FAQFAQ  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pluie... (Avec Ciel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hadiel Chiven

avatar

Nombre de messages : 92

MessageSujet: Pluie... (Avec Ciel)   Mer 28 Oct - 20:39

    Triste soirée que celle-ci. Hersane dégoulinait. Une averse, pas vraiment violente, mais longue et monotone trempait la jolie petit ville. En plus, il faisait si sombre ! On était certes en fin d'après midi. Mais la nuit était tombée comme une chape de plomb, brusquement, plongeant la jolie ville campagnarde dans une obscurité inquiétante. Un froid de canard logeait maintenant dans les petites rues plongées dans le noir. Qu'est ce qu'il lui avait pris de sortir, ce matin ? De toute façon, elle préférait encore. Elle n'aurait pas pu rester dans l'arène. Ouverte à tous les vents, sans toit, en altitude de plus, elle avait tout ce qu'il fallait pour attraper la mort... D'ailleurs, là, ça ne changeait pas grand chose.
    Collée contre la porte d'une maison bien close – et qui refusait de s'ouvrir -, juste protégée par une mince corniche au dessus de ses tête, elle attendait que la pluie s'arrête. Pour dire la vérité, ça faisait DEUX HEURES, qu'elle attendait que la pluie s'arrête. Et pas la moindre éclaircie. Enfin, éclaircie... La jeune femme était habituée, déjà, à cet assombrissement annuel, à la fin du mois d'octobre, qui coïncidait étrangement avec Halloween. Les enfants adoraient ce ciel sombre pendant quelques jours, cette nuit allongée vers la fin de l'automne. Faire des farces aux habitants de la petite ville devenait un rituel qu'ils raffolaient. Elle, ça l'attristait un peu : elle n'avait jamais été le sujet d'une de ces farces, même si la plupart des enfants l'aimaient bien en général. Mais ces jours là, elle ressemblait encore plus à un fantôme, avec sa peau trop pâle luisant presque dans le noir ambiant.
    Elle resta un instant ainsi, puis abandonna. Tant pis ! Autant rejoindre vite fait bien fait sa petite maison. La pluie de la tuerait pas. Elle l'espérait. Elle lui filerait peut être la pire des grippes imaginables, ou une autre sal***rie de maladie dont elle était si douée à attraper, mais elle avait autant de chances de l'attraper ici, sèche mais frigorifiée, que mouillée, enroulée dans une serviette et dans un environnement chaud. Inspirant profondément, Hadiel s'élança sous l'eau.

    Elle fit un bond de trois mètres l'instant d'après. L'eau, gelée, furieuse, s'abattait sur elle avec plus de violence qu'elle ne l'aurait crû. En peut être deux secondes, elle fut totalement et intégralement trempée. A moitié aveuglée par la cascade qui s'effondrait sur son visage, la championne d'Hersane commença à marcher d'un pas mal assuré, glissant sur la route glissante de la petit rue étroite. Ses cheveux blanc, trop pâles, étaient collés sur son crâne, et les mèches s'agglutinaient sur son visage sans qu'elle parvienne à s'en débarrasser. Se résignant, elle dégagea juste ses yeux rubis de sa chevelure plate pour voir où elle allait, ce qui finalement ne changeait pas grand chose, vu que la pluie bloquait sa vision aussi efficacement qu'un bandeau sur les yeux. Elle n'avait pas une excellente vue... Ignorant ses vêtements ramollis, soudainement beaucoup plus lourds, au point qu'elle peinait à les porter, elle si frêle, elle accéléra un peu la cadence. Elle avait l'impression que le ciel essayait de l'écraser, sensation plutôt désagréable pour quelqu'un comme elle, qui adulait le ciel au point de se spécialiser en pokémons vols. Puisant dans toute sa volonté, elle commença à courir.
    Finalement, ce ne fut pas si dur. Même si elle glissait un peu, ce n'était pas aussi difficile qu'elle n'aurait crû. Elle traversa la petite rue au pas de course, regardant ses pieds, tête baissée pour éviter la pluie qui avait tendance à lui retirer légèrement ses capacités visuelles. Elle pensait à la chaleur de son foyer...
    Peut être aurait-elle dû emmener Miel, sa goélise, avec elle. Elle aimait l'eau, la pluie. Mais malheureusement, elle ne l'aimait pas, elle. Elle ignorait pourquoi ce pokémon ne pouvait pas la sentir, bien qu'elle lui avait toujours obéit en bataille, elle ne pouvait pas la toucher ni l'approcher. Malgré le temps, elle ne semblait pas s'adoucir. C'était un peu triste, mais ce serait mentir que de dire que Hadiel en était vraiment affectée. Après tout, si elle aimait ses pokémons, elle se fichait de savoir si ils l'aimaient ou pas. Elle ne l'aimait pas ? S'en fiche. Il y avait toujours Tonnerre, même si elle ne cessait de se couper sur ses ailes tranchantes. Mais là n'était pas la question. Seule sa pokéball à lui était avec elle, et lui n'aimait pas vraiment l'eau.

    Elle était tellement concentrée sur ses pas qu'elle ne prêtait aucune attention à ce qui l'entourait. Les maisons défilaient à une vitesse folle. Elle respirait profondément à chaque fois, guettant avec inquiétude la fatigue qui elle le savait, allait venir, et qui allait devoir la forcer à ralentir l'allure, voir à s'arrêter. Sa course n'arrivait pas à la réchauffer et elle tremblait presque convulsivement. Et soudainement, elle heurta quelque chose de dur et de bien plus haut que elle. Elle perdit aussi l'équilibre, s'écrasant lamentablement par terre. Elle leva les yeux vers la « chose », et se rendit alors compte que c'était un jeune homme, aussi trempé qu'elle. Grelottant, frigorifiée, elle tenta de se relever. Plus ou moins en perte, ses jambes ne la portait même plus. Elle finit par y parvenir, appuyée contre le mur de la maison proche, et s'excusa, d'un voix lointaine, aussi vague et ténue qu'un espoir de beau temps :

    -E-Excu...Excusez... moi...

    Il faisait encore plus froid arrêté. Elle se doutait bien que lui, face à elle, ne ressentait pas ce froid comme elle. Mais ses vêtements n'étaient pas fait pour la réchauffer, et Hadiel... était Hadiel. Le fantôme à la santé fragile. Et là, cette horrible sensation de froid mêlée à sa fatigue naissante ne présageait rien de bon. Elle reposa son regard ambré sur l'inconnu, remarqua distraitement qu'elle ne l'avait jamais vu auparavant, et se redressa. Elle tenta d'avancer à nouveau, contourner l'individu, quelque chose, mais ses jambes ne la portèrent pas. Elle eut juste le temps de se rattraper au mur pour ne pas tomber, ses genoux fléchissant tout seuls.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pluie... (Avec Ciel)   Ven 30 Oct - 0:57

    Après avoir décidais quelques heures plutôt de ma ville natale je ne me doutais pas que j’irais aussi loin. Cela est tellement facile de parvenir à un endroit de l’autre en marchant rapidement. Je venais de sortir du centre Pokémon où j’avais fait soigner mes deux Pokémons Miaya et Hanako qui avaient combattu beaucoup de Pokémon spectre et ténèbres. Je dois avouer que tout cela me laissais perplexe, où avaient bien pu aller tous les autres Pokémons des environs ? Je n’avais jamais vu un climat aussi détraquer ce pourrait-il que les Pokémons légendaire nous joue encore des tours se riant bien de ce que nous pauvre Humains sommes en train de subir. Maiya était toujours sortit de sa Pokéball restant à me côté fièrement et bien droite malgré le fait qu’elle était trempé enfin je n’étais pas mieux dans mon genre, j’avais rangé mes lunettes, de toute façon avec la pluie elle ne mettait pas d’une grande utilité et puis je pouvais marcher sans aucun risque je voyais assez clair pour dire de rester sans. J’aurais du mettre mes lentilles de contact au matin finalement. Maiya grogna de mécontentement en sentant une goutte tomber pour la énième fois sur son museau. La pauvre Luxray avait perdu toute sa fière allure en peu de temps et cela me fit rire, bien qu’en voyant des éclairs s’échapper de sa fourrure alors qu’elle me fit fixait en grognant je me retenais. Je n’y pouvais rien c’était assez risible tout de même. Enfin je n’étais surement pas mieux avec mes cheveux planqué contre mon visage en tout cas je suis content d’avoir mon manteau en cuir noir qui me porte bien chaud. Je m’approchais de Miaya caressant alors doucement le haut de son crane alors que gentiment elle me lécha la main. Je soupirais doucement sortant sa Pokéball pour lui demander de rentrer. Combien de temps est-ce qu’elle n’était pas rentrée à l’intérieur ? Une éternité et cela ne lui plaisait pas vraiment mais au moins elle sera au chaud et pourras se sécher. Elle finit tout de même par m’obéir à contre cœur. Mon regard se posa sur la Pokéball alors que je dois avouer, j’aurais rêvais qu’un dresseur fasse la même chose avec moi.

    Je soupirais levant les yeux au ciel alors qu’un léger sourire apparut sur mes lèvres, c’était à cause d’un sale temps et aussi parce que j’étais l’unique fils de la famille que j’avais hérité de ce Prénom… Ciel. Qu’elle drôle d’idée n’est-ce pas ? Mon au fond j’en suis fier ! C’est mon prénom ma seule différence avec les autres. Je me mis à jouer nerveusement avec mon labret central me mordant presque à sang par moment ma lèvre inférieure. Un tic nerveux c’est rien de grave. Je plongeais doucement mes mains dans mes poches alors que mon regard se fixa sur le sol quelque peu boueux. Qui a eu l’idée de laisser le sol ainsi au lieu de mettre du béton… Enfin bon. C’est peut-être mieux pour la nature. Alors que je m’apportais à avancer je sentis quelque chose me bousculer avec force. Est-ce une grosse goutte d’eau ? La fin du monde serait-elle proche ? Je me retournais alors lentement découvrant une jeune fille par terre. Oh … Apparemment je ne suis pas assez visible, ou trop gros… Pourtant la rue est large m’en fiche je peux bien compatir à sa peine il faut dire que je loin d’être dès plus doué par moment. J’haussais els sourcils regardant avec intérêt, cette drôle de créature humaine en face de moi. Pauvre petite chose toute tremblotante. Si seulement elle avait eu l’idée de mettre un gros manteau tout chaud. Ah làlà… A croire que je surpasse certains Humains… Quoi ? Roh ! Ca va je peux bien me la péter un peu ? Qui le ferra à part moi ?

      Hadiel - « E-Excu...Excusez... moi... »


    Oh… Se pourrait-il qu’elle ait peur de moi ? Quoiqu’il faut avouer que je suis le pire cauchemars qu’on puisse faire eh eh ! Enfin à en regarder le temps, cela est à se demander qui est le plus à craindre. Je fixais assez troubler la jeune femme alors que je décollais d’une main mes cheveux bien trop loin qui caché totalement mes yeux de couleur noir aux reflets noisette, très important les reflets !

      Ciel - « Ce n’est rien… Vous allez bien ? »


    Question idiote en force ! Mon dieu que je me fais peur des fois, qui est assez débile pour croire qu’elle va bien. Elle semble avoir froid et surtout ne plus avoir de force. Oh… Regardons autour de nous qui pourrait l’aider… Heum… A part quelques rares gamins qui hurlent sous la pluie en disant ‘Youhou c’est Génial Halloween’ et une grand-mère qui se plein de ses rhumatismes… Y’a personne… C’est ballot quand même la pauvre rester là sous la pluie à demi mourante… Combien de temps va-t-elle survivre ? Tiens c’est assez amusant ca… Bon peut-être que je devrais l’aider finalement. Je m’approchais de la jeune fille enlevant ma veste pour me retrouver vêtue alors d’un haut gris décoré de jolis petits robots ainsi que mon slim noir et mes converses grise qui était plutôt marron a cause de la boue… Beuh … Je m’approchais de la jeune fille passant alors autour de ses épaules mon manteau en cuir tout chaud ! Avant de la prendre dans mes bras comme une princesse n’est-ce pas mignon ? Je me dirigeais alors vers le centre Pokémon pour y rentrer posant alors la jeune fille sur un des sièges ben oui je vous vois venir avec vos, ‘Oh ! Il la ramène pas chez elle’ mais bon je ne suis pas censé savoir où elle habite ! Je la regardais assez inquiet alors que je passais ma main dans mes cheveux pour me dégager la vue.

      Ciel - « Voilà, il fait chaud et sec ici… Ca sera déjà mieux pour vous, au faite je m’appelle Ciel et vous ? »


    Pourquoi je la vouvoie ? Boh… Pas bien grave on va mettre cela sur le compte de mon éducation ultra parfaite ! Je lui adressais alors l’un de mes plus beaux sourire avant de m’asseoir sur le siège juste a côté du sien regardant les dresseurs autour de nous venue trouver refuge ici.
Revenir en haut Aller en bas
Hadiel Chiven

avatar

Nombre de messages : 92

MessageSujet: Re: Pluie... (Avec Ciel)   Ven 30 Oct - 22:43

    (Voyons, un Prince Charmant sait naturellement où habite sa princesse What a Face )

    Hadiel n'avait pas peur. Voyons, un fantôme, avoir peur d'un homme ? Le soir d'Halloween, qui plus est ? Ridicule. Mais la jeune femme était un fantôme particulièrement faiblard quand il s'agissait de se traîner sous l'eau en courant, tout en évitant de se ramasser, ou de se prendre les murs. Et donc courir sur la route boueuse nécessitait toute sa concentration. Alors quand un inconnu immense sors de nul part pour l'arrêter de sa carcasse gigantesque, et bien... Il faut s'attendre à ce qu'elle ne puisse pas suivre le rythme.
    Incapable de bouger, ne voulant pas bouger tout simplement, Hadiel resta immobile, appuyé contre le mur dégoulinant, observant l'inconnu. A n'importe quel autre moment, son regard écarlate aurait été intrigué, vague, rêveur, n'importe quoi. Là, il était juste... vide. Toujours cette impression d'absence, mais à présent, ce n'était pas juste dans son imagination qu'elle s'était réfugiée, mais bel et bien au fin fond de son esprit. Elle voyait l'inconnu, et... c'est tout. Aucune émotion ne parvenait à ce « petit être tremblotant ». Elle le vit soulever les cheveux qui lui bloquaient la vue – comment faisait-il pour voir avant cela ? Curieux, curieux – et dévoila par la même occasion une paire d'yeux noirs charbons, aux incroyablement superbes et magnifiques reflets noisette. De jolis yeux. Un joli regard aussi. Mais là, Hadiel n'était pas du tout dans l'état d'esprit qui lui aurait permis de s'en extasier. Elle le nota juste distraitement quelque part : « Grand homme aux beaux yeux ».
    Je suppose que préciser que la championne n'était pas au seuil de la mort peut être intéressant (XD). Disons juste, au bord de la perte de conscience, éventuellement. De l'hypothermie, même. Ça lui arrivait souvent, dans cette période de l'année, que le froid finisse par la vaincre. Mais c'est bien la première fois qu'une pluie glacée s'ajoutait à ce « froid » dont il est question. Et comment s'attendre à une soirée pareille après la journée radieuse dont ils avaient eut le droit ? Mais peu importe, autant en revenir au présent.
    Elle ne répondit même pas à sa première question. Sa pâleur faisait peur à voir... Mais en fait, sa pâleur fait toujours peur à voir. Elle ne pourrait pas être plus livide encore que d'habitude. Par contre, le regard qu'elle lui lança n'était clairement pas le regard de quelqu'un qui va bien. Un genre de regard éperdu qui mélange l'incrédulité et l'inquiétude. Très parlant, en soit. Et d'ailleurs, il dû capter le message, car l'instant d'après, il enlevait son manteau. Très joli haut. Elle en avait un ressemblant, quand elle était jeune. Elle n'utilisait comme pyjama (*pastapé*). Très galant, il déposa le vêtement sur ses épaules. Il pesait lourd sur son corps frêle, mais elle était curieusement contente de l'avoir. Lâchant le mur, elle rentra la tête dans ses épaules et resserra le manteau de cuire autour d'elle. Et non, pas trop gênée par la générosité de l'inconnu ! Hadiel n'avait jamais senti de gêne face aux cadeaux ou au petites attentions que l'on avait parfois envers elle. Ses parents quand elle en avait encore, son frère avant qu'il ne parte, puis tous les autres... Sa minceur et son air fragile attirait la pitié, même sa peau trop pâle et ses yeux orangés attiraient souvent le dégoût. Et ceux où la pitié dominait adorait lui demander si ça allait, lui faire des cadeaux idiots... Il y en avait même un pour lui proposer de l'aider à traverser Hersane jusqu'à l'arène ou la porter dans les escaliers de celle-ci. Elle avait manqué de très peu de lui répondre méchamment, mais avait juste préféré sourire et partir sans l'attendre. Ça peut être très énervant, les gens ainsi. Néanmoins, ce jour là, elle était bien contente que l'homme soit là avec son manteau tout chaud =3 Un « merci » franchit ses lèvres, si bas, si ténu et fragile, qu'il ne devait même pas l'avoir entendu. Peu importe.
    Elle avait l'intention de continuer son chemin, suivre le jeune homme, quelque chose, mais elle n'eut pas l'occasion de décider. Son Prince Charmant l'attrapa avec la délicatesse voulue par ce stéréotype de Disney, comme un jeune marié de sa récente épouse. Elle aurait voulu lui dire qu'elle pouvait marcher seule. Mais ce n'était pas vrai, alors elle se contenta de se taire, et de se blottir contre sa poitrine comme un chaton mouillé. Non, pas le moins du monde gênée, encore une fois. Trop frigorifiée pour ressentir des émotions autres que la gratitude, en ce moment. En plus, être tenue ainsi la réchauffait tout doucement, et ça, elle n'allait pas le refuser !
    Son sauveur héroïque la mena vers le point sec le plus proche, à savoir le centre pokémon. Bonne idée. Moins loin que son habitation à l'autre bout de la ville et tout aussi confortable. Plus, peut être : il était déjà squatté par deux ou trois malheureux surpris par la pluie et cela réchauffait considérablement l'atmosphère. Toujours galant, toujours parfait, l'homme toujours inconnu la déposa avec douceur sur l'un des sièges du centre, et un nouveau remerciement franchit ses lèvres rendues bleutées par la température dehors, quasiment inaudible. Et finalement, un très léger sourire se dessina sur ses lèvres, éphémère, mais sincère. Les quelques personnes présentes étaient toutes pour la plupart des dresseurs étrangers déboussolés, et elle décida de les ignorer, se concentrant sur son sauveur. Elle resta un instant immobile, sentant ses tremblement se calmer et le bout de ses doigts se réchauffer tout doucement. Dès qu'elle se sentit assez réchauffée, elle se débarrassa de la veste adorée et la tendit à regret vers son propriétaire.

    -Merci. Répéta-t-elle pour la troisième fois, un peu plus fermement, cette fois-ci.

    Elle se laissa aller contre le dossier de son siège, regrettant un poil le manteau qui la protégeait, avant, du froid, bien qu'il ne fasse pas vraiment froid dans la pièce. Elle le regrettait tout de même. Elle observa le jeune homme avec curiosité. Elle ne se souvenait pas de l'avoir déjà vu, et elle se demandait bien ce que quelqu'un comme lui pouvait bien faire à Hersane. Il avait une jolie voix qu'elle se plut à écouter. Mais cette voix se tût, et elle se rendit alors compte qu'elle devait parler, répondre. Elle prit une fraction de seconde à se rappeler les paroles de l'homme, et après cet instant d'hésitation, répondit avec un très léger sourire :

    -Je suis Hadiel. Vous avez un joli nom.

    Elle fit cette remarque d'un ton détaché, avec une sincérité comme il n'en existait pas d'autre – et c'est vrai, elle aimait bien ce nom. Après tout, réfléchissez. Que la championne de l'arène vol et que les nuages font rêver croise un jeune homme dont le nom est Ciel. Normal qu'elle trouve ce nom joli. Son sourire s'élargit un peu plus, puis s'évanouit et elle continua, avec la fraîcheur coutumière de sa voix ténue, sonnant comme la brise d'hiver :

    -Que faites vous ici ?

    Par Hersane, elle entendait Hersane, bien entendu. C'était une jolie petite ville, mais normalement, seuls ceux qui cherchaient la tranquillité et les jeunes dresseurs venant l'affronter venaient. Au delà de Hersane, qu'y avait-il ? Bourg-en-fleuve. En gros, pas grand chose non plus. Et ce Ciel n'avait pas l'air d'un scientifique venant s'entretenir avec le professeur Yoshi...
    Et au delà de ça, ses yeux orangés plongés dans les siens posaient d'autres questions muettes, comme « Pourquoi m'avez vous aidé » ou « Toute votre famille à d'aussi jolis yeux ? ».


    (Allez, je me suis bien éclatée xD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pluie... (Avec Ciel)   Sam 31 Oct - 21:27

    Je soupirais lentement alors que doucement ma main se plongea dans mes cheveux avant que je ne regarde mes vêtements trempés… Bon… Je ressemble à Maiya à présent je comprends pourquoi elle n’avait pas aimé que je me moque d’elle tout à l’heure c’est assez chiant d’être ainsi. Mon regard se posa sur les jeunes dresseurs qui se collaient contre leurs Pokémons pour avoir chaud, c’était une mauvaise idée mais sortir Maiya elle risque d’être de mauvais poil et Megumi malgré que je l’adore ma chère Voltali pique beaucoup et enfin Eichi étant Shiney risque de trop attirer l’attention, ma pauvre Hanako risque surtout de se retrouver écraser par moi et enfin Tetsu risque de ne pas apprécier qu’il n’y ait pas d’eau ici… Mon regard se reposa doucement sur la jeune fille à côté de moi qui me rendis ma veste. Oh, ma veste chérie ! Si vous saviez combien je l’aime elle.

      Hadiel - « Merci. »


    Je lui adressais simplement un léger sourire pour lui faire comprendre que tout cela était normal et que cela était de mon devoir d’aider les gens. Et oui autant de choses simplement dans un sourire c’est dingue quand même non ? Je repris ma veste pour la poser tranquillement à côté. Avant que mon regard se reposa quelques instants sur les personnes autour de nous alors qu’un sourire presque attendrit apparut sur mes lèvres en voyant un garçon assez jeune serrer dans ses bras son jeune Pokémon. Ca me manque les câlins… J’ai plus vraiment le temps d’en faire avec mes Pokémons et avec les gens dans la rue… Ben ouais, j’organise souvent des ’Free Hugs’ ! Eh eh ! Surement pour cela que les gens me prennent soit pour quelqu’un de bien ou un sale tordu de l’esprit. Bon c’est souvent la deuxième solution que les gens choisissent mais bon que voulez-vous on ne peut pas plaire a tout le monde je me remis à jouer quelque nerveusement avec mon piercing inférieur tandis que je décollais doucement d’une main mes cheveux qui étaient venu se coller dans ma nuque.

      Hadiel - « Je suis Hadiel. Vous avez un joli nom. »


    Je me stoppais brusquement dans mon mouvement alors que mon regard se posa sur la jeun fille, j’étais à la fois ravis et assez étonné. Ravis de rencontrer Hadiel le champion des Pokémon de type Vol, eh oui, j’ai entendu parler d’elle, ainsi que tous les autres champions de la région. Il faut dire que j’ai une grand-mère dès plus bavarde et commère qui connais donc tout sur tout le monde, c’est assez incroyable surtout que Heode est grande. Mais cela est pratique mais ce qui m’étonnait c’est que me dise que j’avais un joli nom… Le plus souvent ont me regarder avec une drôle de tête avant de me dire que mon prénom était dès plus étrange et surtout très original. Mais cela fait plaisir d’entendre cela. Doucement un sourire apparut sur mes lèvres tandis que je laissais ma main glisser le long de ma nuque pour tomber alors avec lenteur sur le siège. Mon regard se figea quelque instants alors que mes pensées se tournèrent vers me défunte mère.

      Ciel - « Tu es la championne de ce village n’est-ce pas ? Type vol ? En tout cas, merci pour le compliment c’est assez rare qu’on me dise cela… J’ai souvent l’habitude de voir des têtes assez stupéfaite avant qu’on me lance à la figure que mes parents n’étaient pas nets… Au fond ils n’ont pas tord. »


    Un léger rire s’échappa d’entre mes lèvres tandis que je me mis à jouer avec l’un de mes Pokéballs qui contentait Maiya, oui j’avoue je fais du favoritisme avec mes Pokémon, mais Maiya est mon tout premier Pokémon n’est-ce pas normal de l’aimer plus ? C’est avec elle que j’avais affronté beaucoup d’étapes de ma vie, c’est contre elle que je me suis blottit lorsqu’il faisait froid et c’est avec elle que je trône brillamment sur mon arène. Malheureusement j’ai du mal à la faire combattre j’ai bien trop peur qui lui arrive du mal… Je lançais doucement la Pokéballs pour la rattraper agilement, je n’étais pas des plus doué mais lorsqu’il s’agissait de sauver mes Pokémons j’étais le meilleur dans tous les domaines, non pas que je veux me vanter mes ils sont la chose la plus importante pour moi. Comme surement beaucoup de dresseurs je ne suis surement pas un cas à part.

      Hadiel - « Que faites vous ici ? »

      Ciel - « Oh … En réalité si je suis arrivé ici c’est par erreur… Je me suis légèrement perdu alors qu’à la base je voulais juste trouver la cause de toutes ces choses bizarres qui se passent dans la région… Cela m’inquiète assez le fait que seul les Pokémon Spectres et Ténèbres apparaissent… Mais au final je n’ai pas réussit à trouver de réponse, j’ai juste réussis à me perdre… »


    Je finis tout de même par faire sortir Maiya de sa Pokéball ca présence me manquait déjà bien de trop. C’est vrai depuis que je suis gamin il est rare les fois où elle était rentré dans sa Pokéball et loin de moi. D’ailleurs à peine sortit la Luxray me sauta littéralement dessus pour me léchouiller le visage sous mes rires qui se faisait de plus en plus difficile perdant de la respiration. Je repoussais alors doucement Maiya tout en lui caressant le pelage qui me donnait quelques décharges électriques à cause du fait que je n’étais pas sec mais cela n’était pas bien grave. Maiya sauta au sol fixant alors un moment Hadiel à mes côtés alors que son regard ne laissait rien prévoir de bon. Il semblerait qu’elle soit Jalouse. Après tout à part Hanako et Megumi elle ne tolère aucune autre femelle prés de moi ce qui est suivant embêtant… Si vous saviez le nombre de jeunes filles mignonnes et adorable elle a fait fuir.

      Ciel - « Maiya ! Calme-toi ! »


    Maiya en question se mit à grogner légèrement contre la jeune femme avant de lui tourner le dos et s’allonger sur mes pieds. Surement dans l’intension de ne pas me laisser partir si jamais l’envie me disait de partir sans elle avec Hadiel. Qui aurait pu croire que j’aurais u un Pokémon aussi jalouse. Surtout d’une humaine, peut-être est-ce de ma faute ? Je lui ai peut-être apporté trop d’amour, d’affection ne voyant plus rien sauf elle.

      Ciel - « Désolé… Elle est assez jalouse lorsque je suis proche de femmes et filles Mignonnes… Il faut la pardonner elle n’est pas méchante sinon. »


    Si seulement ce fichu caractère qu’a Maiya pouvait partir… Enfin si elle n’avait pas si mauvais caractère je serais surement en train de déprimer et pas la première fois parce qu’une fille m’a quitté. Il faut dire que si Maiya ne les fait pas fuir je l’ai fait fuir moi-même avec mes défauts… Peut-être qu’au fond elle ne fait que me protéger et non pas qu’elle est jalouse. Je me penchais gratouillant alors le crane de Maiya qui me regarda avec tendresse avant de se remettre debout et de s’asseoir à mes côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Hadiel Chiven

avatar

Nombre de messages : 92

MessageSujet: Re: Pluie... (Avec Ciel)   Mar 10 Nov - 16:21

(Voilà, désolé du temps fou que j'ai mis ^^)

    Aider les gens, un devoir ? Il prenait tout de même ça bien à cœur, pour parler de devoir, mais au fond, Hadiel comprenait très bien ce sentiment. Elle même, chargée de la première arène de ces jeunes dresseurs, se sentait obligée de les aider, et pas extension, d'aider tout ceux qui le voudraient. Sa porte était ouverte à tous et elle n'hésitait pas à conseiller les jeunes gens qui venaient parfois lui poser des questions. Elle n'était pas la plus qualifiée, généralement, pour ces questions, mais elle se savait compétente pour tout ce qui touchait aux pokémons vols. Elle avait tant étudié, dans ces temps libres, sur tous ceux là ! Mais revenons au moment présent.
    Elle connaissait aussi Ciel, de réputation, et encore !... Elle avait déjà visité la ville où était son arène, électrique si ses souvenirs étaient bons, mais elle n'avait pas approché l'arène. Vol et électricité font rarement bon ménage, même si en soit, c'est assez paradoxal. Tonnerre avait manifesté une sorte de nervosité peu coutumière pour l'airmure, et elle n'était pas restée longtemps. Néanmoins, déjà dans le temps, ce joli nom l'avait marquée, et elle s'en rappelait, à présent. Lorsqu'il parla de sa propre arène, elle se contenta de sourire, un de ces beaux sourires qui dévoilaient une infime part de ses dents trop blanches, et elle répondit :

    - Oui, c'est bien moi...

    Elle ne répondit pas à ses dernières phrases, mais ce qui se lisait sur son visage était assez clair. C'était un étonnement proche de la stupéfaction, comme si elle n'aurait jamais imaginé que qui que ce soit de sensé ait pu vraiment penser une chose pareille. La différence était que Hadiel était cette personne pas si sensée que ça... Elle pensait plutôt que ses parents avaient bon goût. Et les autres étaient bornés, na !
    L'écoutant attentivement, elle l'observa jouer avec sa pokéball, la faisant sauter de main en main avec une terrible insouciance. Hadiel était peut être un dresseur à part, car elle n'avait jamais ressenti le besoin de montrer ses pokémons, de les avoir tournés à côté d'elle. Non, le plus souvent, ils restaient sagement dans leur pokéball et ça leur convenait à tous. Bien sûr, il lui arrivait souvent de les laisser se dégourdir les pa... les ailes, mais cela restait gentillet comparé à ces dresseurs qui ne pouvaient pas même supporter de garder leur protégé adoré – ou leur instrument de combat, selon les points de vue... - enfermés dans leurs capsules colorées. Dès qu'il finit de parler, la jeune femme, toujours souriante, lui demanda :

    - Pourtant, ce n'est pas la première fois qu'il arrive un tel phénomène... Mais c'est la première fois que je vois autant de pokémons spectres rôder autour de la ville, avoua-t-elle. Je pense... j'espère que ça passera.

    Son regard se teintant de curiosité, elle le vit lâcher le pokémon. Intriguée comme une jeune enfant, Hadiel se redressa sur son siège et observa la forme rouge qui prit peu à peu la forme d'un luxray, ou plutôt devrais-je dire « d'une » luxray. Elle aimait bien ces pokémons, mais ils causaient de véritables hécatombes dans son équipe, alors elle avait plutôt appris à s'en méfier. Tant mieux, d'ailleurs, car celle-ci, si elle semblait adorer son dresseur – c'était déjà ça – , semblait déjà plus agressive envers elle. Heureusement, en tout cas, qu'elle n'était pas du genre à se précipiter sur tous ce qui est poilu pour le serrer dans ses bras, ça lui aurait causé pas mal de problèmes... Toute façon, pour une adepte des vols trempée, l'électricité, bof.
    Ainsi, elle posa un regard limpide sur le pokémon, puis un très léger sourire vint sur ses lèvres. Pas de panique ! Elle n'avait aucunement l'intention de lui voler son dresseur adoré (ou plutôt si, mais elle n'est pas sensée le savoir Twisted Evil ). Avec un mélange d'amusement et d'attendrissement, Hadiel l'observa lorsqu'elle s'allongea jalousement sur les pieds de Ciel, l'empêchant de s'en aller, ainsi. Tonnerre n'aurait pas été ainsi, en vérité... Mais qu'importe, c'était plutôt un avantage d'avoir une bêbête plutôt distante comme son airmure. Et de toute façon... Elle avait toutes les chances du monde de se couper sur ses plumes tranchantes si elle s'approchait. Alors elle évitait.
    Elle ne rata pas le moins du monde le « mignonne » flatteur à la fin de la phrase du galant jeune homme (Tu viens de signer son arrêt de mort, c'est fichu Twisted Evil ). Son sourire s'élargit un tout petit peu plus, et si elle ne partageait pas exactement les sentiments de Ciel à propos de sa sale tête, ce vague compliment lui fit plaisir. Elle répondit, sans se départir de son sourire quasiment invisible :

    - Ce n'est pas grave. Au contraire, c'est la première fois que je vois un pokémon aussi attaché à son dresseur...

    Elle n'aimait guère ce terme, surtout à cet instant où il ne semblait pas vraiment s'adapter. Car ce qu'elle voyait, à cet instant, était très éloigné du « animal de combat/Dresseur ». Maiya semblait heureuse d'être avec Ciel, et à un point qu'elle n'avait simplement jamais noté chez le moindre dresseur amateur qui passait dans son arène, jusqu'à maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pluie... (Avec Ciel)   Jeu 26 Nov - 20:32

[Désolée ce n'est pas long ><]

    Je fixais en souriant la jeune femme tout en me baissant quelque peu Maiya qui me gênait un peu à force. Celui-ci e mit bien vite à grogner n’étant surement pas très contente de j’ose la pousser de quelques centimètres voire plutôt millimètre. C’est bien une fille ! A avoir un sale caractère ! Rah là ! Pas facile d’avoir plus de Pokémon Femelle que Mâle on se sent un peu mis à l’écart. Mais bon, ce n’est pas grave, vu que j’ai trois femmes au lieu d’une seule cela peut-être un avantage ! Après tout quel homme n’a jamais rêvais d’avoir plein de femmes pour lui seul ? Roh ! Ca serait bien quand même… M’enfin, en avoir une serais déjà quelque chose de formidable. Bien que j’aie plusieurs hystériques devant la porte de mon arène aucune d’elle ne semble vraiment s’intéresser à moi pour ce que je suis. Elles regardent soit mon physique soit le fait que je sois juste l’un des champions. Mais généralement elles fuient rapidement en voyant combien je suis maladroit…

      Hadiel - « Ce n'est pas grave. Au contraire, c'est la première fois que je vois un Pokémon aussi attaché à son dresseur... »


    Je relevais les yeux vers Hadiel pour lui sourire, c’est vrai avec Maiya c’Est-ce qu’on peut qualifier d’amitié éternelle. A la vie, a la mort. D’ailleurs à ma mort je ne sais pas ce qu’elle va faire, j’espère juste qu’elle ne se laissera pas mourir de tristesse. Après tout elles pourront regagner sa liberté pour combattre d’autres dresseurs et les écraser jusqu’à trouver une personne bien qui prendra soin d’elle et lui verras oublier qui j’étais pour elle. Je caressais le haut de la tête de m chère Maiya avant qu’un bruit sourd ne me fasse relever rapidement les yeux. Un jeune enfant porter son petit frère qui semblait en mauvaise santé. Ils semblaient tous les deux perdus. Je me levais automatiquement tandis que je vins rapidement en aide au plus vieux qui semblait tenir difficilement sur ses jambes et arrivais à peine à tenir son petit frère dans ses ras. Je pris le plus jeune dans mes bras tout en parlant au plus vieux pour le rassurer. Je les fis s’asseoir avant de mettre des couvertures de couleur marron autour de leurs épaules pour leur tenir chaud. Je me mis à ébouriffer les cheveux du plus vieux tandis que je me redressais pour regarder la femme du centre Pokémon qui semblait plus vraiment s’en sortir avec tout ce monde là. Je soupirais doucement alors que je m’approchais de nouveau d’Hadiel prenant ma veste pour la mettre rapidement.

      Ciel - « Est-ce qu’il y a un petit magasins pour avoir à manger ? Ou un restaurant dans cette ville ? Je pense que les enfants vont vite avoir faim avec la pluie dehors, je ne préfère pas les laisser sortir. »


    Mon regard se reposa sur Hadiel tandis que je lui adressais un léger et doux sourire. Maiya se mit debout s’approchant de moi, surement prête à venir en ma compagnie pour m’aider si besoin contre les Pokémons spectres qui pourraient roder encore dans le coin.
Revenir en haut Aller en bas
Hadiel Chiven

avatar

Nombre de messages : 92

MessageSujet: Re: Pluie... (Avec Ciel)   Jeu 14 Jan - 20:24

    (Alleluiaaaa, je l'ai faiiit ! Il m'en fallu, du temps "^^ Désolée, j'essayerais d'aller plus vite la prochaine fois)

    Elle lui retourna son regard, un sourire un peu absente, un peu rêveur. La championne avait ses pensées ailleurs, loin du monde des mortels. Il régnait une agitation sourde et diffuse, très loin de l'atteindre, autour d'elle. Les dresseurs frigorifiés allaient et venaient dans un ballet confus, dominés par la voix stridente de l'infirmière débordée. Un vague de compassion la traversa un instant, puis disparut : l'a porte s'était ouverte une énième fois.
    Un jeune garçon entra, dégoulinant de pluie, sa chevelure brune plaquée contre son visage pâlot. Dans ses bras, son petit frère, qui lui était en tout point semblable. Ils semblaient fatigués, non, épuisés. Hadiel eut le même réflexe que son camarade champion : un ressort automatique sous son postérieur la fit se redresser aussitôt. Elle laissa Ciel se charger de les installer dans les fauteuils qu'ils venaient de quitter. Glissant quelques mots à l'aîné, elle emprunta une veste à l'infirmière débordée. Indiquant d'un mouvement de la tête la porte vitrée, elle proposa avec un sourire :

    -Allons y, on pourra trouver quelque chose pas loin.

    Sans attendre de réponse, elle quitta le centre. La pluie tombait encore plus drue, implacablement froide et violente. Instantanément trempée, Hadiel hésita devant la morte, parcourue d'un long frisson. Puis offrant un timide sourire à Ciel, elle entreprit de le guider vers le premier endroit qui lui venait en tête : le restaurant au coin de la rue. En gros, à une cinquantaine de mètres. Et encore... Toutefois, cette courte traversée lui fit l'effet d'une épreuve insurmontable, et la tête rentrée dans les épaules, à moitié aveuglée par l'eau glacée, elle pressa le pas pour atteindre le plus vite possible le dit restaurant. Elle ne regarda pas si Ciel la suivait, mais elle l'espérait. Non, elle le pensait. Avec la façon dont il avait aidé les deux jeunots, naturellement, de façon presque automatique, elle en avait déduit que c'était... quelqu'un de bien. Il les aiderait jusqu'au bout, sans doute...
    Elle parvint finalement au bâtiment tant convoité, tant attendu, tant espéré, pendant les très précisément quarante six secondes et deux centièmes que lui avaient pris la traversée éprouvante de la rue. Espérant trouver un abri sommaire contre la porte, elle frappa sans douceur malgré son apparente fragilité le pan de bois. Attendit deux bonnes minutes, laissant ainsi le temps à Ciel de la rejoindre. Aucune réaction. Elle frappa plus fort, avec presque de la violence, à présent. Cette fois-ci, le récalcitrant propriétaire daigna de lui ouvrir sa porte. C'était un bonhomme à l'air hostile, sacrément moustachu et un peu grassouillet. Il les lorgna sans la moindre délicatesse, et reconnaissant enfin la championne – la tête de l'autre de lui disait rien du tout – il accepte de s'écarter de mauvaise grâce, les laissant entrer.
    Soulagée, elle rejoignit cet abri provisoire. Tout en écartant les mèches trempées qui lui collaient au front, l'aveuglant à moitié, elle expliqua rapidement la situation au marchand, agrémentant le tout d'un sourire un peu à côté de la plaque. Moui, elle avait encore des progrès à faire... Étrange de voir le fantôme parler de deux pauvres créatures mouillées, avec un sourire posé et un regard pétillant, alors qu'elle s'apprêtait à demander de l'aide. Devait-elle être sérieuse ou détendue ? Telle était la question et la pauvre Hadiel ne savait plus trop, alors... elle improvisait, un peu hésitante. Finalement, avec une tirade un peu confuse que le pauvre restaurateur avait du avoir bien du mal à comprendre, elle acheva son récit brouillon. Après un instant de gêne hésitante où l'homme peu agréable se contenta d'attendre qu'elle finisse en faisant la moue, elle finit par se jetter à l'eau et demanda un peu timidement :

    -Pourriez-vous nous aider ? Il faudrait juste... les nourrir.

    Elle parlait comme si il s'agissait d'animaux, elle s'en rendit compte après coup. D'ailleurs, c'était à ça qu'ils lui faisaient penser : à deux chatons mouillés et affamés. C'était du lait et des croquettes qu'il fallait leur donner ! Elle retint à grand peine l'énormité qui traversa son esprit et attendit en silence la réponse du bonhomme. Celle-ci ne se fit pas attendre, grinçante et clairement hostile. Pas sympathique, celui là.

    -Z'avez de l'argent ?

    Il agrémenta ses paroles d'un regard peu engageant, alors qu'il passait de la frêle jeune femme à Ciel. De l'argent. De l'argent. Mais quelle imbécile elle était... Elle n'avait pas prit d'argent. Elle s'en aurait mit des claques, ou elle en aurait filé à l'espèce d'odieux personnage devant elle, elle ignorait ce qui lui donnait le plus envie. Suicide ou meurtre ? Après un bref instant de désespoir, elle se rappela qu'elle n'était pas seule, et même si ça ne l'enchantait pas, elle se tourna vers Ciel pour l'interroger du regard, un air d'excuse imprimée sur la figure. Ça ne lui plaisait pas de mendier de l'argent chez un autre, même si cet autre avait autant envie qu'elle d'aider les deux gamins. Sentiment de culpabilité habituel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pluie... (Avec Ciel)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pluie... (Avec Ciel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si tu veux l’arc-en-ciel, tu dois supporter la pluie [Steve]
» une plume qui tombe du ciel
» [Photoshop]Effet Pluie
» Ciel Phantomhive (En attente de validation)
» « Au-dessus des nuages, le ciel est toujours bleu. » [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heode :: Centre Pokémon :: Ancien Forum :: Topics-
Sauter vers: