-il de moi? Ne serait-ce pas à lui de rappeler ou soigner son pokémon? Devais-je lui donner la potion que j'avais glissée dans mon sac avant de partir pour me faire pardonner de... Me faire pardonner de quoi? Qu'ai-je fais de mal, après tout? Pourquoi le regard de ce gamin me perturbe-t-il à ce point? Je ne suis pas en tort, après tout! Je n'ai rien fait de mal! Il a accepté ce défi, il devait donc être prêt à accepter une potentielle défaite, tout comme moi! Ce gamin n'ira pas bien loin s'il ne supporte pas la moindre défaite... Car ce n'est pas cela, être dresseur pokémon! Cette défaite est la première, mais certainement pas la dernière! Il y aura toujours plus fort que lui! Il n'est qu'un stupide gamin trop gaté, fier et immature, et je ne devrais pas même me laisser toucher par son regard. Je ne devrais pas... Et pourtant...

    J'ai finalement osé relever les vers lui, plongeant mon regard dans le sien. Pardonne moi, oh, s'il te plait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirath Wairhert

« Fondatrice Frappée » Avec une pointe de framboise

avatar

Nombre de messages : 313

MessageSujet: Re: Il était une fois... |PV|   Mer 18 Nov - 18:39

    Mon regard se posa sur le jeune homme en face de moi qui ne semblait toujours pas réagir. Son Pokémon non lus. Je pris doucement dans mon sac la Pokéball de Hatsu, il n’a pas l’intension de mettre KO mon Pokémon ? Il abandonne lui-même alors ? Est-ce une chance pour moi de dire qu’au fond j’ai gagné qu’un peu, il fuit il à peur de quoi ? Je ne pense pas pouvoir lui faire grand mal à présent. Et puis je me vois mal lui taper dessus il est bien trop fort par rapport à moi et même sans avoir déjà essayé je m’en doute très bien.

      Shou - « C'est fini, non...? »


    Si tu le souhaite, Shou. Je ne vais pas te dire le contraire si tu veux dire que c’est la fin à présent. Je sortis alors doucement ma Pokéball pour la tendre vers Hatsu tout en lui demandant de revenir. Je serrais doucement dans mes mains la balle tandis que je souriais légèrement. Je ne savais pas quoi faire, pour le moment. Je relevais les yeux vers Shou remarquant alors qu’il me fixait, pas la peine de me regarder de la sorte. Je détournais le regard alors que j’aillais m’asseoir sur un rocher et attendre en soupirant d’ennui. Que faire à présent ? Je ne pouvais plus avancer à présent. Je pouvais juste attendre et mourir de froid sur place. Je levais les yeux au ciel tandis que je regardais un Piafabec passer en désignant de salto dans le ciel. Il semblait s’amuser et pourtant moi je m’ennui. J’aurais bien aimé rentrer chez moi mais ma mère aurait alors pensé que je n’étais pas assez fort pour partir loin de la maison et j’aurais eu le droit alors jusqu’à la fin de ma vie de rester auprès d’elle dans mon village. C’est peut-être ma place après tout, je suis loin d’être assez fort comme mes frères pour m’en sortir. Je suis juste bon à jouer els filles. J’en ai marre. Je voudrais bien tout de même montrer aux autres que je ne suis pas faible. Et pourtant cela semble impossible on continuera de me prendre pour quelqu’un de faible et inutile comme me l’avait gentiment dit l’un de mes camarades de classe. Je ne sais pas pourquoi il éprouvé autant de haine contre moi mais il supporté pas le fait de me voir. Bien que je dois avouer que le dernier jour que je les vu avant de pouvoir partir a l’aventure il m’a vraiment surpris…

    Je soupirais de nouveau tandis que mes doigts frôlèrent doucement mes lèvres avant de baisser la tête en rougissant. Non, je n’avais pas envie de me souvenir de cette image. Je regardais de nouveau la Pokéball d’Hatsu alors que je la fis ressortir de celle-ci à mes pieds. Je me laissais alors glisser doucement du rocher pour m’asseoir à côté d’elle tout en lui souriant, j’allais veiller sur toi Hatsu. Tu va voir et quand tu seras réveillé tout cela n’auras été qu’un mauvais rêve. J’ai cru moi aussi au matin en me levant que ma vie allez être un joli rêve enfin mais non… Ce n’était qu’une simple illusion, bien que tu sois là toi auprès de moi. Je sortis de mon sac alors du quoi manger pour elle tandis qu’elle leva doucement sa tête vers moi. Grognant de nouveau, elle posa alors sa tête sur mes jambes tandis que je lui donnais à manger. Elle ne se fit pas prier pour manger en tout cas, au contraire elle semblait ravie de pouvoir manger. Je pris dans mon sac alors une barre de chocolat pour moi, d’ailleurs la petite Pokémon semblait attiré par l’odeur mai s’en voulus pas, préférant sa nourriture, et cela seras mieux pour elle. Tout en mangeant mon chocolat mon regard se mit à la recherche de Shou.

      Pirath - « Shou… Tu veux du chocolat ? Ou autre ? »


    Je ne l’avais pas vu peut-être qu’il était partit mais bon j’aurais essayé. Et puis s’il ne vient pas j’en aurais plus pour moi. Je sais bien que ce n’est pas de sa faute. Enfin j’ai accepté le combat je devais m’en prendre qu’a moi-même pour être un dresseur aussi faible que je le suis. Hatsu, est une bonne Pokémon, elle a voulut se battre jusqu’au bout et j’avoue que je suis très fier d’elle. Mais pas de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heode.pokemonlegend.org
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Il était une fois... |PV|   Sam 21 Nov - 18:14

    Pirath n'a rien dit. Qu'aurait-il pu dire? J'ai détruis son rêve... Pour réaliser le mien, j'ai du détruire ses espoirs... Me pardonnera-t-il? Certainement pas.
    Ce n'est pas aussi facile que cela, Pirath. Toi et moi devons apprendre à accepter la défaite si nous voulons pouvoir avancer. Nos pokémons sont encore faibles, et nous quatre allons devoir nous battre dur, avec force et surtout motivation, persévérance, pour ne jamais abandonner. Qu'importent les défaites, Pirath, il y en aura encore tant d'autres. Même les plus grands de ce monde ont du essuyer nombre de défaites avant d'arriver au sommet... Regarde moi, Pirath, regarde moi, je t'en supplie... Dis moi que tu ne m'en veux pas... S'il te plait...
    Tu as rappelé ton pokémon dans ta pokéball, j'ai fais de même, imitant ton silence en même temps que ton geste. Hokori a poussé un cris de désapprobation en se voyant entouré par la lumière rouge, mais n'a rien pu faire contre. Je garde au moins ce pouvoir, sa liberté m'appartient. C'est la seule maitrise que j'ai de lui, et je m'y tiendrais. Sa liberté m'appartiens, et je ne la lui rendrais plus. Hokori est maintenant enfermé dans cette ball minuscule, cet objet dix fois plus petit que lui... J'ai failli, l'espace d'un instant, me demander encore une fois comment cela est possible, mais ai vite renoncé. A quoi bon? Je suis parfaitement incapable d'y trouver une réponse par moi même. D'autant plus que ce n'est pas le moment d'entrer dans ce genre de réflexion.
    J'ai vu Pirath s'en aller, il s'est éloigné de moi. Me tournant le dos, il est allé s'assoir sur un rocher. Tête basse, le cœur lourd, je me suis retourné. Je ne t'embêterais plus, Pirath. S'il te plait, pardonne moi cette intrusion dans ta vie... Je ne reviendrais plus.

    Je n'ai plus envie. Mon rêve est détruit, j'ai déjà comprit. Il est vain, je dois retourner à Castlebourg. Je vais rendre Hokori au professeur, qu'importe la honte. Et je rentrerais sagement chez moi. J'essuierais la colère de mes parents, et je me rangerais à nouveau sur cette voie sombre et poussiéreuse qui m'a été tracée depuis si longtemps déjà. C'est là bas qu'est mon destin, que je le veuille ou non. Je ne suis pas fait pour jouer les aventuriers, et encore moins pour espérer être un jour Maitre Pokémon. Je vais rendre Hokori au professeur. Hokori ne sera jamais mon ami et ne désireras jamais ma compagnie, il tachera éternellement de me faire confiance que ma place est dans la Solitude. Je dois abandonner mes rêves, oublier mes espoirs, et rentrer sagement chez moi... Seul...
    Pardon, Pirath, je n'aurais pas du... Je regrette, mais que puis-je faire maintenant? Suffirait-il de te demander ton pardon?
    Poussant un soupir de lassitude et de résignation, je t'ai tourné le dos à mon tour, reprenant le chemin de Castlebourg. Jusqu'à ce que ta voix ne brise le silence.

    - Shou… Tu veux du chocolat ? Ou autre ?

    J'ai levé vers toi un regard empli d'incompréhension. J'ai failli tout oublier, jusqu'à prendre conscience de ma stupidité. Cela n'est que politesse, cela n'est que l'hospitalité propre à Bourg-en-Fleuve. C'est inutile, Pirath, je ne mérite pas ce genre d'efforts. Alors arrête ça de suite, je ne supporte pas l'hypocrisie...

    - Non merci.


    Cette voix sèche et rapide exprime mal ce que je ressens, j'espère que tu ne t'y tromperas pas. Mais, pourtant, je fais à nouveau demi-tour, retournant sur mes pas, je me rapproche de toi. M'arrêtant à coté du rocher où tu te tiens assis, j'ouvre ma sacoche contenant mes quelques affaires, et en sort une sorte de petite bouteille à la forme étrange, de couleur verte.

    - Tiens. Pour Hatsu.

    Ne voulant pas même prendre la peine d'attendre que tu daignes lever une main vers moi, je pose l'objet sur le rocher, juste à coté de toi, avant de m'en aller à nouveau, murmurant un léger "au revoir" surement inaudible. Je te laisse à ton destin, Pirath, et moi retourne vers le mien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirath Wairhert

« Fondatrice Frappée » Avec une pointe de framboise

avatar

Nombre de messages : 313

MessageSujet: Re: Il était une fois... |PV|   Sam 21 Nov - 22:38

    Je croquais de bonne humeur dans ma barre de chocolat tandis que Hatsu elle semblait apprécier le fait de pouvoir manger. Je souriais en la regardant alors que je me penchais quelque peu vers elle pour la fixer un peu mieux. J’étais captivé par elle, elle était tellement mignonne, et puis c’était mon Pokémon, j’avais du mal à le réaliser réellement. Elle doit tout de même se sentir seule sans ses parents, sans sa famille. Mais bon, je vais former une petite famille avec elle, certes pas normale mais elle fait partie de ma vie à présent et cela jusqu’à ma mort. Elle sera et resteras toujours ma première compagne dans mon aventure. N’est-ce pas fabuleux ? Je me redressais doucement alors que mon regard se posa doucement sur le jeune homme dos à moi.

      Shou - « Non merci. »


    Son ton était vraiment sec, m’en veut-il ? Oh, je veux bien le comprendre après tout, je ne suis pas dès plus facile et assez mauvais joueur mais mon humeur change vite. Je croisais doucement mes bras au niveau de mon ventre alors que je me penchais légèrement de nouveau vers Hatsu la fixant en soupirant. Je crois qu’il m’en veut. Dommage. Mais je ne peux pas lui demander de réagir autrement après tout c’est de ma faute si je n’étais pas qu’un sale gamin pourrit gâté. Enfin, je ne viens pas d’une famille très riche loin de là mais il est vrai que ma famille a toujours fait du possible pour me rendre heureux. Je crois que même si mes frères et ma mère mettaient un peu d’argent tous ensemble pour m’offrir étant petit à noël rien qu’une peluche cela me suffisaient. Ce que je souhaitais au fond c’est ne plus être seul… Je soupirais longuement avant de me redressais brusquement en entendant des pas venir vers moi. Shou ? Que veut-il ? Je fixais assez perplexe le flacon dans tes mains cela ressemblais un une potion… Est-ce le cas ? Je fronçais quelque peu les sourcils alors que je rangeais doucement mes affaires dans mon sac.

      Shou - « Tiens. Pour Hatsu. »


    Je regardais logiquement la potion sur le rocher avant de baisser les yeux en soupirant de nouveau. Je ne passe pas mériter son cadeau… Je suis qu’un sale gamin superficiel qui en pense qu’a moi, je le sais bien mais je ne veux pas perdre, je ne supporte pas cela, j’ai trop envie de vaincre et pourtant je dois perdre, c’est un peu pour me rendre plus fort comme on dit. Je fis revenir Hatsu dans sa Pokéball avant de me lever lentement remettant mon sac sr mon épaule et tout en attrapant la potion je me mis à courir vers Shou pour lui attraper la main.

      Pirath - « Attend… Je ne peux pas accepter cela. Je veux pas que tu te sentes obliger à cause de mon sale caractère, je le sais que je suis un mauvais joueur mais c’est juste que je n’aime pas perdre. Je ne voulais pas te blesser ni même que tu aies l’impression de devoir me donner quelque chose en contre partit. Je vais attendre que Hatsu aille mieux. Merci. Mais garde la pour toi, elle t’appartient, et tu es plus logique de moi qui pars les mains vide. Tu ferras un bon dresseur… »


    Je levais les yeux vers lui pour lui adresser l’un de mes plus beaux sourire alors que mes yeux brillé comme avant de gentillesse et gaminerie. Lentement je lui remis la potion dans la main. Et je me mis sur la pointe des pieds tout en tirant doucement sur la nuque de Shou je le fis se baisser pour lui déposer un bisous sur la joue lui murmurant un petit ‘désolé’. Je ne voulais pas qu’il m’en veuille mais je suis comme ca. Je le lâchais alors que je me reculais. Je me mis à rougir légèrement sans aucune raison particulière, peut-être à cause du fait que je lui ai fait un bisou sans le connaitre mais bon tant pis. Je me penchais en avant dans le but de le saluer avant de me redressais tout en le fixant et je me remis à marcher lentement sans aucun but doucement vers mon rocher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heode.pokemonlegend.org
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Il était une fois... |PV|   Dim 22 Nov - 23:55

    Malgré moi, mon pas est lent. Je ploie les épaules, comme si elles portaient un lourd poids. Le poids de la solitude et du désespoir. Je quitte la vallée de fleurs pour retourner dans ma cité de poussière. Je vais déclarer mon abandon au généreux Professeur Yoshi, lui rendant son pokémon afin d'achever tout espoir de demi-tour, avant de reprendre la route de Castlebourg, en la seule compagnie de mon éternelle solitude. Peut-être devrais-je songer à m'inventer un ami imaginaire... Mais cela m'avancera-t-il en quoi que ce soit? Je devrais cesser de rêver, cesser d'esperer, pour tout simplement vivre ce que je dois vivre, et savoir garder le sourire. Qu'importe si je passe mon existence dans la poussière de Castlebourg, éternellement seul dans un destin que je n'aurais pas choisit et qui me déplaira. Qu'importe, c'est là le destin de nombreuses personnes en ce monde. Je devrais néanmoins garder le sourire, garder ma fierté, trouver le bonheur dans des choses plus infimes. Je tacherais de trouver le bonheur dans la seule contemplation de la beauté de la nature... non, pas à Castlebourg.... La beauté de la poussière?
    Je lâchais un soupir. C'est stupide, j'en ai marre. Je voudrais cesser de penser... Être de ces gens idiots qui vivent sans se poser de questions, sans jamais se plaindre, tout simplement heureux d'être en vie... Oui, voilà où devrait être mon bonheur. Tout simplement dans le fait d'avoir la chance d'être en vie, d'être entier et en bonne santé, et de pouvoir manger chaque jour à ma faim. Mon existence aurait pu être tellement pire... Pourquoi toujours vouloir mieux? Pourquoi rêver l'impossible alors que l'on peut se contenter du possible? Pourquoi rêver, d'ailleurs, alors que la réalité est là... A quoi sert l'ambition? Pourquoi ne puis-je pas me contenter de ma condition? Suis-je donc si empli de prétention?
    Dois-je y croire, dois-je abandonner? Je ne sais plus, je ne peux plus savoir... Je suis juste perdu... Si je n'essaye pas, le regretterais-je? Passerais-je ma vie à me traiter de lâche, à pleurer cette unique chance aussi stupidement détruite? Mais si je continue, et que j'échoue... Si j'échoue... Me suffira-t-il de faire demi-tour, de rentrer sagement à Castlebourg? Mes parents me pardonneront-ils? Déjà maintenant, je risque gros... Qu'est-ce que je perdrais à continuer dans cette impasse?

    Je ne t'ai pas entendu arriver, mes questionnement prenant toute la place dans mon esprit. J'ai sentit une main chaude saisir la mienne. J'ai senti une chaleur humaine. Un contact étrange. J'ai sursauté, posant sur toi un regard empli de surprise. Surprise? Non, bien plus. Stupeur et consternation. J'ai écouté ton court monologue sans être capable de prononcer le moindre mot, me contentant de refermer mes doigts sur l'objet qu'il replaçait dans ma main, sans vraiment m'en rendre compte.
    Pirath.... Que viens-tu de dire, Pirath...?
    Ses derniers mots résonnent encore à mes oreilles, rebondissent sur les parois de mon crane pour me transpercer le cerveau encore et encore, comme si mon âme tout entière voulait se raccrocher à ces quelques mots. Pirath.... Qu'as-tu dis...? Le pensais-tu vraiment, Pirath...? Si tu savais la force que peuvent avoir de simples mots... La puissance... Ton sourire... Ton sourire et ton regard sont plus puissants encore que ces quelques mots que tu m'as adressés. J'ai presque le sentiment de me sentir mourir, tant ton sourire est beau. Tu n'es pas la Fleur de Castlebourg, non... Tu es le Soleil qui les illumine et permet leur croissance... Et moi, ne suis-je alors que la boue des égouts de Castlebourg?
    Dit, Pirath... Est-ce que j'ai le droit de me réchauffer à ta chaleur...?
    Car, c'est décidé, maintenant, je ne te quitterais pas. Que tu le veuilles ou non, je t'imposerais ma présence.. S'il te plait, reste avec moi... J'aimerais tellement que... quoi...?

    Un mouvement brusque et incontrôlé. Mon corps s'est vivement éloigné pour échapper à ce contact inconnu. Trop tard cependant, je n'ai pu me redresser à temps. J'ai posé sur toi un regard rempli d'incompréhension, de stupéfaction. Le temps que je retrouve mes esprits, tu n'es déjà plus dans mon champ de vision...
    Clignant des yeux deux-trois fois, je relève la tête à ta recherche. Tu t'éloignes déjà, retournant vers ton rocher. Comme pour me dire que c'est déjà fini. Que cet espoir n'aura duré que le temps d'un pardon. Et je ne comprends plus ce que cela voulais dire. Je serre la potion dans ma main, et mon cœur se serre avec. Était-ce juste un pardon...? La réaction d'un enfant...? Et bien tant pis... Je t'imposerais tout de même ma présence...
    Me mordant la lèvre inférieure, je balaye du regard la prairie verte et fleurie qui nous entoure, comme pour y chercher du courage. Cet endroit... Comment peut on seulement imaginer l'existence de mots comme "abandon" ou "désespoir" dans un environnement pareil? Non, c'est inimaginable! Cet endroit est l'espoir, cette voie est l'unique chemin à suivre! Cet enfant est l'espoir...
    Je me suis tourné vers toi puis, lentement, un pas après l'autre, j'ai réussi à me rapprocher de toi. Hésitant encore, presque tremblant, je n'ai pu que m'assoir derrière le rocher, afin de rester dans ton dos si tu reprends la même place qu'à l'instant. Et, enfin, j'ai pu murmurer ces quelques mots:

    - S'il te plait... Je peux rester un peu avec toi...?

    Je n'ai d'abord pas pu te regarder. Mais, alors que tu ne répondais pas, environs deux ou trois millisecondes après avoir réussi à poser cette question, je relevais déjà les yeux vers toi, un regard empli de supplication. Je ne peux pas être fier face à toi... Je ne peux que m'écraser. Moi, la poussière de Castlebourg, et toi, le Soleil de cet endroit si sublime...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirath Wairhert

« Fondatrice Frappée » Avec une pointe de framboise

avatar

Nombre de messages : 313

MessageSujet: Re: Il était une fois... |PV|   Mer 25 Nov - 23:02

    Je m’assis de nouveau sur mon rocher alors que je me mis à soupire longuement, cela allait être long non ? Attendre de pouvoir partir et partir en quête d’une autre aventure. Pourtant j’avais déjà plein de rêves en têt, et un sourire semble à une jeune fille amoureuse apparut sur mes lèvres tandis que je me voyais déjà entouré de tous ses Pokémons, qui seront les miens, avec mes côté encore et toujours cette chère Hatsu, devenu de plus en plus puissante. Sans oublier une personne a mes côté qui seras là pour m’aimer. J’avoue… C’est très enfantin et je pense comme une fille. A croire que finalement le fait d’être pris pour une fille dans mon village a cause du fait que ma mère m’avait habillé en ville pendant plusieurs années et qu’elle insiste pour que je sois la ‘princesse’ pour la fête de fleurs dans notre village a dut déteindre sur moi. Raah ! L’horreur, je ne veux pas être ainsi, que faire ? Je ne veux pas être une fille ! Je suis un mec après tout un vrai ! Pourtant j’ai du mal à m’imaginer grand, fort et muscler… Après tout, mon père n’était pas spécialement musclé bien qu’il était très grand… Boh, peut-être qu’après tout mon côté rêveur fait juste de moi un grand romantique, y’a rien de mal à cela n’est-ce pas. Je passais doucement ma main dans mes cheveux tandis que je pris entre mes doigts la Pokéball de Hatsu entre mes doigts tandis que je me remis à sourire de cette même facon, alors qu’un léger soupire d’aise traversa la barrière de mes lèvres. Je la lançais alors laissant Hatsu sortir de celle-ci, La petite Pokémon se trouvait alors sur ses jambes, me fixant avant de grogner.

      Shou - « S'il te plait... Je peux rester un peu avec toi...? »


    Je sursautais brusquement me levant du rocher en faisant quelques pas risquant de peut de tomber alors que je me retournais vers le jeune homme en posant ma main sur ma poitrine près de mon cœur. Purée ! Quel idée d’arriver ainsi pour me faire peur ? Son regard me fit sourire doucement tandis que je penchais légèrement ma tête sur le côté en haussant les épaules.

      Pirath - « Je ne vois pas pourquoi je te dirais non… Donc oui, tu peux si tu le veux. »


    Je me remis à marcher vers le rocher tandis que je repris place sur celui-ci alors que je fixais Hatsu regardé autour d’elle avec intérêt. Elle était tellement adorable cette petite tortue. Mon regard se reposa alors sur Shou tandis que je continuais de sourire. Je me mis à me balancer légèrement sur le rocher ayant en tête un air d’un dessin animé qui m’avait toujours plut. D’après mes trois grands frères j’étais bel et bien une fille en réalité. Est-ce possible ? Que je sois une fille en réalité ? Je baissais les yeux vers le bas de mon ventre. Je levais les yeux au ciel avant de soupirer. Est-ce que je peux être stupide, je suis bel et bien un garçon. C’est visible, du moins plus dénudé. Enfin bon, que j’arrête de me poser des questions stupide à présent. Je regardais de nouveau Shou alors que je me raclais légèrement la gorge.

      Pirath - « Est-ce que tu m’en veux pour le combat de tout à l’heure ? »


    Je baissais les yeux, je pense avoir la réponse mais je voulais être sur de moi. Hatsu se mit à grogner alors qu’elle revenait vers moi avant de s’allonger à mes pieds. Un léger sourire apparut sur mes lèvres attendrit de voir la petite Pokémon se rapprocher de moi finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heode.pokemonlegend.org
Maeda Shou

avatar

Nombre de messages : 93

MessageSujet: Re: Il était une fois... |PV|   Mer 25 Nov - 23:20

    Je levais les yeux vers le gamin, surprit, mais visiblement pas autant que lui. Quoi, qu'est-ce que j'ai fais? C'est ma question qui te met dans cet état là? Ne te pousse donc pas à accepter, si cela te dérange tant que cela... Mais puisque tu préfères jouer le petit enfant poli et trop gentil, et bien tant pis pour toi. Tu m'as oralement autorisé à rester près de toi, et donc je resterais, qu'importe ton opinion quand à toi. J'ai juste peur d'être à nouveau seul... Car être seul avec Hokori serait pire que tout. Hokori ne m'apprécie pas, il me méprise, et n'est vraiment pas ravi de devoir voyager en ma compagnie. Quoi de pire que de le savoir ainsi? Je préférerais être encore être seul. Mais est-ce alors une bonne idée que d'imposer ma compagnie à Pirath? Ce n'est plus un seul être à qui j'impose ma présence, mais deux... Et autant je m'en fous plus ou moins de l'aise du Machoc, autant celle de cette petite fleur m'importe particulièrement... Toujours sans que je ne puisse comprendre. Je poussais un soupir, un soupire de profonde lassitude et de résignation. C'est fou ce que mon humeur peut jouer aux montagnes russes, aujourd'hui. Je suis passé de moments de folle hystérie, alors que je dansais presque en vue de la rivière constituant la dernière barrière entre moi et Bourg-en-Fleuve, ce matin même, à une humeur vide et déjà trop poussiéreuse, passant par de multiples instants de doute ou de certitude, d'espoir ou de désespoir, de joie ou de chagrin. Peut être suis-je trop instable, trop sensible, trop influençable. Mais ce voyage est aussi là pour me faire murir, faire de moi un adulte solide et responsable. Je ne veux plus être cet enfant qui passe son temps à se plaindre de tout, incapable de lier la moindre relation avec un autre être humain. Je posais mon regard sur la petite Hatsu tandis que Pirath se rasseyais sur son rocher. Cette petite est vraiment mignonne, en fin de compte. Que j'aurais voulu avoir un pokémon comme elle plutôt que cet affreux androïde... Mais je ne dois pas me permettre ce genre de pensées. J'ai reçu Hokori, alors que j'aurais pu ne rien avoir. Il sera ma leçon ultime. Une leçon de vie sans doute aussi importante que le voyage lui même. C'est Hokori, et pas un autre. Nous allons devoir nous apprivoiser et apprendre à combattre côte à côte... Lui et moi. Il restera à jamais le premier, que je le veuille ou non. Pirath lui aussi a des efforts à faire avec Hatsu. Malgré son apparence inoffensive, elle ne semble pas très commode, et Pirath risque de souvent se battre avec elle. Mais je pense qu'elle n'a pas un mauvais fond, loin de là, et je suis persuadé que elle et Pirath deviendrons vite de grands amis. Et moi...? Parviendrais-je à me lier d'amitié avec Hokori..? En ai-je seulement envie?

    Je lève les yeux, conscient de la chaleur sur mon visage d'un rayon de soleil. Pirath me regarde, souriant. J'essaye de lui rendre son sourire, mais cette expression ne m'est pas familière, et le manque de naturel de mon essais de sourire est sans doute évident. Qu'importe, l'intention est là, il comprendra, n'est-ce pas? Pirath me souris... Pourquoi donc? Je ne mérite pas cela... Un si beau sourire...

    - Est-ce que tu m'en veux pour le combat de tout à l'heure?

    Cela signifie qu'il a conscience de ne pas avoir eu un comportement des plus corrects. Cela veut donc dire que je ne le méritais pas vraiment? Que cela n'était pas naturel, comme j'ai pu le penser? Ou alors, ce n'est encore qu'une phrase de simple politesse, comme lorsqu'il accepté ma présence à ses cotés... Sans doute n'est-ce que cela...
    Mais est ce que je lui en veux? Je suis incapable même de répondre à cette question... En fait, non, je ne lui en veux pas. Mais pourtant, son comportement m'a réellement blessé, découragé. Mais malgré cela, je ne peux lui en vouloir, car je ne le considère fautif en rien. Son comportement est dû et normal...

    - Et toi... Tu m'en veux?

    Beaucoup n'aiment pas que l'on réponde à leur question par une autre question. D'autant plus qu'il n'a du coup pas obtenu de réponse à la sienne. Mais qu'importe, au point où j'en suis... Si j'avais la possibilité de pénétrer son esprit afin de savoir ce qu'il pense réellement de moi, je n'oserais pas même le faire, de peur d'être trop blessé par l'image qu'il peut avoir de moi.
    Bien sûr que oui, il m'en veut. Sinon, il ne m'aurait pas adressé un tel regard, tout à l'heure. Mais est-ce réellement ma faute? Cela n'est dû qu'aux forces respectives de Hatsu et Hokori, totalement indépendamment de ma volonté... Mais il peut alors m'en vouloir de lui avoir lancé ce défi. Oui, il en a le droit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirath Wairhert

« Fondatrice Frappée » Avec une pointe de framboise

avatar

Nombre de messages : 313

MessageSujet: Re: Il était une fois... |PV|   Jeu 26 Nov - 23:31

      Shou - « Et toi... Tu m'en veux? »


    Oh … Se pourrait-il qu’il m’en veut ? D’un certain sens je ne peux pas lui reprocher cela, je le comprends, je m’en voudrais à moi aussi. Je suis loin d’être dès plus facile à vivre, malgré ma soit disant bouille d’ange je suis un petit démon qui cache avec difficulté ses cornes de diablotin. Je fis simplement ‘non’ de la tête tout en fixant le jeune homme. Non, je ne lui e veux pas, et je ne vois pas en quoi je pourrais bien lui en vouloir. Il a était normal, enfin très bon joueur malgré le fait que moi je ne le suis pas. Je me demande bien comment je vais réagir contre les Pokémons sauvages, comment je vais faire pour me retenir de ne pas éclater de ne pas piquer une crise. Cela va être dur, surtout si je me fais battre. Je dois avouer que j’ai peur… J’ai peur d’affronter de nouveau un Pokémon, de peur que Hatsu ne perde et qu’elle ait mal. Je soupirais doucement alors que je regardais la petite Pokémon se reposer. Elle était mignonne quand elle dort. Rapidement mon regard fut attiré par un jeune garçon avec son Zigzagton plus loin à jouer. Je ne sais pourquoi mais je trouvais ses Pokémon là assez mignon. Même s’ils sont loin d’être les plus doux lorsqu’on les caresses j’ai toujours aimé ses Pokémon là. Je reposais mon regard sur Shou cherchant quoi dire jusqu’à ce que j’aie la brillante idée de vouloir me renseigner sur lui !

      Pirath - « Tiens ! Parle-moi de toi ! Je veux tout savoir ! »


    Je me mis à lui sourire avant de rire quelque peu. Quand je disais tout savoir, c’est tout ! Son nom de famille, son poids, sa taille, s’il a déjà eu des petites amis, d’où il vient, combien a de frères et sœurs s’il en a. Bref, tout ce qu’on peut dire. Je pense que cela pourrais nous occuper un peu bien que cela n’allait surement pas prendre grand moment après tout. Mais bon. Comme ca j’allais pouvoir en savoir un peu plus sur ce jeune homme assez timide. C’est vrai-je le trouve timide, mais je lui en veux pas, comme on dit cela fait son charme. Je posais mes coudes sur mes jambes tandis que je soutenais ma tête tout en continuant de la fixer en souriant. Je vais te faire dire tout sur toi Shou, de gré ou de force ! Eh eh ! Je peux toujours recourir à la supplication, il parait que je suis doué pour faire culpabiliser les gens à cause de mon regard spécial ! Un vrai petit comédien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heode.pokemonlegend.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il était une fois... |PV|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il était une fois... |PV|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Il était une fois... Carrefour!
» Il était une fois Sophie la girafe
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» Il était une fois, une jeune fille nommée Katharina....
» Il était une fois... La petite souris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heode :: Centre Pokémon :: Accueil :: Archives Perso-
Sauter vers: